Getty Images

Matthews tient sa revanche, Froome à terre

Matthews tient sa revanche, Froome à terre

Le 26/03/2019 à 17:25Mis à jour Le 26/03/2019 à 18:08

TOUR DE CATALOGNE - Le plus fort c'est Michael Matthews. L'Australien de la Sunweb a remporté au sprint, mardi, la deuxième étape, qui a mené le peloton de Mataró à Sant Feliu de Guixols (167,7 Km), devant Alejandro Valverde (Movistar) et Daryl Impey (Mitchelton-Scott). Chris Froome, venu en lieutenant d'Egan Bernal, a perdu 14 minutes après une chute. Thomas De Gendt est toujours leader.

Cette fois, Michael Matthews a été intraitable. Piégé la veille par Thomas De Gendt (Lotto-Soudal), qui a conservé sans souci son maillot de leader ce mardi, l’Australien de la Sunweb a parfaitement assumé son statut de favori du jour en s’imposant sur la deuxième étape. A Sant Feliu de Guixols, Matthews a devancé au terme d’un sprint en montée Alejandro Valverde (Movistar) et Daryl Impey (Michelton-Scott) pour s’offrir son premier succès de la saison.

Parti à terre à environ 35 kilomètres de l'arrivée, Chris Froome (Sky) a perdu presque un quart d'heure au classement général (14'04"). S'il n'est pas venu avec des objectifs de victoire, le Britannique a quand même subi une mauvaise surprise mardi. Sans être gravement touché, le coureur de la Sky a tardé à repartir, touché sur la flanc droit. Nul doute qu'il rêvait sans doute d’une semaine plus tranquille.

Vidéo - Une petite chute mais dix grosses minutes perdues pour Froome

02:04

Pas de De Gendt bis

Avec un final tortueux et vallonné, sans répit, il était écrit que les purs sprinteurs n’auraient pas l’occasion de jouer la victoire d’étape ce mardi. Encore moins avec les 600 derniers mètres à 5%. Ça tombe bien, Michael Matthews n’a jamais été catégorisé comme un pur sprinteur. Véritable passe-partout, capable de finir dans le top 10 de Liège et de gagner le maillot vert sur le Tour, l’Australien avait toutes les qualités pour s’imposer à Sant Feliu de Guixols. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si la Sunweb a assuré la poursuite toute la journée.

Au lendemain du numéro de De Gendt, elle n’aura laissé aucune chance à l’échappée, pour être certaine de ne pas revivre le scénario de la veille. Partis dès les premiers kilomètres, Jonas Gregaard (Astana), Marco Minnaard (Wanty-Groupe Gobert) et Josef Cerny (CCC) auront compté plus de 7 minutes d’avance, mais ils auront finalement été obligés d’abdiquer dans l’Alt de Romanya (3e cat), à 25km de l’arrivée. Les formations des favoris, Astana, Sky et Jumbo-Visma en tête, ont alors essayé de se débarrasser des sprinteurs en imposant un tempo effréné dans le final. Beaucoup ont alors explosé, à l’image par exemple de Phil Bauhaus (Bahrain-Merida). Mais pas Michael Matthews.

Vidéo - Avec un final taillé pour lui, Matthews a fait la loi et dompté le duo Valverde-Impey

02:31

Valverde grignote encore

Parfaitement emmené par ses équipiers, lucide et attendant le dernier moment pour produire son effort, l’Australien a déboité à 150m de la ligne pour dépasser Daryl Impey (Michelton-Scott) et résister à Alejandro Valverde (Movistar). Son tout premier succès de la saison, le deuxième pour la Sunweb, seulement treize jours après son abandon sur Paris-Nice en raison d’une chute.

De son côté, Alejandro Valverde n’accroche certes pas un deuxième succès à son tableau de chasse de la saison mais il s’offre malgré tout une bonne opération. En passant facilement en tête au deuxième intermédiaire et allant décrocher la place de dauphin sur l’étape, le champion du monde glane 9’’ de bonifications. Si ça ne suffit évidemment pas pour s’emparer du maillot de leader (De Gendt compte 2’47’’ d’avance sur lui), il continue de grignoter du temps sur ses adversaires, désormais tous repoussé à plus de dix secondes. C’est peu vu le programme des deux jours à venir mais c’est déjà ça de pris.

Michael Matthews célèbre sa victoire lors de la 2e étape du Tour de Catalogne