Une double rupture du fémur, un poumon affaissé, un coude cassé, une vertèbre et un sternum fracturés... Vingt-et-un mois se sont écoulés depuis l'accident de Chris Froome au Dauphiné 2019. Une éternité à l'échelle d'un sportif mais pour le quadruple vainqueur du Tour, tout ramène à ce 12 juin. De vainqueur potentiel du Tour, il est passé à coureur en rééducation. Sa saison 2020 n'a en rien rassuré. En acceptant d'être patiente et de repartir à zéro dans la rééducation, Israël Start-Up Nation, sa nouvelle équipe, espère pouvoir gagner un combat perdu d'avance pour certains : faire revenir l'ancien Chris Froome.
Il faut dire que rien jusqu'ici n'a laissé entrevoir que ce dernier était toujours dans les parages. En 2020, dans une saison perturbée, il a cumulé 45 jours de course. Son meilleur résultat ? Une 30e place sur la 3e étape du Tour de l'Ain. Et son début 2021 n'est pas plus rassurant, la preuve après une première journée galère sur le Tour de Catalogne lundi. "J'attends de lui qu'il se batte et seulement qu'il se batte cette semaine, nous disait Paulo Saldanha, directeur de la performance dans l'équipe Israel-Start Up Nation dimanche soir. Il n'y a aucune attente à propos du classement général". Pourquoi ? Tout simplement parce que chez ISN, Froome a repris sa rééducation à zéro, ou presque.

Le Tour de Catalogne à peine commencé, Froome se fait distancer

Tour de Catalogne
Rolland : "De Gendt ? C’est une bête, c’est un coureur que j’adore !"
29/03/2021 À 16:36

La force et l'équilibre, axes principaux de la rééducation de Froome

Rééducation, le terme peut étonner pour un coureur qui a chuté il y a 18 mois et qui est, depuis, revenu à la compétition. Mais Froome avait besoin de ça. Pour donner toutes les chances à son corps. Pour y croire aussi, sans doute. C'est en Californie, dans le centre de performance de Red Bull, que Froome a travaillé en début d'année. Des tests ont mis en lumière qu'il avait perdu 20% de sa force dans le quadriceps droit. Suffisant pour justifier son difficile retour jusqu'ici ? Il est permis d'en douter.
Qu'a fait Chris Froome en Californie ? Paulo Saldanha a supervisé tout le processus et il liste beaucoup, beaucoup de travail physique d'abord. Du travail de précision nous dit-on : l'équilibre, la force, du travail concentrique, quand le muscle pousse une charge et excentrique, à l'inverse quand il la retient, du "blood flow restriction" qui consiste à comprimer un membre pour simuler la haute intensité. Un travail de longue haleine était nécessaire pour refaire de Froome un athlète de haut niveau.
C'est pourquoi, le Britannique a zappé le stage de présaison de sa formation en Espagne. "Nous avions besoin de trois semaines supplémentaires pour amener Chris là où il devait être, précise Saldanha. Le travail de force et de rééducation étaient la priorité. Il a fallu ensuite plus de temps pour travailler la forme sur le vélo que ce nous avions espéré." Chris Froome ne dit pas autre chose dans une vidéo postée sur sa page Youtube : "J'imagine qu'au cours des prochains mois, je vais faire beaucoup d'ajustements. Je fais encore beaucoup de travail de force en dehors du vélo. C’est quelque chose que je devrai faire tout au long de ma carrière pour continuer à travailler sur mes déséquilibres."

Froome est en difficulté ? Israel-Start-Up Nation ne s'inquiète pas

Voir Froome en immense difficulté depuis sa reprise n'inquièterait donc pas son équipe. Pas encore puisque le plan est en marche. "Dans le même temps, nous avons également fait des exercices très spécifiques sur le vélo pour faciliter le transfert de force et de puissance", déroule encore Saldanha. Israel-Start Up Nation donne l'impression d'avoir tout repris avec son nouveau leader. Et pense avoir obtenu de bons résultats : "Sa force et son équilibre sont meilleurs qu'avant l'accident, juge-t-on. Bien sûr, sa condition physique sur le vélo n'est pas encore là". Il faudra qu'elle le soit en juin prochain en Bretagne.
"Le voir gagner un 5e Tour de France est ce pourquoi, entre autres raisons, nous l'avons fait venir, précisait Chérie Pridham, directrice sportive chez ISN, dans le podcast de Bradley Wiggins sur Eurosport. Il reste beaucoup de chemin mais nous construisons les bases pour le Tour. Ce que les coaches nous disent c'est qu'il est sur la bonne voie. Sa rééducation est faite à 99%." Ce cinquième Tour de France est l'unique objectif de Froome, évidemment.

Froome : "La retraite aurait certainement été le choix le plus facile"

Bernard Hinault, quintuple vainqueur, ne croit pas qu'il puisse s'asseoir à la table du club des quatre (Anquetil, Merckx, Hinault, Indurain). "Je ne vois pas de motif d'espoir, assène-t-il. S'il avait dû revenir à son meilleur niveau, ce serait déjà fait !" Aussi loin qu'il se souvienne, le "Blaireau" n'a jamais vu un cycliste revenir à son meilleur niveau à cet âge après une grave blessure. "Il avait besoin de ça à ce moment de sa carrière. Il doit regagner sa confiance et sa condition physique", nuance Bradley Wiggins. Je ne vais pas le sous-estimer. A la minute où vous le sous-estimez, il vous le fait payer. C'est un athlète incroyable, il lui reste encore des choses à donner."

Pogacar, écueil impossible à franchir ?

"Le talent ne s'évapore pas, sourit Saldanha. Il existe de nombreux exemples d’athlètes qui performent à leur meilleur niveau bien après 30 ans passés. Il n'y a aucune raison pour que Chris soit différent" Cristiano Ronaldo, LeBron James ou Roger Federer en sont la preuve. Le retour du Suisse en 2017 peut d'ailleurs être un modèle pour Froome mais il ne semble jamais être reparti de zéro comme lui. Firmin Lambot, vainqueur le plus âgé du Tour, avait 36 ans et 131 jours lors de son sacre en 1922. Plus proche de nous, Cadel Evans a triomphé à 34 ans et 160 jours. Le 18 juillet prochain, Froome affichera 36 printemps et 59 jours. C'est dire la tâche qui l'attend.
Tâche rendue encore plus ardue par une nouvelle génération au niveau exceptionnel. Pogacar, qui a, comme un symbole récemment battu le record appartenant à Froome sur la montée de Prati di Tivo sur Tirreno-Adriatico, Bernal mais aussi Roglic et pourquoi pas Van Aert, autant d'obstacles devant le Britannique. "Personne ne peut dire s'il aurait été au niveau de la nouvelle génération sans sa blessure, estime Hinault. Ils ont les dents longues, ils ne vont pas lui laisser la place !". Chris Froome appartient à une génération qui semble avoir été balayée par les petits nouveaux mais il n'a jamais pu se battre avec eux "à armes égales".
Chez ISN, on veut y croire, évidemment. "Si les planètes s'alignent - l'état de forme, la puissance, la santé, l'état d'esprit - il peut être dans le combat, pense Saldanha. Le niveau est très dense maintenant mais Chris est un battant et il sait gagner. Si son corps résiste et répond correctement aux stimulations qu'il reçoit, alors il peut être compétitif". On l'aura compris, les résultats de tout le travail effectué sont attendus dans quelques semaines encore. Il reste trois mois avant le début du Tour. C'est beaucoup mais surtout peu quand il faut tout réapprendre et que, comme Christopher Froome, on n'est pas passé loin du pire. Afficher 36 ans au compteur n'aide pas non plus. Son retour au plus haut niveau serait déjà un bel exploit dans une carrière qui n'en manque pas.
Tour de Catalogne
INEOS, une masterclass et l’épouvantail est de retour
28/03/2021 À 23:29
Tour de Catalogne
Victoire pour De Gendt, sacre pour Yates et Ineos : la résumé de la dernière étape !
28/03/2021 À 14:12