AFP

Valverde, quatre ans après

Valverde, quatre ans après
Par Eurosport

Le 28/06/2012 à 12:03Mis à jour Le 28/06/2012 à 17:23

Suite de notre tour d'horizon des favoris du Tour de France 2012 avec Alejandro Valverde (Movistar), qui revient sur la Grande Boucle après quatre années d'absence.

Passé sur le Tour: Lorsqu'il s'était imposé à Courchevel en 2005 en réglant au sprint Lance Armstrong, il était tentant de voir en Alejandro Valverde un futur vainqueur du Tour de France. La Grande Boucle lui a apporté plus de frustrations que de grands bonheurs depuis. Présent deux fois dans le Top 10 en 2007 et 2008, il a gouté furtivement au maillot jaune et remporté deux étapes, mais jamais il n'a été en mesure de se mêler directement à la lutte pour la victoire finale ni même pour le podium. Il revient sur le rendez-vous de juillet après quatre années d'absence.

L'enjeu: Prouver, à 32 ans et après avoir manqué les trois dernières éditions, qu'il peut encore jouer un rôle majeur sur le Tour de France. Et, s'il ne peut pas lorgner le podium, aller chercher une étape, au moins.

Forces: Le talent ne s'apprend pas et il ne se perd pas non plus. Affaire Puerto ou pas, Alejandro Valverde est, intrinsèquement, un des coureurs les plus doués de sa génération. Le Murcien possède une classe naturelle indéniable. Malgré plus d'une année et demie loin des pelotons après sa suspension, il est rapidement revenu à un excellent niveau. Il a moins de pression que lors de ses précédentes participations, où son équipe comptait sur lui pour la victoire finale. Ce n'est plus vraiment le cas. Il sera bien entouré chez Movistar et ce parcours, avec beaucoup d'arrivées pour puncheurs, notamment dans sa première moitié, peut vraiment lui permettre de mettre le feu.

Faiblesses: Comme beaucoup, les 100 kilomètres de chrono ne servent pas vraiment ses desseins même si, à son sommet, il était devenu un rouleur très correct. Mais il risque néanmoins de concéder beaucoup de temps à un coureur comme Bradley Wiggins. Par ailleurs, on a du mal à imaginer qu'il puisse réussir aujourd'hui là où il échoué même quand il était au sommet de son art, entre 2006 et 2008. Valverde n'a tout simplement jamais été un homme du Tour. Autre interrogation, sa capacité à tenir la distance sur trois semaines, lui qui n'a plus disputé de grand tour depuis quasiment trois ans.

La stat: 64. Le nombre de victoires d'Alejandro Valverde dans sa carrière. Un total remarquable, qu'aucun autre candidat au podium du Tour cette année ne peut approcher. D'autant plus impressionnant que l'Espagnol a deux saisons blanches dans son palmarès (2010 et 2011).

La question: Peut-il retrouver le niveau de forme qui était le sein lors des trois premiers mois de la saison? N'a-t-il pas été en forme trop tôt?

0
0