Compte à rebours sur la mairie, fresque, enfants des 4 villes-étapes corses (Porto-Vecchio, Bastia, Ajaccio, Calvi) pédalant sur des vélos étranges: la Corse a fêté en beauté le J-100 du départ du 100e Tour de France qui s'élancera le 29 juin de Porto-Vecchio, un événement dont elle attend d'énormes retombées. "Aujourd'hui, on rentre dans la bonne partie, les grandes questions sont réglées", a déclaré Paul Giacobbi, président du conseil exécutif de la Collectivité territoriale de Corse, qui accueillera pour la première fois la Grande Boucle cet été. "On est rompu à ce genre de défis", assure Georges Mela, maire de Porto-Vecchio, qui accueille le Critérium international pour la 4e fois d'affilée ce week-end et a l'habitude de voir sa population quintupler en août pour dépasser les 100.000 habitants. "Le coût est insignifiant comparé aux retombées économiques et médiatiques, ajoute-t-il. Pour une ville de départ du Tour de France, il y a 15 millions d'euros de retombées économiques immédiates et on aura plus de 5000 heures de direct".
Retrouvez toute l'actu du cyclisme sur 100%velo.com
https://i.eurosport.com/2013/03/06/965881.jpg
Tour de France
Quintana battu, Contador à la peine, Nibali à la rue : Froome a éparpillé la concurrence
14/07/2015 À 17:11
Tour de France
TweeTour : Pineau voit Gallopin en jaune mardi soir !
06/07/2015 À 18:27