Eurosport

TweeTour: Le Bus Orica? On sait pourquoi...

TweeTour: Le Bus Orica? On sait pourquoi...
Par Eurosport

Le 30/06/2013 à 20:45Mis à jour Le 30/06/2013 à 21:15

Le Tour, sur Twitter, ça pétille. Petite revue de tweets avant, pendant et après l'étape du jour. Au menu dimanche, Voeckler, Bakelants mais aussi le bus Orica.

Le bus d'Orica GreenEDGE continue de susciter réactions et détournements, même à J+1. L'ancien pistard Scott McGrory, champion olympique de l'Américaine à Sydney, croit savoir pourquoi cet incident pour le moins inattendu a pu se produire…

_______________________________________________________

Ce 30 juin, c'était l'anniversaire de Michelle Cound, la petite amie de Christopher Froome, "révélation" du Tour 2012 avec ses tweets dévastateurs sur la stratégie Sky. "Froomey" y est allé de son petit tweet pour sa belle, en espérant pouvoir le souhaiter un de ces quatre avec elle. Tant qu'il fera le Tour, ce sera compliqué…

_______________________________________________________

Ancien de la maison FDJ, Steve Chainel a gentiment chambré la stratégie de l'équipe de Marc Madiot dimanche. Absent sur les routes du Tour cette année, le Français a ironisé sur l’attitude de la formation tricolore qui a roulé pour lâcher Mark Cavendish à 75 kilomètres de l’arrivée, dans le Col de la Serra. Mais pas seulement Cavendish. Nacer Bouhanni aussi.

_______________________________________________________

Cette fois-ci, pas de problème : ça passe. Dès l’arrivée, le coureur de la FDJ.fr, Jérémy Roy, est revenu sur l’épisode du bus d’Orica-GreenEdge de samedi. Avec photo à l’appui. Et humour.

_______________________________________________________

Thomas Voeckler déjà à l'attaque dimanche. Mais de son propre aveu, les jambes n'étaient pas à la hauteur du cœur…

_______________________________________________________

Quelques minutes après avoir reçu son maillot jaune, Jan Bakelants checke son portable. Beaucoup de messages, on imagine...

_______________________________________________________

Toute l’équipe RadioShack a tenu à féliciter le héros de cette deuxième étape, Jan Bakelants. Tony Gallopin, Markel Irizar ou encore Fabian Cancellara, de chez lui. Fier du Belge, Andy Schleck y est allé aussi de son petit mot et a refusé de comparer la victoire de son coéquipier à une surprise. 

_______________________________________________________

Pourtant, au moment de la victoire du Belge, le compte officiel de l'équipe RadioShack semblait ne pas en revenir. Le "OMG" "Oh my god", veut tout dire… Effet de surprise.

_______________________________________________________

David Millar avait terminé 4e de l'étape samedi. Les trois sprinters devant lui étant distancés au cours de la 2e étape, le Britannique aurait pu récupérer le maillot jaune… si Bakelants n'avait pas devancé le peloton d'une seconde. Jonathan Vaughters, le manager de l'équipe Garmin, a quelques regrets après l'hésitation de ses gars dans la poursuite. Mais il pense déjà à la suite.

0
0