Eurosport

Tour de France 2016 – Quintana, Bardet ou Pantano : Les favoris pour le maillot à pois

Quintana, Bardet ou Pantano : Les favoris pour le maillot à pois

Le 30/06/2016 à 08:33

Depuis le changement du système de points, la lutte pour le maillot à pois oppose les favoris du classement général et les baroudeurs des montagnes. Et si Quintana et Froome apparaissent comme les favoris (respectif vainqueur en 2013 et 2015), plusieurs coureurs peuvent prétendre au maillot de meilleur grimpeur. Analyse des forces en présence.

LA COTE DES FAVORIS

5 étoiles : Nairo Quintana

4 étoiles : Christopher Froome, Romain Bardet

3 étoiles : Joaquim Rodriguez, Pierre Rolland

2 étoiles : Jarlinson Pantano, Thibaut Pinot

1 étoile : Mikel Nieve, Vincenzo Nibali

NAIRO QUINTANA (Movistar, Colombie, 26 ans)

Vainqueur du classement de la montagne en 2013, deuxième en 2015, dauphin de Christopher Froome au général à chaque fois, Nairo Quintana (Movistar) apparaît comme le grand favori au maillot à pois 2016. Le changement de système favorisant les vainqueurs d’étapes arrivant au sommet (où les points sont doublés) avantage clairement le Colombien, qui est sans doute le meilleur grimpeur du monde actuellement. Reste qu’avec seulement quatre arrivées au sommet pour neuf étapes de montagne, il faudrait contrôler les échappés pour ne pas laisser un coureur faire le trop gros plein de points. Ce qui est loin d’être l’objectif des Movistar.

Nairo Quintana (Movistar) - 2016

Nairo Quintana (Movistar) - 2016AFP

CHRISTOPHER FROOME (Sky, Grande-Bretagne, 31 ans)

Tenant du titre, tant au général qu’au classement de la montagne, Christopher Froome (Sky) sera sans doute parmi les candidats au maillot à pois en juillet. Le Britannique a pris l’habitude de briller dans les cols français. Mais, Froome tentant rarement sa chance de loin, n’en ayant pas vraiment besoin, les nombreuses ascensions hors montée finale pourraient le contrarier dans la quête d’un deuxième doublé consécutif. A moins de se montrer plus offensif. Et on n’attend que cela.

Chris Froome lors du prologue du Dauphiné

Chris Froome lors du prologue du DauphinéAFP

ROMAIN BARDET (AG2R La Mondiale, France, 25 ans)

Plus combatif, 3e au classement de la montagne et 9e du général en 2015, Romain Bardet (AG2R La Mondiale) avait parfaitement su sauver sa Grande Boucle l’an dernier, après un début d’épreuve compliquée. Mais le récent 2e du Critérium du Dauphiné a de grandes ambitions sur ce Tour de France 2016. Le voir faire du maillot à pois un objectif ne serait pas forcément une bonne nouvelle mais le Français pourrait bien l’accrocher par défaut en cas de bonne performance au général, son tempérament offensif l’incitant bien souvent à passer à l’attaque de loin. De quoi engranger de gros points.

Romain Bardet et Thibaut Pinot.

Romain Bardet et Thibaut Pinot.Panoramic

JOAQUIM RODRIGUEZ (Katusha, Espagne, 37 ans)

Il a décidé de faire du Tour de France son objectif de la saison et y vise au moins un podium. Mais, depuis 2013, Joaquim Rodriguez (Katusha) a du mal sur la Grande Boucle. Le Catalan a certes remporté deux étapes l’an passé mais n’a pas réussi à peser sur la course. Si cela venait à se reproduire en 2016, le grimpeur espagnol pourrait se tourner vers le maillot à pois. Il avait déjà multiplié les offensives l’an dernier dans ce but mais n’avait pas eu les jambes nécessaires.

Joaquim Rodriguez (Katusha) sur le Tour de France 2015

Joaquim Rodriguez (Katusha) sur le Tour de France 2015Panoramic

PIERRE ROLLAND (Cannondale, France, 29 ans)

C’est un habitué du top 10 sur le Tour de France (10e en 2011 et 2015, 8e en 2012). L’an dernier, Pierre Rolland (Cannondale) avait été l’un des seuls à tenir tête au trio Froome-Quintana-Valverde en montagne, occupant le 4e rang sur les 8 étapes de montagne du Tour 2015. De quoi espérer un top 5 cette année ? Peut-être. Mais le chrono vers la Caverne du Pont-D’Arc risque de limiter ses ambitions. Du coup, il n’apparaît pas impossible de voir le grimpeur tricolore tenter sa chance de loin pour viser le maillot à pois et une étape. Et pourquoi pas une remontée au général dans les Alpes.

Pierre Rolland (Cannondale)

Pierre Rolland (Cannondale)AFP

JARLINSON PANTANO (IAM, Colombie, 28 ans)

C’est le principal outsider de ce classement. Contrairement aux autres favoris pour le classement de meilleur grimpeur, Jarlinson Pantano (IAM) ne jouera absolument pas le général, ce rôle étant dévolu au sein de l’équipe suisse à Mathias Frank. Le Colombien aura lui toute liberté pour s’exprimer en haute montagne. Et, vu la forme qu’a affichée le grimpeur de Cali sur le Tour de Suisse (4e du général, vainqueur de la dernière étape), on devrait le voir à l’avant en juillet…

THIBAUT PINOT (FDJ, France, 26 ans)

10e en 2012, 3e en 2014, Thibaut Pinot (FDJ) aime le Tour de France lors des années paires. Et, cette année encore, le Franc-Comtois espère briller au classement général. Pour cela, le récent champion de France du contre-la-montre s’est amélioré dans la discipline mais c’est bien en haute montagne que le grimpeur tricolore devra se montrer à la hauteur des attentes. Si c’est le cas, Pinot devrait être bien classé au maillot à pois.

Thibaut Pinot vainqueur à Méribel devant Romain Bardet

Thibaut Pinot vainqueur à Méribel devant Romain BardetAFP

MIKEL NIEVE (Sky, Espagne, 30 ans)

Il sort d’un Tour d’Italie convaincant avec une victoire d’étape (à Cividale del Friuli) et le maillot bleu de meilleur grimpeur. Et si Mikel Nieve (Sky) bissait sur le Tour de France ? Présent avant tout pour aider Christopher Froome en haute montagne, l’Espagnol pourrait profiter de l’armada Sky (Henao, Landa, Poels, Thomas ou encore Kiriyenka) pour avoir plus de libertés et tenter d’aller accrocher un deuxième maillot distinctif consécutif. Ce serait le premier à réaliser pareille performance depuis 1992 et Claudio Chiappucci.

Mikel Nieve, vainqueur de la 13e étape du Giro

Mikel Nieve, vainqueur de la 13e étape du GiroAFP

VINCENZO NIBALI (Astana, Italie, 31 ans)

Vainqueur brillant du Tour d’Italie en mai, Vincenzo Nibali (Astana) aborde le Tour de France avec un état d’esprit libéré, le rôle de leader d’Astana échouant sur les épaules de Fabio Aru. Si le Silicien devrait se mettre au service de son compatriote et limiter les efforts en vue des JO de Rio, il n’est pas impossible de voir le Requin de Messine se lancer dans la quête d’une victoire d’étape en haute montagne. Et se donner de l’ambition pour le maillot à pois ?

Vincenzo Nibali

Vincenzo NibaliAFP

0
0