Eurosport

La bataille pour le jaune : De Thomas à Quintana, tous les clients pour la gagne

La bataille pour le jaune : De Thomas à Quintana, tous les clients pour la gagne
Par Eurosport

Le 06/07/2019 à 00:06

Qui sera en jaune le 28 juillet au bout des 3480 kilomètres d'un parcours très montagneux ? Qui fêtera de cette manière le centenaire du précieux maillot imaginé dans la France meurtrie par la Grande guerre ? Ils sont nombreux à espérer prendre la suite au palmarès des Britanniques de l'ex-équipe Sky qui ont confisqué six des sept dernières éditions. Tour d'horizon.

Geraint Thomas (Ineos)

Le Gallois a beau être le tenant du titre, il partage les responsabilités dans son équipe (avec Egan Bernal). La faute à des résultats en demi-teinte depuis le début de la saison, loin de son approche idéale de l'année passée, et une préparation contrariée par une chute en juin csur le Tour de Suisse. Mais il s'était montré irrésistible voici un an. Sur le papier, s'il est en bonne condition, il demeure l'homme à battre.

Vidéo - La bataille du jaune : Geraint Thomas ne veut pas être le tube d'un seul été

01:44

Egan Bernal (Ineos)

Le jeune Colombien a vraiment tout pour briller sur les routes du Tour. Les qualités propres d'un grimpeur d'exception et d'un coureur complet, le soutien du collectif le plus fort du peloton, l'expérience de la victoire acquise par sa formation. Il lui reste à justifier toutes ces louanges. Et à prouver qu'il peut tenir la distance sur trois semaines en assummant des responsabilités. C'est long, un Tour de France...

Vidéo - La bataille du jaune : Bernal, l'élu prêt à prendre son Tour

01:17

Nairo Quintana (Movistar)

"Compte tenu de sa forme actuelle et de son histoire avec la course, il est un leader incontestable", a affirmé Eusebio Unzue, le manager de l'équipe Movistar. C'est vrai que Nairo Quintana est un homme de grands Tours et, même s'il est encore relativement jeune, il possède une expérience colossale. Mais saura-t-il enfin allier ses capacités physiques avec une stratégie adaptée ?

Vidéo - La bataille du jaune : Quintana, la dernière chance ?

01:50

Vincenzo Nibali (Bahrein)

Vincenzo Nibali assure venir sans se soucier du classement général. Mais faut-il vraiment le coire ? Le "Squale", l'un des deux anciens vainqueurs au départ (avec Geraint Thomas), a beaucoup d'atouts dans sa poche. Mais, pour le maître à courir sicilien qui a bataillé au printemps durant tout le Giro (2e), tout se résume à la question : comment a-t-il récupéré du Tour d'Italie ?

Vidéo - La bataille du jaune : Nibali avance masqué

01:40

Jakob Fuglsang (Astana)

Le Danois, dont le meilleur classement est une 7e place, déclare viser "un top 5 et, avec un petit coup de pouce, le podium". Mais, comme le récent vainqueur du Dauphiné n'a jamais été aussi fort, l'appui de son équipe pourrait le porter plus haut que l'objectif de base. Il est en tout cas à prendre au sérieux au vu de son exceptionnelle première moitié de saison 2019.

Vidéo - La bataille du jaune : Fuglsang, l'outsider devenu favori

01:41

Romain Bardet (AG2R)

Romain Bardet est un homme du Tour, aucun doute là-dessus. D'une grande régularité ces dernières années, avec en point d'orgue ses deux podiums en 2016 (2e) et 2017 (3e), le natif de Brioude sera à nouveau un candidat au podium. mais peut-il vraiment franchir un cap supplémentaire ? où pourra-t-il faire la différence avec les meilleurs ?

Vidéo - La bataille du jaune : Bardet, le Tour comme obsession

01:39

Thibaut Pinot (Groupama-FDJ)

Depuis son podium en 2014 alors qu'il n'était âgé que de 24 ans, Thibaut Pinot n'a plus jamais été en mesure de rivaliser avec les meilleurs sur le Tour. Grand absent l'an dernier, il revient avec beaucuop d'envie, et une certaine prudence. Sa victoire au Tour de Lombardie l'a fait grandir et, s'il gère au mieux les premiers écueils, il pourrait jouer un rôle intéressant.

Vidéo - La bataille du jaune : Thibaut Pinot, les grandes espérances

01:39

Mikel Landa (Movistar)

Comme Nibali, lui aussi sort du Giro. Mais le grimpeur espagnol ne se cache pas. Il se dit en excellente condition et estime avoir bien récupéré de ses efforts du mois de mai. Son entente avec Quintana reste parfois un mystère, mais ils se sont préparés tous les deux dans les Alpes avant le Tour. Landa a les moyens de faire mal sur ce parcours montagneux.

Vidéo - La bataille du jaune : Landa, le super lieutenant prêt à assumer son rôle de leader

01:21

Adam Yates (Mitchelton)

Dans le Tour, Adam Yates, 26 ans, a pour meilleur résultat une quatrième place en 2016, assortie du maillot blanc de meilleur jeune. Cette année, le Britannique s'est classé deuxième de deux courses par étapes du WorldTour, Tirreno-Adriatico et le Tour de Catalogne. Il a porté aussi le maillot de leader du Dauphiné avant d'abandonner à moins de 50 kilomètres de l'arrivée de la dernière étape alors qu'il occupait la 2e place du classement.

Vidéo - La bataille du jaune : Adam Yates, objectif podium

01:44
0
0