Eurosport

La Deceuninck - Quick-Step avec Alaphilippe et Mas, mais sans Gilbert

La Deceuninck - Quick-Step avec Alaphilippe et Mas, mais sans Gilbert
Par Eurosport

Le 26/06/2019 à 10:33Mis à jour Le 26/06/2019 à 11:46

TOUR DE FRANCE - La Deceuninck - Quick-Step a révélé ce mercredi sa formation pour la prochaine Grande Boucle. Si Julian Alaphilippe y figure sans surprise, Philippe Gilbert en est absent. En plus de son leader français, l'équipe belge misera sur Elia Viviani dans les arrivées massives et sur Enric Mas pour le classement général.

Cette fois, il n'y aura pas de frayeurs de parapet pour Philippe Gilbert. Le Belge, habitué du Tour, n'a pas été retenu par sa formation, la Deceuninck – Quick-Step, pour la Grande Boucle 2019. L'équipe belge sera menée par Julian Alaphilippe, maillot à pois l'an passé et auteur d'un excellent début de saison. Le sprinteur Elia Viviani et le grimpeur Enric Mas sont les autres grands noms de l'équipe belge sur cette Grande Boucle.

L'annonce est une demi-surprise, car si Gilbert est un des cadres des siens depuis plusieurs saisons, la réduction des équipes à huit coureurs et son profil complet pas complètement adapté au parcours de cette édition 2019 ont poussé ses dirigeants à se passer de ses services. "Avec un groupe aussi fort disponible, c'était vraiment difficile de ne choisir que huit gars et c'est dommage que des coureurs comme Philippe ne puissent pas être présents", a commenté Tom Steels, l'un des directeurs sportifs de l'équipe. A 37 ans, l'homme aux neuf participations sur le Tour, espérait participer à cette édition 2019 qui part de sa Belgique natale. "C'est avec une grande déception que je dois annoncer que je ne vais pas participer au Tour cette année, a-t-il réagit sur Twitter. Après ma chute et mon abandon prématuré la saison dernière, j'étais très motivé pour revenir cette année. Cela aurait été mon 10e Tour mais malheureusement je vais devoir reporter ces plans."

Gilbert est en fin de contrat avec la Deceuninck – Quick-Step et cette absence pourrait le pousser à trouver une nouvelle équipe la saison prochaine.

Train royal pour Viviani

Philippe Gilbert paie également la présence d'un important train pour Elia Viviani, le sprinteur maison. L'Italien revient sur les routes hexagonales pour la première fois depuis 2014 et va tenter de faire oublier son Giro manqué, sans la moindre victoire d'étape. Il tentera ainsi de signer sa première victoire sur le Tour et de rentrer dans le cercle des coureurs ayant remporté une étape dans les trois Grands Tours. Il sera accompagné des mêmes hommes que sur le dernier Tour de Suisse sur lequel il s'était montré à son avantage (deux succès) : Maximilian Richeze, Michael Mørkøv, Yves Lampaert et Kasper Asgreen, qui découvrira le Tour.

Autre débutant au départ de Bruxelles, Enric Mas sera le principal atout de la Deceuninck – Quick-Step sur le général. Après s'être révélé sur le Tour d'Espagne l'an passé, il devrait avoir les coudées franches sur les étapes de montagne, bien qu'un peu esseulé dans une équipe principalement construite pour Alaphilippe et Viviani. "Il sera sur notre leader pour le classement général, mais dans le même temps, ce sont ses débuts sur le Tour. Même s'il a prouvé sur la Vuelta qu'il avait la condition pour trois semaines, cette fois, c'est le Tour et il devra apprendre. C'est difficile à expliquer ce qu'est cette course tant que vous ne l'avez pas disputé."

Vainqueur du classement de la montagne en 2018, Julian Alaphilippe ne sera plus là pour apprendre mais pour chasser les victoires d'étape. Le coureur français est en très grande forme cette saison et il devrait trouver le terrain à même d'exprimer sa polyvalence. "Julian est un peu une armée d'un seul homme, un champion qui a gagné le maillot à pois la saison passée d'une façon spectaculaire. Avec lui, vous êtes certains d'être surpris. Il y a quelques étapes, même lors de la première semaine, qui lui correspondent et quand la course lui correspond, il est un des meilleurs coureurs du monde."

L'équipe complète

Julian Alaphilippe, Kasper Asgreen (DAN), Dries Devenyns (BEL), Yves Lampaert (BEL), Enric Mas (ESP), Michael Mørkøv (DAN), Maximiliano Richeze (ARG) et Elia Viviani (ITA).

0
0