14/07/19 - 13:25
Terminé
Saint-Étienne - Brioude
0km
?km
Tour de France • Etape9
avant-match

EN DIRECT / LIVE.
Saint-Étienne - Brioude
Tour de France - 14 juillet 2019

Tour de France - Suivez en live la course de cyclisme sur Eurosport. Cette course se déroule le 14 juillet 2019 et débute à 13:25. Eurosport propose un suivi en direct permettant de connaître les principaux faits et événements.
Consultez également toute l'actualité Cyclisme: compétitions, calendriers, résultats des principales épreuves.

    
30
Temps forts 
 
 Supprimer
17:46 

Le peloton arrive avec 16 minutes de retard sur le vainqueur du jour.

17:45 

Le peloton arrive à la flamme rouge, à une vitesse modérée. L'étape a été tranquille pour les favoris.

17:34

Le Top 10 de l'étape :

FINISH

Victoire aisée d'Impey, au sprint ! Benoot prend la 2e place, Tratnik la 3e à 10 secondes du duo de tête.

Vidéo - Impey était trop fort pour Benoot : l'arrivée de la 9e étape

03:14
250 M 

Benoot lance le sprint à 250 mètres de la ligne.

500 M 

Impey est toujours en tête.

1 km

Flamme rouge : Daryl Impey (Mitchelton-Scott) et Tiesj Benoot (Lotto Soudal) vont se disputer la victoire. Le Sud-Africain, favori en tant que meilleur sprinteur, est en tête...

2 km  

17" : Benoot et Impey s'envolent.

3 km 

Daryl Impey et Tiesj Benoot collaborent efficacement. Derrière, cela commence à se regarder. Cela sent bon pour le duo de tête : 15 secondes d'avance.

4 km 

Benoot est élu combatif du jour. Mais il a un objectif plus important en ligne de mire... la victoire d'étape, qu'il va disputer à Impey... à moins que les cinq poursuivants ne reviennent. 14" d'écart entre les deux groupes.

5 km 

En tête de course, Impey et Benoot plongent vers Brioude avec 12" d'avance sur Roche, en passe de se faire reprendre par Naesen, Soler, Stuyven et Tratnik.

7 km 

Kwiatkowski reprend Bardet, Porte et Bennett. Les plus forts pourcentages sont passés, pour le peloton.

7 km 

Du côté du peloton, on ne s'affole pas derrière le trio Bennett-Bardet-Porte, qui n'a que 10 secondes d'avance sur le groupe des favoris, mené par l'équipe Ineos.

7 km

En tête de course, Roche est à une quinzaine de mètres de Benoot et Impey. 20 mètres maintenant, il ne parvient pas à revenir.

8 km

Romain Bardet, qui est quant à lui à 14 km de l'arrivée, attaque dans le sillage de Tony Gallopin, en tête de peloton. Richie George Bennett (Jumbo-Visma) et Richie Porte (Trek-Segafredo) y vont.

8 km

Benoot place une mine dans un léger relief. Impey revient, facile, Roche perd quelques mètres...

9 km 

Pour l'instant, Roche et Benoot roulent avec Impey, réputé meilleur sprinteur au sein de ce trio.

10 km

C'est du trois contre quatre pour la victoire : Roche, Benoot, Impey, devant, versus Stuyven, Naesen, Soler et Tratnik, qui ont 15 secondes de retard.

11 km  

14" d'écart entre les deux groupes, tandis que le peloton entame la dernière bosse.

12 km

Stuyven, Naesen et Soler reviennent sur Tratnik. Ils ont une dizaine de secondes de retard sur le trio de tête.

12,8 km

Au sommet de la côte de Saint-Just, Impey, Benoot et Roche ont 5-6 secondes d'avance sur Tratnik, une quinzaine sur Naesen, Stuyven et Soler, qui a bien fini.

1. Impey, +2 pts , -8" ;

2. Benoot, +1 pt, -5" ;

3. Roche, -2".

13 km 

Quel finish d'Impey ! Il reprend tout le monde et revient dans la roue de Roche et Benoot. Il reste encore 300 mètres dans la bosse.

13,5 km 

Roche repart ! Alors qu'Impey attaque Stuyven et Naesen.

14 km 

Tratnik revient sur le duo de tête. Trois hommes en tête (Benoot, Tratnik et Roche) avec 10 secondes d'avance sur trois autres (Naesen, Impey, Stuyven).

14 km 

Encore une borne. La pente est moins sévère.

14 km 

Roche et Benoot tentent de creuser l'échart sur les coureurs plus puissants que sont Naesen, Impey et Stuyven. Tratnik est intercalé. Les écarts sont minces.

14 km 

Roche et Benoot font le break ! Tratnik est à une dizaine de mètres, Naesen, Impey et Stuyven ont du mal aussi.

14 km 

Pöstlberger paie ses efforts, il est lâché. Soler est en sursis.

15 km

Attaque de Roche, Stuyven tente d'y aller.

15 km

Benoot accélère et double Pöstlberger, qui s'accroche, ils sont maintenant 8 en tête.

15 km 

Pöstlberger n'a plus que 10" de marge. Il risque de se faire avaler sous peu.

16 km 

C'est parti pour la côte Saint-Just (3,6 km à 7,2% de moyenne). Pöstlberger débute cette ultime bosse avec une quinzaine de secondes de marge sur ses sept premiers poursuivants (Impey, Suyven, Tratnik, Soler, Benoot, Naesen, Roche).

18 km

18" d'avance pour Pöstlberger sur Impey, Soler, Stuyven, Tratnik - qui espère un retour de Garcia Cortina -, Roche, Naesen et Benoot.

20 km

Garcia Cortina, Clarke et Herrada sont lâchés mais moins loin que Delaplace, Martin, EBH et Sicard, qui sont vraiment dans le dur.

21 km

Impey, Soler, Stuyven, Tratnik, Naesen, Roche et Benoot se détachent ! Pöstlberger reste seul en tête devant ces 7 coureurs. Il n'a plus que 20 secondes d'avance sur eux.

21 km

Ils étaient en sursis : Boasson Hagen, Martin, Delaplace et Sicard sont lâchés.

22 km

Vent de face annoncé dans le final. Cela risque d'annihiler certaines attaques.

25 km 

L'écart est stable, autour des 45 secondes. Le coureur de la Bora-Hansgrohe risque de buter dans la dernière bosse.

28 km

45 secondes d'avance pour Pöstlberger.

30 km

Pöstlberger compte 38" d'avance sur ses quatorze poursuivants à 30 bornes de l'arrivée.

32 km  

Point sur la course :

- Lukas Pöstlberger ;

- Les 14 poursuivants à 32"

- Le peloton à 12'00"

33 km  

Outre les points pour le classement de la montagne, il y a des bonifications au sommet de la dernière côte répertoriée du jour (8", 5" et 2"). Mais personne n'a d'ambition au général dans l'échappée.

35 km

Lukas Pöstlberger a maintenant 22 secondes d'avance.

40 km 

10 secondes d'avance pour Pöstlberger sur ses quatorze compagnons d'échappée du jour. Le peloton est toujours à plus de 10 minutes.

43 km 

Pöstlberger a cinq secondes d'avance. Derrière lui : regroupement général, mais Martin, Boasson Hagen, Delaplace et Sicard ont montré des signes de faiblesse.

42 km

Tony Martin et Edvald Boasson Hagen ont du mal à suivre.

43 km

Benoot en remet une, l'échappée explose.

44 km

Attaque de Pöstlberger. Derrière lui, Benoot, Stuyven et Garcia Cortina prennent une cinquantaine de mètres d'avance sur le reste de l'échappée.

45 km 

L'échappée entame une bosse non répertoriée. Le peloton est à 10'40".

50 km 

La tête de course entre dans les 50 dernières bornes.

55 km

L'écart de 10 minutes convient à tout le monde et ne varie pas.

58 km

L'échappée est sur un plateau, avant une longue descente et une vallée qui l'emmènera au pied de la dernière difficulté du jour, la côte de Saint-Just (3e catégorie, 3,6 km à 7,2% de moyenne). Le sommet de cette bosse est situé à 13 bornes de l'arrivée.

Vidéo - Le profil de la 9e étape : Du lourd d'entrée de jeu et un tremplin dans le final

01:13
59 km 

Les quinze de devant se regroupent et recommencent à prendre des relais sans s'attaquer.

61 km  

Pendant ce temps-là, dans le peloton, c'est la trêve des braves.

62 km 

Regroupement en tête de course... mais il y a de nouveau du mouvement.

63 km 

Clarke et Tratnik ont pris quelques mètres d'avance... tout le monde se regarde.

63 km 

Oliver Naesen accélère légèrement, sur le sommet de ce 3e caté. Les premières attaques fusent.

64 km

Côte des Guillaumanches :

1. Daryl Impey (Mitchelton-Scott) : 2 pts ;

2. Tiesj Benoot (Lotto Soudal) : 1 pt.

65 km  

Cela monte toujours sur un tempo dans l'échappée.

68 km  

L'échappée est dans la côte des Guillaumanches (3e catégorie, 7,8 km à 4,1%). C'est calme, à l'avant... la bataille du final n'a pas encore été déclenchée.

70 km

Le peloton est au ravito.

73 km 

On continue de bien s'entendre, à l'avant, tandis que le peloton passe au sprint intermédiaire avec 10 minutes de retard, sans point à prendre.

78 km

Sprint intermédiaire d'Arlanc :

1. Edvald Boasson Hagen (Dimension Data) : 20 pts ;

2. Jasper Stuyven (Trek-Segafredo) : 17 pts ;

3. Anthony Delaplace (Arkéa-Samsic) : 15 pts ;

4. Daryl Impey (Mitchelton-Scott) : 13 pts ;

5. Tiesj Benoot (Lotto Soudal) : 11 pts ;

6. Jesus Herrada (Cofidis) : 10 pts ;

7. Nicolas Roche (Sunweb) : 9 pts ;

8. Simon Clarke (EF Education First) : 8 pts ;

9. Lukas Pöstlberger (Bora-Hansgrohe) : 7 pts ;

10. Oliver Naesen (AG2R La Mondiale) : 6 pts ;

11. Tony Martin (Jumbo-Visma) : 5 pts ;

12. Jan Tratnik (Bahrain-Merida) : 4 pts ;

13. Ivan Garcia Cortina (Bahrain-Merida) : 3 pts ;

14. Romain Sicard (Total Direct Energie) : 2 pts ;

15. Marc Soler (Movistar) : 1 pt.

80 km 

2 kilomètres avant le sprint intermédiaire d'Arlanc. Jasper Stuyven, 9e du classement par points peut intégrer le Top 5 de ce classement à l'issue de l'étape. Il compte 135 points de retard sur le maillot vert, Peter Sagan, qui peut être tranquille.

85 km 

L'écart reste de 10 minutes et demie entre les deux échelons de la course. L'échappée n'a rien à craindre du peloton et la réciproque se vérifie.

88 km  

L'échappée est dans une longue portion descendante.

90 km

Sorti à contre-temps, Marc Soler a fait une grosse montée du Mur d'Aurec-sur-Loire, tout à l'heure, pour intégrer l'échappée.

95 km

C'est la première fois depuis le début de ce Tour qu'une échappée prend dix minutes d'avance sur le peloton.

97 km 

Ineos et Groupama-FDJ sont juste derrière Deceuninck-Quick Step, dans la file à l'avant d'un peloton parti pour une journée tranquille.

98 km 

L'échappée est à 20 bornes du sprint intermédiaire d'Arlanc, 20 points seront à prendre pour le premier à franchir la ligne.

100 km  

L'écart est maintenant stable, entre les deux échelons de la course : 10'30". Personne n'est distancé dans le peloton, le rythme étant modéré.

103 km 

Rui Costa est repris par le peloton. Il avait attaqué alors qu'Alaphilippe faisait une "pause pipi"... cela lui vaut quelques regards moqueurs des coureurs de la Deceuninck-Quick Step.

110 km 

L'équipe CCC donne des nouvelles plutôt rassurantes d'Alessandro De Marchi, qui a abandonné en début d'étape à la suite d'une chute. L'Italien n'a pas perdu connaissance. Il est en route pour être examiné à l'hôpital.

111 km

Deux Français sont à l'avant, en ce 14 juillet : Anthony Delaplace (Arkéa-Samsic) et Romain Sicard (Total Direct Energie).

115 km

Jakob Fuglsang (Astana) est revenu sur les critiques faites hier à l'égard de Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) et Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), qu'il a accusés d'avoir profité de l'aspiration d'une moto.

Vidéo - Fuglsang : "Quand une moto est à moins de 50m, cela aide les coureurs"

02:09
117 km  

10'35" : l'écart augmente encore un peu, mais est jugulé par la Deceuninck-Quick Step. Julian Alaphilippe et les siens ont de la marge, Nicolas Roche, coureur le plus "dangereux" est à 23'14" du maillot jaune.

119 km  

5 minutes de retard pour Rui Costa, qui va rentrer dans le rang.

120 km  

Deux vainqueurs d'étapes sur le Tour, Tony Martin (5 victoires) et Edvald Boasson Hagen (3 succès), sont dans l'échappée.

120 km 

Seule l'équipe Bahrain-Merida a deux représentants à l'avant de la course.

123 km 

Michael Morkov et Maximiliano Richeze (Deceuninck-Quick Step) se portent en tête de peloton. Les coéquipiers du leader, Julian Alaphilippe, stabilisent l'écart proche des 10 minutes.

124 km 

Rappel de la composition de l'échappée (15 coureurs) :

Ivan Garcia Cortina (Bahrain-Merida) ;

Jan Tratnik (Bahrain-Merida) ;

Daryl Impey (Mitchelton-Scott) ;

Edvald Boasson Hagen (Dimension Data) ;

Anthony Delaplace (Arkéa-Samsic) ;

Tony Martin (Jumbo-Visma) ;

Lukas Pöstlberger (Bora-Hansgrohe) ;

Jesus Herrada (Cofidis) ;

Tiesj Benoot (Lotto Soudal) ;

Oliver Naesen (AG2R La Mondiale) ;

Nicolas Roche (Sunweb) ;

Jasper Stuyven (Trek-Segafredo) ;

Romain Sicard (Total Direct Energie) ;

Simon Clarke (EF Education First) ;

Marc Soler (Movistar).

Roche, à 23 minutes, et Soler, à 24, sont les deux coureurs les mieux placés de ce groupe de tête, qui va se jouer la victoire à Brioude, sauf cataclysme.

124 km 

Rui Costa est en chasse patate, à 1'23" de l'échappée, 8 minutes devant le peloton... il se relève.

124 km

Julian Alaphilippe a fait le job... maintenant, il est en mode défense.

Vidéo - Alaphilippe : "Encore une attaque ? Je n'ai plus besoin de le faire"

00:59
125 km 

Une minute de retard pour Rui Costa. Le champion du monde 2013 semble craquer. Devant, les quinze coureurs de l'échappée se relaient bien.

126 km 

9 minutes de retard au sommet du Mur d’Aurec-sur-Loire pour le peloton, qui va "piano".

126 km 

L'écart remonte à 35", Rui Costa a du mal...

127 km  

Rappel du programme du jour :

Vidéo - Le profil de la 9e étape : Du lourd d'entrée de jeu et un tremplin dans le final

01:13
129 km

L'échappée est sortie "en costaud". Boasson Hagen, Stuyven, Naesen, T. Martin... il y a de la bête à rouler devant.

Lukas Postlberger regarde ses compagnons d'échappée lors de la 9e étape du Tour de France 2019
130 km 

Dans le peloton, on ne s'inquiète pas... 8 minutes de retard sur l'échappée.

131 km

Plus que 28 secondes de retard pour Rui Costa sur les quinze de devant. Le Portugais est lancé dans un interminable chrono.

133 km

Au sommet du Mur d’Aurec-sur-Loire (1re catégorie) :

1. Tiesj Benoot (Lotto Soudal) : 10 pts

2. Anthony Delaplace (Arkéa-Samsic) : 8 pts

3. Daryl Impey (Mitchelton-Scott) : 6 pts

4. Romain Sicard (Total Direct Energie) : 4 pts

5. Jesus Herrada (Cofidis) : 2 pts

6. Nicolas Roche (Sunweb) : 1 pt

L'échappée est scindée en deux, mais elle devrait se regrouper sous peu. L'écart est de moins de 15 secondes.

En revanche, Rui Costa est toujours à une quarantaine de secondes.

134 km 

1'01" de retard pour Costa, alors que l'échappée est à une borne du sommet.

135 km 

C'est fait : Marc Soler (Movistar) intègre l'échappée. Rui Costa compte toujours une minute de retard.

135 km 

35" de retard pour Soler, 1'34" pour Costa. 14, 15 ou 16 coureurs pour se jouer la gagne aujourd'hui ? C'est l'enjeu des minutes à venir, parce que le peloton ne force pas (+6'27").

135 km 

Moins d'une minute de retard pour Soler, alors qu'il reste deux bornes dans la bosse. Le vainqueur de Paris-Nice 2018 semble en mesure d'intégrer l'échappée.

135 km 

Le peloton laisse filer : 6'00". Soler (à1'13") et Costa (1'48") font le forcing pour revenir.

135 km

L'arrivée de l'étape est à Brioude, dont est originaire Romain Bardet, qui va savourer la journée.

Vidéo - Bardet : "Je vais me laisser porter par le public, ça va être super !"

00:19
136 km  

L'échappée est au pied du Mur d'Aurec-sur-Loire (1re catégorie, 3,2 km à 11% de moyenne). Elle compte 5 minutes d'avance sur un peloton qui lui laisse volontiers de la marge.

138 km  

1'21" de retard pour Soler, qui perd du temps. 2'08" pour Rui Costa.

139 km

Alaphilippe, pour l'instant, discute tranquillement en tête de peloton.

Vidéo - Alaphilippe : "Avec Pinot, on a fait un beau numéro ensemble"

00:49
140 km

L'écart monte très vite : 4'17" pour l'échappée.

140 km 

Soler a une minute de retard sur la tête de course, Rui Costa en a deux. La côte de 1re catégorie peut leur permettre de boucher le trou, mais cela semble compliqué, surtout pour le Portugais.

140 km  

3 minutes de retard pour le peloton.

142 km 

Nicolas Roche (Sunweb) est le mieux classé de l'échappée (43e à 23'30"). Pas de danger donc pour le maillot jaune, Julian Alaphilippe. Marc Soler (48e à 24'25") et Rui Costa (44e à 23'30"), intercalés entre le groupe de tête et le peloton, sont aussi à plus de 20 minutes.

142 km 

La tête de course est à cinq bornes du terrible Mur d'Aurec-sur-Loire (1re catégorie, 3,2 km à 11% de moyenne).

144 km

47" de retard pour Soler, 1'44" pour Costa, 2'24" pour le peloton.

145 km  

2'11" de marge pour le groupe de tête, qui roule fort. Les deux hommes en contre (Soler et Rui Costa) sont d'excellents grimpeurs... pas sûr qu'ils soient les bienvenus à l'avant.

148 km 

Outre Marc Soler (Movistar), il y a également Rui Costa (UAE Emirates) qui est en contre. Mais il est parti à contre-temps.

150 km 

Composition de l'échappée (14 coureurs) :

Ivan Garcia Cortina, Jan Tratnkik (Bahrain-Merida), Daryl Impey (Mitchelton-Scott), Edvald Boasson Hagen (Dimension Data), Anthony Delaplace (Arkéa-Samsic), Tony Martin (Jumbo-Visma), Lukas Pöstlberger (Bora-Hansgrohe), Jesus Herrada (Cofidis), Tiesj Benoot (Lotto Soudal), Oliver Naesen (AG2R La Mondiale), Nicolas Roche (Sunweb), Jasper Stuyven (Trek-Segafredo), Romain Sicard (Total Direct Energie), Simon Clarke (EF Education First).

En contre :

Marc Soler (Movistar) à 40" ;

Rui Costa (UAE Emirates) à 1'30" ;

Le peloton est à 2'00".

153 km 

Rideau en tête de peloton... Sauf qu'un Movistar n'est pas d'accord. Il tente de faire le jump alors qu'il y a 45" d'écart.

154 km 

25" d'avance pour un groupe de 14 coureurs.

154 km

Un groupe d'une dizaine d'hommes se détache, sous l'impulsion de Daryl Impey et Edvald Boasson Hagen notamment.

154 km

Thibaut Pinot ne se préoccupe pas de la polémique née des déclarations de Jakob Fuglang.

Vidéo - Pinot : "Fuglsang et la moto ? Là-dessus, je suis tranquille"

01:47
155 km 

Le peloton est étiré, dans cette portion montante. Aucun coureur n'a réussi à s'échapper après une quinzaine de bornes.

156 m 

Julian Alaphilippe est parmi les dix premières positions du peloton.

156 km 

Thomas De Gendt, vainqueur d'hier, est en queue de peloton.

157 km 

Un Sunweb tente de s'échapper... l'équipe de Michael Matthews n'a pas envie d'assumer le poids d'une nouvelle poursuite.

158 km

Abandon d'Alessandro De Marchi (CCC), qui a chuté en début de course. L'Italien est sur une civière, pris en charge par l'assistance médicale.

Vidéo - Juste après le départ, De Marchi a chuté et abandonné

00:59
158 km

Yoann Offredo (Wanty Gobert) est distancé.

159 km 

Politt est repris par une dizaine d'hommes, dont Wout Van Aert... mais le peloton recolle. L'échappée n'est pas encore dessinée.

159 km

Chute d'Alessandro De Marchi (CCC). L'Italien reste au sol. Alexis Vuillermoz (AG2R La Mondiale) a aussi été impliqué dans cet incident.

159 km

Eddy Merckx est son premier souvenir du maillot jaune.

Vidéo - Prudhomme : "Le maillot jaune est un des plus grands symboles du sport"

01:38
160 km

La première difficulté du jour, la plus redoutable, interviendra après 33 km de course, et donc dans une vingtaine de bornes : le Mur d'Aurec-sur-Loire (1re catégorie, 3,2 km à 11% de moyenne).

161 km 

Les coureurs entament un long faux-plat montant.

162 km 

Moins de dix secondes d'avance pour Politt.

163 km 

Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) est bien placé, à l'avant du peloton.

166 km 

Politt est à 76 km/h dans cette descente. Il espère sans doute avoir un peu de renfort... le contre n'a pas fait le break et le coureur de la Katusha-Alpecin est seul devant le peloton.

167 km 

Quatre coureurs sont en contre. Un Dimension Data, un AG2R La Mondiale, un Total Direct Energie et un Lotto Soudal.

168 km 

Politt est seul en tête avec une quinzaine de secondes d'avance.

169 km 

Politt insiste alors que Vuillermoz se rassoit. Les coureurs sont dans une portion descendante.

170 km

Tim Wellens (Lotto Soudal) est le premier à passer à l'offensive. Il ne sort pas. Alexis Vuillermoz (AG2R Le Mondiale) et Nils Politt (Katusha-Alpecin) tentent leur chance.

13:27

C'est parti pour 170,5 km entre Saint-Etienne et Brioude.

13:19

Encore trois bornes avant le baisser de drapeau. Qui va tenter de prendre l'échappée ?

13:14

Rappel du profil de l'étape du jour. Le parcours est similaire à celui de la veille, mais le menu est un peu moins corsé.

Vidéo - Le profil de la 9e étape : Du lourd d'entrée de jeu et un tremplin dans le final

01:13
13:12

Le favori du jour, selon Warren Barguil ? Son ancien coéquipier chez Sunweb en 2017, Michael Matthews.

Vidéo - Barguil : "Désolé de le dire, mais ça va être compliqué d'attaquer aujourd'hui"

01:07
13:11

Tony Gallopin, interrogé par Louis-Pierre Frileux ce midi avant le départ de l'étape.

Vidéo - Gallopin croit en une échappée : "C’est l’une des opportunités de ce Tour"

00:39
13:11 

Encore 7 km à faire pour le peloton avant le kilomètre 0.

13:05 

Le départ fictif vient d'être donné. Les coureurs vont défiler dans les rues de Saint-Etienne pendant une vingtaine de minutes.

13:03 

Les coureurs sont prêts pour le départ fictif, les porteurs des maillots distinctifs en première ligne.

13:02

Nous vous faisons découvrir les coulisses de l'équipe Arkea-Samsic, durant tout le Tour 2019. Samedi, Kévin Ledanois s'est offert un beau cadeau d'anniversaire en arrivant au bout d'une étape particulièrement relevée. Il a ensuite pu fêter ses 26 ans comme il se doit en dégustant un gâteau préparé avec amour.

Vidéo - Inside Arkéa-Samsic : Un anniversaire dont Ledanois se souviendra

03:13
13:02

La 8e étape du Tour de France a été particulièrement riche avec, entre autres, la chute de Geraint Thomas, la victoire de Thomas De Gendt et la reprise du pouvoir par Julian Alaphilippe au classement général. Revivez la course comme si vous y étiez.

Vidéo - "On board" : revivez la 8e étape comme si vous y étiez

00:30
13:00 

Bonjour à tous, bienvenue sur Eurosport.fr pour suivre en direct commenté la 9e étape du Tour de France, longue de 170,5 km entre Saint-Étienne et Brioude. Le départ fictif va être donné dans 5 minutes.

21:32

LE PROFIL DE L'ÉTAPE

Comme la précédente, cette étape, longue de 170,5 km entre Saint-Étienne et Brioude, peut sourire aux baroudeurs et aux puncheurs. Le départ réel est prévu pour 13h25.

Vidéo - Le profil de la 9e étape : Du lourd d'entrée de jeu et un tremplin dans le final

01:13
--  

L'HOMME À SUIVRE : ROMAIN BARDET

Après une première partie de Tour très décevante, Romain Bardet va tenter de se refaire la cerise sur ses terres. Le grimpeur d'AG2R La Mondiale est en effet originaire de Brioude, où s'achève l'étape du jour.

--

LE RÉSUMÉ DE LA 8E ÉTAPE

Vidéo - De Gendt a été fabuleux, Alaphilippe et Pinot ont mis le feu : le résumé de la 8e étape

07:16
--

LE CLASSEMENT GÉNÉRAL

Julian Alaphilippe a repris les commandes du Tour de France, samedi à Saint-Etienne. Vincenzo Nibali a quant à lui dit adieu à toute ambition de bon classement final.

1. Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) ;

2. Giulio Ciccone (Trek-Segafredo), à 23" ;

3. Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), à 53" ;

4. George Bennett (Jumbo-Visma), à 1'10" ;

5. Geraint Thomas (Ineos), à 1'12" ;

6. Egan Bernal (Ineos), à 1'16" ;

7. Steven Kruiswijk (Jumbo-Visma), à 1'27" ;

8. Rigoberto Uran (EF Education First), à 1'38'' ;

9. Jakob Fuglsang (Astana), à 1'42" ;

10. Emanuel Buchmann (Bora-Hansgrohe), à 1'45"

...

23. Romain Bardet (AG2R La Mondiale), à 3'20" ;

24. Warren Barguil (Arkéa-Samsic), à 3'26"

...

28. Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida), à 6'18".

Alaphilippe de nouveau en jaune.
--

LE TOP 5 DU CLASSEMENT PAR POINTS

Peter Sagan, un temps lâché, s'est accroché dans l'étape de samedi pour marquer des points importants et garder une belle marge, sur la route d'un septième maillot vert.

1. Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), 204 pts ;

2. Michael Matthews (Sunweb), 144 pts ;

3. Sonny Colbrelli (Bahrain-Merida), 129 pts ;

4. Elia Viviani (Deceuninck-Quick Step), 128 pts ;

5. Matteo Trentin (Mitchelton-Scott), 90 pts.

Sagan vainqueur de la 5e étape
--

LE TOP 5 DU CLASSEMENT DE LA MONTAGNE

Tim Wellens est toujours en tête de ce classement, devant son coéquipier Thomas De Gendt, qui a fait une moisson entre Mâcon et Saint-Etienne, en prime d'y décrocher le succès.

1. Tim Wellens (Lotto Soudal), 43 pts ;

2. Thomas De Gendt (Lotto Soudal - PHOTO), 37 pts ;

3. Giulio Ciccone (Trek-Segafredo), 30 pts ;

4. Xandro Meurisse (Wanty-Gobert), 27 pts ;

5. Dylan Teuns (Bahrain-Merida), 13 pts.

Thomas De Gendt
--

LE TOP 5 DU CLASSEMENT PAR ÉQUIPES

1. Trek-Segafredo ;

2. Movistar, à 1'39'' ;

3. Groupama-FDJ, à 1'44'' ;

4. UAE Emirates, à 11'03" ;

5. Ineos, à 12'33".

--

LE TOP 5 DU CLASSEMENT DES JEUNES

Giulio Ciccone, dépossédé samedi du maillot jaune, reste en tête du classement des jeunes et donc maillot blanc.

1. Giulio Ciccone (Trek-Segafredo) ;

2. Egan Bernal (Ineos), à 53'' ;

3. Enric Mas (Deceuninck-Quick Step), à 1'23'' ;

4. David Gaudu (Groupama-FDJ), à 1'52'' ;

5. Maximilian Schachmann (Bora-Hansgrohe) à 20'09".

Giulio Ciccone, maillot blanc du Tour à l'issue de la 8e étape
0 commentaire