Getty Images

Alaphilippe - Pinot, duo d'enfer

Alaphilippe - Pinot, duo d'enfer

Le 13/07/2019 à 17:29Mis à jour Le 13/07/2019 à 18:32

TOUR DE FRANCE - Le Belge Thomas De Gendt (Lotto-Soudal) est allé au bout de son effort pour remporter la 8e étape en solitaire samedi après 200km entre Mâcon et Saint-Etienn. Il a devancé de six secondes un duo tricolore composé de Thibaut Pinot et Julian Alaphilippe. Le Français de la Deceuninck reprend le maillot jaune alors que le leader de la Groupama-FDJ chipe 28 secondes aux autres favoris

Deux numéros pour le prix d'un. Derrière un formidable Thomas de Gendt (Lotto-Soudal), magnifique lauréat en solitaire de cette 8e étape complètement folle, Julian Alaphilippe et Thibaut Pinot sont les deux autres grands vainqueurs du jour à Saint-Etienne. Le premier Français a endossé à nouveau le maillot jaune au détriment de Giulio Ciccone, pour 23 secondes, et le second en a repris 28 à tous ces adversaires pour le classement général. Un 14 juillet avant l'heure...

Vidéo - 200 kilomètres d'échappée et un final à couper le souffle, De Gendt ne l'a pas volée

01:58

Pinot grimace, Alaphilippe fonce

Une démonstration de panache, à laquelle on est désormais, chanceux que nous sommes, habitué avec le numéro un mondial tricolore. C'est donc à moins de 13 kilomètres qu'Alaphilippe a secoué le cocotier. Dans sa roue, Thibaut Pinot. Les deux hommes avaient-ils prémédité cette offensive ? Eux seuls ont la réponse. Mais ce fut un coup de génie. Quelques secondes avant l'attaque combinée des deux Français, De Gendt, dernier rescapé de l'échappée du jour partie dès le kilomètre 0, était passé en tête du points-bonus. Deuxième derrière le Belge, Alaphilippe a d'abord récupéré cinq secondes pour revenir virtuellement et provisoirement à une seconde de Ciccone. Mais le coureur de Deceuninck en voulait plus, alors il s'est lancé corps et âme dans la descente vers Saint-Etienne. Derrière, moins à l'aise, Pinot s'est accroché.

Vidéo - Comment Alaphilippe et Pinot ont dynamité la course dans la dernière difficulté

01:05

Sur des parties plus plates, le leader de la Groupama-FDJ, grimaçant, a relayé son compatriote. Un final de feu où l'écart avec le groupe des favoris n'a cessé d'augmenter. Forçat de la route, brillant combattant, De Gendt a résisté comme il a pu au retour des deux énergumènes. Si le numéro des deux Tricolores fut grandiose, il est important de souligner aussi la performance du Belge de Lotto-Soudal, parvenu à conserver six secondes d'avance à l'arrivée pour signer sa deuxième victoire sur la Grande Boucle après celle obtenue en 2016 au Chalet Reynard. Celle qui avait vu Chris Froome à pied dans le final. Qui l'a oublié ?

La chute de Thomas

Le coup de force a donc permis aux deux Tricolores de devancer le peloton des favoris de 20 secondes. Avec les 8 secondes de bonification glanées grâce à sa deuxième place, Pinot est le grand gagnant du jour. Ce sont donc 28 secondes reprises aux autres candidats au général. Le voilà troisième de celui-ci, à 53 secondes d'Alaphilippe, de nouveau leader. Pour l'heure, le Tour 2019 de Pinot ne connait aucune fausse note.

Quant à Geraint Thomas, le Gallois s'est fait une belle frayeur ce samedi. Pris dans une chute qui a mis au sol plusieurs Ineos à 15 kilomètres de l'arrivée, le Gallois a dû repartir avec la machine de son coéquipier Michal Kwiatkowski. Au prix d'un gros effort, il est parvenu à reprendre sa place auprès de Bernal and co et à sauver l'essentiel. Pour Alaphilippe, une nouvelle vie commence sur cette 106e édition. Jusqu'à vendredi et le chrono de Pau ? C'est fort possible. Il fera tout pour en tout cas, on peut lui faire confiance.

Vidéo - Thomas et Ineos ont joué au bowling à 15km de l'arrivée

00:33
0
0