10/09/20 - 12:00
Terminé
Chauvigny - Sarran
0km
?km
Tour de France • Etape12
avant-match

Chauvigny - Sarran

Tour de France - Suivez en live la course de cyclisme sur Eurosport. Cette course se déroule le 10 septembre 2020 et débute à 12:00. Eurosport propose un suivi en direct permettant de connaître les principaux faits et événements.
Consultez également toute l'actualité Cyclisme: compétitions, calendriers, résultats des principales épreuves.

    
30
Simon Farvacque
Temps forts 
 
 Supprimer
18:30

Merci d'avoir suivi la 12e étape du Tour de France en direct commenté sur notre site. Rendez-vous demain, vendredi, pour la 13e, longue de 191,5 km entre Châtel-Guyon et le Pas de Peyrol, dont voici le profil. Départ fictif à 11h50, départ réel prévu pour 12h05.

Vidéo - Le profil de la 13e étape : Le Cantal, ça va faire mal

01:11
18:15 

LE RESUME DE L'ETAPE EN VIDEO :

Vidéo - Poulidor honoré, Hirschi déchaîné : Le résumé de la 12e étape

04:28
17:29

Aucun changement majeur n'est à noter dans les différents classements. Primoz Roglic (Jumbo-Visma) conserve ainsi le maillot jaune, devant Egan Bernal (INEOS Grenadiers, 2e à 21") et Guillaume Martin (Cofidis, 3e à 28").

Team Jumbo rider Slovenia's Primoz Roglic wearing the overall leader's yellow jersey (L) and Team Deceuninck rider Ireland's Sam Bennett wait to attend the start of the 12th stage of the 107th edition of the Tour de France cycling race, 218 km between Cha
17:11

Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) règle le peloton, devant Van Avermaet et Stuyven. Il prend la 13e place et inscrit 4 points. Il en reprend 2 sur l'ensemble de la journée à un Sam Bennett (Deceuninck-Quick Step) qui conserve le maillot vert avec 66 unités d'avance sur lui.

17:10 

Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), dans le coup pour la deuxième place jusqu'aux 3 derniers kilomètres, en termine à près de 2 minutes, aux portes du Top 10 (11e). Il a été lâché sur ce qui ressemblait à un incident mécanique. Mais, à l'issue de l'étape, Alaphilippe a contredit cette hypothèse au micro de nos confrères de France TV.

17:09 

Pierre Rolland (B and B Hotels - Vital Concept) coupe la ligne en deuxième position, 47" après Hirschi, grâce à une attaque tranchante dans le final. Soren Kragh Andersen complète le podium du jour (3e à 52") et parachève l'oeuvre du jour de la Sunweb. Il devance au sprint Quentin Pacher, coéquipier de Rolland.

FINISH

Marc Hirschi (Sunweb) remporte cette 12e étape. Le Suisse, néophyte sur la Grande Boucle, avait déjà signé deux podiums lors de ce Tour de France. Mais sans gagner. Cette fois, il monte sur la première marche, à l'issue d'une superbe course d'équipe. C'est également son premier succès chez les professionnels.

DERNIER KM 

Marc Hirschi se dresse sur les pédales sous la flamme rouge. Il en avait encore sous le pied. Le bouquet lui tend les bras. Derrière, Pierre Rolland a fait le trou, mais reste sous la menace des autres contre-attaquants.

1,5 km 

C'est un classique... Après Pacher, au tour de Rolland d'attaquer ! La B and B Hotels - Vital Concept chasse un accessit, et c'est bien parti.

2 km 

Ennui mécanique, semble-t-il, pour Julian Alaphilippe. Il perd quelques mètres sur le groupe de contre-attaquants. Mise à jour : Il a expliqué, après la course au micro de nos confrères de France TV, qu'il n'avait tout simplement plus les jambes.

2 km 

55 secondes d'avance. Cela semble gagné, sauf accident, pour Hirschi. Place à la lutte pour la 2e place, dans le groupe de poursuivants.

3 km 

Le peloton est à 2'16". La CCC Team et la Mitchelton-Scott ont rendu les armes. C'est la Jumbo-Visma qui a repris la tête du groupe des favoris à la victoire finale.

3 km 

... Pas pour longtemps ! Alaphilippe est repris. Toujours 45" d'avance pour Hirschi, qui semble être tout en maîtrise.

4 km 

Julian Alaphilippe a lâché ses compagnons de contre...

5 km 

Cela remonte, après une courte portion descendante. Hirschi a 48" d'avance sur un groupe de contre où tout le monde s'attaque. Au tour d'Alaphilippe d'en placer une belle.

6 km 

Attaque de Rolland, pris en chasse par... Roche. La Sunweb joue sur du velours.

7 km

Lest écarts ne bougent pas : 45" de retard pour le groupe de poursuivants ; 2'00" de retard pour le peloton.

8 km 

Le Suc au May a été gravi au même rythme par Alaphilippe et Hirschi... mais celui-ci avait pris une avance qui pourrait s'avérer décisive, grâce à un coup de son équipe dans l'ascension précédente.

8,5 km 

Pacher et Alaphilippe se relaient... mais Kragh Andersen "coupe" ce début de collaboration. La Sunweb a tout bon, pour l'instant.

9 km 

44 secondes pour Hirschi, qui a encore l'air fort. Mais attention, si ça s'attend derrière, il peut y avoir match, surtout que le final est parsemé de faux plats montants.

10 km

Marc Hirschi a 40 secondes d'avance sur Soler et Schachmann, qui voient le deuxième groupe de poursuite revenir sur leurs talons. Encore dix bornes à tenir pour le Suisse, face à une quinzaine d'hommes (dont Alaphilippe) qui le chassent. Le peloton semble hors-jeu, à 2 minutes.

11 km 

Alaphilippe semble très fort. Il insiste en tête du 2e groupe de poursuite. Reichenbach n'arrive pas à le suivre. Elissonde bouche le trou. Puis cela ralentit. Toujours une cinquantaine de secondes d'avance pour l'homme de tête sur ces hommes.

11 km 

Depuis cinq bornes, les écarts sont stables.

13 km

La Mitchelton-Scott roule en tête de peloton. Pour Impey ou Mezgec, sans doute. L'écart avec Hirschi, l'homme de tête, est de 2'02".

13 km 

Marc Soler et Maximilian Schachmann se relaient bien, mais ne parviennent qu'à stabiliser l'écart : 37" de retard sur Marc Hirschi.

14 km 

Alaphilippe attaque depuis le deuxième groupe de poursuite. Cela prouve que la bonne entente ne règne pas dans ce groupe.

16 km 

Le peloton, avec en son sein quelques "puncheurs-sprinteurs", est maintenant à 2 minutes de la tête. Sauf accident, on ne voit pas comment Sagan and co. peuvent espérer se disputer la victoire.

17 km 

Marc Hirschi augmente son avance : 37" sur le duo Soler-Schachmann. Le groupe au sein duquel figure Alaphilippe perd aussi du terrain (58").

20 km 

Au sein du deuxième groupe de contre, il y a : Alaphilippe, Devenyns (Deceuninck-Quick Step), Rolland, Pacher (B and B Hotels - Vital Concept), Houle, Bilbao (Astana), Roche, Kragh Andersen (Sunweb), Reichenbach (Groupama-FDJ), Elissonde (Trek - Segafredo) et Herrada (Cofidis).

23 km

POINT SUR LA COURSE :

Marc Hirschi (Sunweb) est seul en tête, mis en orbite par un bon travail de son équipe ;

Marc Soler (Movistar) et Maximilian Schachmann (Bora-Hansgrohe) sont à 23" ;

Un groupe de 10-12 coureurs avec notamment Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) est à 50" ;

Le peloton, avec Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), Jasper Stuyven (Trek - Segafredo), Matteo Trentin (CCC Team) ou encore Oliver Naesen (AG2R La Mondiale) est à 1'36".

25 km 

Sagan et Trentin recolle à la queue du peloton ! Naesen est encore là, également. Mais ce groupe d'une cinquantaine d'hommes compte 1'21" de retard sur l'homme de tête, Hirschi.

26 km

Marc Hirschi (Sunweb) franchit le sommet du Suc au May (2e catégorie) en première position et empoche 5 points au classement du meilleur grimpeur. Il a surtout 17 secondes d'avance sur le duo de poursuivants Soler-Schachmann.

26 km 

Tous les sprinters sont passés par la fenêtre. Après Sagan, c'est Trentin qui est annoncé distancé par Radio Tour. Le peloton est à 1'26" d'Hirschi.

26,5 km 

Hirschi profite d'une portion descendante, dans le dernier km de cette côte de 2e catégorie. Il prend de la vitesse avant la dernière rampe. Son avance augmente : 21".

27 km 

Il reste 1,5 km d'ascension à Hirschi, qui a 16" d'avance sur Soler et Schachmann. Le groupe dans lequel figurent Alaphilippe, Lutsenko et Pacher, notamment, est à 43". Le peloton à 1'10".

27 km

Peter Sagan est distancé... Pendant que Julian Alaphilippe attaque ! L'ancien maillot jaune reprend le groupe de contre-attaquants. Il a Dries Devenyns qui lui sert de tremplin.

27 km 

Quel coup de pédale d'Hiirschi ! Le champion du monde Espoirs 2018 est très impressionnant. Il a une minute de marge sur le peloton. Le duo de vainqueurs de Paris-Nice (Soler-Schachmann) est à 10-15".

28 km 

Schachmann et Soler prennent Hirschi en chasse. Le coureur suisse de la Sunweb compte une dizaine de secondes d'avance sur ce duo. 44" sur le peloton.

28 km 

Attaque de Soler. Hirschi lui répond puis le contre ! Pacher est distancé.

29 km 

Le peloton compte 42 secondes de retard sur le groupe de tête, à l'avant duquel Benoot et Kragh Andersen font le forcing, pour un Hirschi qui semble très en jambes.

29 km

C'est parti pour la principale difficulté du jour : le Suc au May ; 3,8 km d'ascension à 7,7% (2e catégorie).

30 km 

La CCC imprime le rythme du peloton. Pour GVA ou Trentin, sans doute. La formation polonaise a envoyé De Marchi en éclaireur, mais ses deux leaders sont restés sagement dans le groupe des favoris. Un groupe que Valverde réintègre, après sa crevaison.

31 km 

Bob Jungels effectue un énorme travail pour Dries Devenyns. Le groupe de coureurs intercalés n'a plus que 15" de retard sur la tête de course.

32 km 

Alejandro Valverde (Movistar) est victime d'une crevaison. Imanol Erviti, membre de l'échappée fleuve du jour, l'attend pour le ramener dans un dernier effort.

35 km 

Le groupe de contre n'est plus qu'à 17". Le peloton à 41".

35 km

Cinq bornes avant le pied du Suc au May (2e catégorie - 3,8 km à 7,7% de moyenne).

36 km 

Ils sont une quinzaine dans le groupe de contre. Jungels roule pour Devenyns. Roche (encore un Sunweb) ferme la marche. Herrada, Reichenbach et Bilbao sont aussi dans ce coup, qui plafonne.

37 km 

Le groupe de tête (Hirschi, Kragh Andersen, Benoot, Pacher, Schachmann, Soler) compte 20" de marge sur un premier groupe de contre dans lequel figurent notamment Pierre Rolland, Bob Jungels, Jasper Stuyven, Alexey Lutsenko, Alessandro De Marchi et Michael Gogl. Le peloton est à 37".

38 km 

Regroupement en tête de course. Ils sont six, dont trois coureurs de la Sunweb : Marc Hirschi, Tiesj Benoot et Soren Kragh Andersen. Quentin Pacher (B and B Hotels - Vital Concept), Maximilian Schachmann (Bora-Hansgrohe) et Marc Soler (Movistar) complètent ce groupe qui ouvre la route.

39 km 

De Marchi et Lutsenko ont aussi faussé compagnie au peloton.

39 km 

Pendant ce temps-là, Peter Sagan s'accroche, en dernière position du peloton.

40 km

Marc Soler (Movistar) attaque et se retrouve seul à l'avant de la course. Il passe en tête de la Côte de la Croix du Pey (3e catégorie) et marque 2 points. Soren Kragh Andersen (Sunweb) prend le deuxième point en jeu.

41 km 

Marc Soler (Movistar), Tiesj Benoot et Soren Kragh Andersen (Sunweb) sont en tête. Le peloton est à une vingtaine de secondes. Plusieurs coureurs sont intercalés. Dont Bob Jungels (Deceuninck-Quick Step) et Maximilian Schachmann (Bora-Hansgrohe). Marc Hirschi - un 3e Sunweb ! - est aussi annoncé en contre.

42 km 

Asgreen et Erviti, derniers rescapés de l'échappée au long cours du jour, se sont fait avaler par les contre-attaquants. Soler sort à son tour du peloton.

43 km

La Sunweb passe à l'offensive : Benoot et Kragh Andersen font le jump entre le peloton et l'échappée.

44 km 

Asgreen a un bon coup de pédale. Mais avec 22 secondes d'avance, ni lui ni Erviti ne doivent embrasser un espoir prègnant de victoire.

44 km 

27" d'avance pour Asgreen et Erviti. L'écart est stable. Jumbo-Visma et Bora-Hansgrohe se disputent la tête de peloton.

45 km

Viviani (Cofidis) lâché.

45 km 

Imanol Erviti (Movistar) et Kasper Asgreen (Deceuninck-Quick Step) entament la Côte de la Croix du Pey (4,8 km à 6%). Walscheid et LL Sanchez sont repris par un peloton emmené par la Bora-Hansgrohe, à 30" du duo de tête.

46 km 

Politt et Burgaudeau sont repris par le groupe des favoris. Erviti et Asgreen ont encore 28" de marge.

47 km

Sam Bennett (maillot vert), Andre Greipel, Caleb Ewan ou autre Mads Pedersen sont distancés par le peloton.

47 km

Asgreen a réussi à lâcher quatre de ses ex-compagnons d'escapade. Seul Erviti parvient à le suivre. Le peloton est à 27".

48 km

Asgreen en remet une. Walscheid le prend en chasse.

49 km 

Kasper Asgreen est repris. Les six hommes de tête sont de nouveau ensemble. Mais ils ne devancent plus que de 30 secondes le peloton.

50 km

Asgreen contre Politt.

50 km

Accélération de Politt, en tête de course. Ce n'est pas très tranchant.

50 km 

L'écart tombe sous la minute : 46'.

50 km 

Bennett a perdu du terrain dans le peloton. Il est au fond de la classe, avec, notamment, Cosnefroy.

51 km 

La Sunweb remonte à son tour. Elle avait raté l'échappée malgré une grosse activité en début de course.

52 km 

La Trek - Segafredo, bien organisée, se replace à l'avant du peloton, aux côté de la CCC Team et de la Bora-Hansgrohe. Plus que 1'09" d'avance pour les six hommes de tête.

53 km 

Walscheid montre déjà quelques signes de faiblesse. Mais il n'est pas encore distancé.

53 km 

La Jumbo-Visma replace Roglic, avant un final qui pourrait s'avérer musclé.

54 km 

Bennett est bien placé dans le peloton. Sait-on jamais...

55 km

Dans dix kilomètres, les coureurs attaqueront la pénultième côte répertoriée du jour. Rappel du parcours :

59 km  

Primoz Roglic n'est pas très bien placé, au coeur du peloton. La course n'est pas (encore) tendue.

Primoz Roglic (Jumbo-Visma) during stage 12 of the 2020 Tour de France
60 km 

Thomas De Gendt ferme la marche. Il sera sans doute à surveiller demain.

63 km 

Les sept coureurs de la CCC encore en course (Ilnur Zakarin a abandonné plus tôt aujourd'hui) sont parmi les dix premières positions du peloton, toujours principalement emmené par la Bora-Hansgrohe, par l'intermédiaire de Oss et Pöstlberger.

64 km 

Après avoir flirté avec la minute, l'avance de l'échappée remonte à 1'38". Le peloton ne semble pas impatient d'avaler les six fuyards.

67 km

1'11" : l'écart diminue.

67 km

Encore 22 kilomètres avant le pied de la pénultième ascension répertoriée du jour : la Côte de la Croix du Pey (4,8 km à 6% - 3e catégorie).

70 km

RAPPEL DE LA COMPOSITION DE L'ECHAPPE :

Nils Politt (Israel Start-Up Nation)

Imanol Erviti (Movistar)

Luis Leon Sanchez (Astana)

Mathieu Burgaudeau (Total Direct Energie)

Kasper Asgreen (Deceuninck-Quick Step)

Maximilian Walscheid (NTT Pro Cycling)

Le peloton est pointé à 1'40"

74 km

La formation CCC est venue prêter main forte à la Bora-Hansgrohe. Sans doute pour Matteo Trentin ou Greg Van Avermaet...

79 km 

Un kilomètre sépare l'échappée et le peloton.

83 km

1'35" : l'écart décroît.

85 km

Les 70 derniers kilomètres de cette étape ? Une certaine idée des montagnes russes...

87 km

Maximilian Walscheid, 1,99m, est le plus grand coureur du peloton, sur ce Tour de France. Son gabarit imposant risque de lui jouer des tours dans le final.

88 km  

Lukas Pöstlberger (Bora-Hansgrohe) participe aussi à la chasse.

90 km

2'00" : Les six hommes de tête et le duo Geschke-Oss sont en plein bras de fer.

92 km

LE SUC AU MAY, JUGE DE PAIX ?

Dans le final, le Suc au May (2e catégorie) décidera en partie de l'issue de cette étape. Long de 3,8 km avec une pente moyenne de 7,7%, il sera fatal à beaucoup de coureurs. Même les candidats à la victoire finale devront être vigilants, 8, 5 et 2 secondes de bonifications étant à prendre au sommet, à 26 km de l’arrivée.

Vidéo - Le profil de la 12e étape : Le jour le plus long

00:49
94 km 

Oss à la planche, Geschke dans sa roue : ce sont toujours la Bora-Hansgrohe et la CCC Team qui sont en tête de peloton.

96 km

Mathieu Burgaudeau inscrit un deuxième point au classement du meilleur grimpeur, ce jeudi, en franchissant la Côte d'Eybouleuf (4e catégorie) en tête. Le peloton accuse 2'16" de retard sur l'échappée.

96 km

La Jumbo-Visma se replace à l'avant, pour la prise d'un ravito.

97 km 

Le peloton est à son tour dans la Côte d'Eybouleuf.

98 km 

Asgreen continue de faire bonne impression à l'avant. Tandis que la Bora-Hansgrohe et la CCC témoignent d'une forte ambition, à l'avant du peloton.

99 km 

Deuxième ascension cataloguée comme telle, depuis le début de cette étape : la Côte d'Eybouleuf (2,8 km à 5,2% - 4e catégorie). Après un petit mur, c'est donc une bosse plus longue mais moins pentue que l'échappée aborde avec 2 minutes d'avance sur le peloton.

103 km 

2'22" : les chances de victoire de l'échappée sont maigres. Mais Asgreen et LL Sanchez, notamment, restent à surveiller dans un tel final.

107 km

La CCC de GVA et Trentin est prête à relayer la Bora-Hansgrohe d'un Oss qui s'emploie pour faire redescendre l'écart : 2'40".

109 km 

Politt a recollé, à l'avant. L'échappée prend un peu le large : 3 minutes. La Bora-Hansgrohe remet en route après une montée timide de la première bosse répertoriée du jour.

111 km

Malgré le rythme modeste dans la Côte de Saint-Martin-Terressus, Sam Bennett est en queue de peloton. Le maillot vert s'accroche.

112 km

Le peloton a musardé dans cette côte. L'écart remonte à 2'30".

113,5 km

Mathieu Burgaudeau (Total Direct Energie) passe en tête au sommet de la Côte de Saint-Martin-Terressus (4e catégorie). Il empoche 1 point au classement du meilleur grimpeur.

114 km 

Politt perd quelques longueurs.

114 km 

Kasper Asgreen est en tête, au sein de l'échappée, dans cette bosse.

115 km 

C'est parti pour la Côte de Saint-Martin-Terressus (1,5 km à 8,8% - 4e catégorie).

116 km 

L'écart retombe sous les 2 minutes, alors que la première ascension répertoriée du jour sera entamée dans 2 bornes par l'échappée.

121 km 

Simon Geschke (CCC Team) relaie la Bora-Hansgrohe. Sans doute pour Matteo Trentin ou Greg Van Avermaet.

124 km

Ilnur Zakarin (CCC Team) abandonne. Il avait chuté, lors de la 11e étape (hier).

125 km

C'est l'heure du ravito, aux deux échelons de la course.

126 km 

Deux coureurs de la Bora-Hansgrohe (Oss et Pöstlberger), puis l'armada Jumbo-Visma : voilà comment s'organise l'avant du peloton. 1'46" d'avance pour les six coureurs de tête.

126 km

Pour tout comprendre sur le final d'hier, avant de se plonger dans celui d'aujourd'hui : voici la "Palette à Jacky".

Vidéo - La palette : L'incident Sagan - Aert décortiqué par Jacky Durand

04:22
128 km 

Guillaume Martin (Cofidis), est tranquille en queue de peloton. Il a chuté, semble-t-il sans grande conséquence, en début de course.

130 km 

2'17" : l'écart oscille entre 2 minutes et 2 minutes et demie. La Bora-Hansgrohe ne se relâche pas.

135 km 

Le rythme a un peu diminué dans le peloton. Oss maintient tout de même l'échappée à une distance raisonnable.

136 km 

Les "costauds" de l'échappée profitent d'une portion plutôt plate pour appuyer leurs relais. L'écart monte à 2'33".

140 km

Luis Leon Sanchez, Imanol Erviti, Nils Politt et Maximilian Walscheid sont en tête de course depuis 68 km. Ils ont été rejoints il y a 15 bornes par Kasper Asgreen et Mathieu Burgaudeau. Ces six hommes ont 2 minutes de marge sur le peloton.

Luis Leon Sanchez, Imanol Erviti, Nils Politt et Max Walscheid à l'avant sur la 12e étape
142 km 

C'est Daniel Oss qui imprime le rythme du peloton.

143 km 

Caleb Ewan est, déjà, en queue de peloton.

143 km 

1'42" : le peloton est toujours dans le même schéma ; la Bora-Hansgrohe en tête, la Jumbo-Visma dans son sillage. Il s'étire sur ces routes vallonnées.

147 km

La Bora-Hansgrohe garde les commandes du peloton. L'écart remonte au niveau des 2 minutes. Quel est l'objectif de la formation allemande ?

152 km

1'28" pour les six hommes de tête, qui sont dans une petite côte.

154 km

La première portion du parcours était relativement plate. Place maintenant à une multitude de toboggans qui va faire mal aux jambes.

Vidéo - Le profil de la 12e étape : Le jour le plus long

00:49
155 km 

COMPOSITION DE L'ECHAPPEE :

Kasper Asgreen (Deceuninck-Quick Step)

Mathieu Burgaudeau (Total Direct Energie)

Maximilian Walscheid (NTT Pro Cycling)

Luis Leon Sanchez (Astana)

Imanol Erviti (Movistar)

Nils Politt (Israel Start-Up Nation)

Peloton à 1'30", avec à sa tête la Bora-Hansgrohe

155 km 

Après 37 bornes de poursuite, Mathieu Burgaudeau et Kasper Asgreen intègrent enfin l'échappée, maintenant composée de six coureurs.

156 km 

Plus que 32" de retard pour Asgreen et Burgaudeau. Le quatuor de tête les attend. Attention, parce que le champion du Danemark est un sacré client.

158 km

L'échappée est partie plus vite que "prévu", en début de course. Mais la Bora-Hansgrohe maintient la pression, en tête de peloton. 1'52" d'avance, seulement, pour Politt, Sanchez, Erviti et Walscheid. Toujours intercalés : Burgaudeau et Asgreen.

La bataille pour la prise d'échappée, au départ de la 12e étape du Tour de France 2020
162 km 

La Bora-Hansgrohe continue de dicter le rythme du peloton.

165 km

L'avance de Sam Bennett sur Peter Sagan au classement par points passe ainsi de 68 à 70 unités.

167 km

LE DORAT - SPRINT INTERMEDIAIRE :

1. Nils Politt (Israel Start-Up Nation) : 20 points

2. Luis Leon Sanchez (Astana) : 17 points

3. Imanol Erviti (Movistar) : 15 points

4. Maximilian Walscheid (NTT Pro Cycling) : 13 points

à 1 minute

5. Kasper Asgreen (Deceuninck-Quick Step) : 11 points

6. Mathieu Burgaudeau (Total Direct Energie) : 10 points

à 2 minutes

7. Sam Bennett (Deceuninck-Quick Step) : 9 points

8. Michael Morkov (Deceuninck-Quick Step) : 8 points

9. Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) : 7 points

10. Matteo Trentin (CCC Team) : 6 points

11. Bryan Coquard (B and B Hotels - Vital Concept) : 5 points

12. Dries Devenyns (Deceuninck-Quick Step) : 4 points

13. Roman Kreuziger (NTT Pro Cycling) : 3 points

14. Michael Gogl (NTT Pro Cycling) : 2 points

15. Jérôme Cousin (Total Direct Energie) : 1 point

168 km 

L'écart est exactement le même entre le peloton et le contre (1'05") qu'entre le contre et la tête de course. Soit 2'10" d'avance, au total, pour le quatuor qui ouvre la route.

169 km 

L'écart passe au dessus des 2 minutes, entre l'échappée et le peloton. 2 km avant le sprint intermédiaire.

172 km 

L'oreillette de Max Walscheid est mise à contribution. Le grand sprinter allemand est en grande discussion. Il n'était pas la meilleure carte de la NTT Pro Cycling, pour l'étape du jour.

173 km

Hugo Hofstetter, comme de nombreux sprinters, espérait anticiper dès le début de l'étape ce jeudi. Cela n'a pas marché, pour lui.

Vidéo - Hofstetter : "Pourquoi pas être dans l'échappée..."

03:01
175 km 

La Jumbo-Visma s'est installée au deuxième rang, derrière la Bora-Hansgrohe, à l'avant d'un peloton qui limite l'écart aux alentours des 1'50".

176 km 

Burgaudeau est à fond dans la roue d'Asgreen.

176 km

Asgreen, notamment, est un sacré candidat à la victoire d'étape. A condition qu'il ne s'épuise pas pendant 40 bornes en "chasse patate" La contre-attaque ne parvient pas à faire tomber l'écart avec le quatuor de tête sous la minute.

177 km 

Dix kilomètres avant le sprint intermédiaire, dans la ville du Dorat. Il y a un peu plus d'une minute d'écart entre la tête de course et le contre. Un peu moins entre le contre en question et le peloton.

181 km

Luis Leon Sanchez est le coureur qui a le plus de références quand la route se cabre, à l'avant de la course. S'il s'impose avec le maillot de champion d'Espagne, tout à l'heure à Sarran, il deviendra le premier à le faire sur le Tour depuis 12 ans. En 2008, Alejandro Valverde avait ainsi remporté deux étapes de la Grande Boucle (la 1re et la 6e) quelques jours après son championnat national.

182 km

L'avance de l'échappée culmine pour la première fois à 2 minutes.

184 km 

POINT SUR LA COURSE :

Nils Politt (Israel Start-Up Nation), Luis Leon Sanchez (Astana), Maximilian Walscheid (NTT Pro Cycling), Imanol Erviti (Movistar) ont fait le break (assez) rapidement.

à 1'07" : Kasper Asgreen (Deceuninck-Quick Step) et Mathieu Burgaudeau (Total Direct Energie), en contre.

à 1'52" : Le peloton, emmené par la Bora-Hansgrohe de Peter Sagan.

185 km 

Peter Sagan n'a pas réussi à prendre l'échappée. Il fait maintenant rouler son équipe, à 1'40" du quatuor de tête. Le duo de contre navigue à une minute de l'échappée.

188 km 

Asgreen et Burgaudeau ont pris 15 secondes d'avance sur le peloton. Derrière, Sagan et Bennett se marquent.

190 km

Un sprint en moyen - voire petit - comité tout à l'heure à Sarran ?

Vidéo - Grellier : "Peut-être qu'il y a aura un sprint à Sarran mais tous les sprinters ne seront pas là"

01:25
192 km 

Mathieu Burgaudeau sort seul en contre. Rideau en tête de peloton... et voilà qu'Asgreen retente sa chance.

193 km  

Cela s'observe en tête de peloton. Si cela ne casse pas aux alentours de la 15-20e place, le quatuor de tête va s'envoler. Quatre hommes, seulement, à l'avant sur une telle étape - qui plus est pas tous des spécialistes des courses vallonnées - c'est une drôle de situation.

194 km 

C'est Küng qui roule maintenant en tête de peloton. La CCC est bien représentée à l'avant du groupe. Mais pour l'instant, aucun contre ne se dégage.

196 km 

48" de marge pour les quatre de devant. Soren Kragh Andersen, semble-t-il, essaie de contrer depuis le peloton.

197 km 

Jérôme Cousin semble souffrir du genou gauche. Il est à la voiture médicale.

198 km

Le peloton se relève, après le coup de force avorté de Sagan. L'échappée reprend un peu le large (33").

199 km 

Dans les dix premiers du peloton : GVA, EBH, Sagan, Bennett, Trentin...

200 km 

Sagan se dresse sur les pédales. Il essaie de faire sauter les coureurs dans sa roue. En premier lieu : Morkov, qui protège Bennett. Plus que 23" d'avance pour Politt, Erviti, Walscheid et LL Sanchez.

200 km 

Ladagnous est repris. Sagan se porte à l'avant du peloton et passe un gros relais.

201 km  

Ladagnous part en contre. Aurait-il pris goût aux "promenades" en solitaire ? Alaphilippe et Asgreen relancent.

202 km 

30 secondes d'avance, toujours, pour les quatre hommes de tête, qui s'emploient pour faire grandir l'écart.

203 km 

Alaphilippe se montre pour la première fois ce jeudi. Küng est aussi dans le coup.

205 km 

Les groupes de contre sont avalés par le peloton. La Trek - Segafredo relance. Sagan est là, avec Stuyven ou autre Bennett. Cela ne casse pas.

205 km 

Il y a plusieurs petits groupes intercalés entre le quatuor de tête et le peloton, à 32".

206 km 

29" d'avance pour les quatre hommes de tête, sur un peloton dont la première partie est en file indienne.

207 km 

Devant, ce serait du pain bénit pour LL Sanchez... Cela relance logiquement en tête de peloton. Michael Valgren est dans un groupe de contre. Avec Michael Schär notamment.

208 km

Guillaume Martin (Cofidis) est impliqué dans une chute qui semble sans gravité. Le peloton laisse filer le quatuor de tête.

208 km

En tête de course : Imanol Erviti (Movistar), Luis Leon Sanchez (Astana), Maximilian Walscheid (NTT Pro Cycling) et Nils Politt (Israel Start-Up Nation). Ils ont 30 secondes d'avance.

209 km 

Derrière, le peloton fait rideau. C'est surprenant !

210 km 

Erviti, LL Sanchez et Politt s'échappent. Walscheid essaie de faire le jump.

212 km 

L'échappée est reprise. Cela risque de mettre du temps à partir.

212 km 

Bennett essaie aussi d'être à l'avant, pour protéger son maillot vert.

213 km 

De Gendt n'arrive pas à y aller. Stuyven, Asgreen, EBH, Kragh Andersen sont dans un groupe de 7-8 coureurs qui a 50 mètres d'avance.

214 km 

Un Trek - Segafredo relance, De Gendt dans son sillage. Boasson Hagen également.

215 km 

Peter Sagan se mêle à la lutte, pour la prise de l'échappée. Trentin est repris. Pedersen et Gogl le sont à leur tour.

216 km 

Trois coureurs font un mini-break : Mads Pedersen (Trek - Segafredo), Michael Gogl (NTT Pro Cycling) et Matteo Trentin (CCC Team).

217 km  

La CCC, qui a de bonnes cartes avec Trentin et GVA, réagit. C'est Trentin en personne qui y va. De Gendt et Asgreen sont aussi remuants.

12:00

C'est parti pour 218 km. Gogl place la première offensive du jour. Pedersen et Gibbons sont dans sa roue. Israel Start-Up Nation est aussi en nombre.

11:57 

Une borne de défilé, encore. On sent qu'il va y avoir beaucoup de candidats pour la prise de l'échappée.

11:55 

Michael Gogl (NTT), notamment, est en première ligne du peloton, à 2 km du départ réel. Mads Pedersen (Trek - Segafredo), dans son maillot de champion du monde, également. Au contraire de Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), qui discute à l'arrière avec Thibaut Pinot (Groupama-FDJ).

11:55

Il fait 21°C et le ciel est couvert.

11:50 

Le départ fictif a été donné. Les coureurs défilent dans les rues de Chauvigny.

11:49

Total Direct Energie a l'ambition de placer plusieurs coureurs à l'avant de la course, ce jeudi, alors que les chances de réussite de l'échappée semblent importantes.

Vidéo - Bernaudeau : "Essayer de mettre deux coureurs à l'avant"

01:05
11:43 

Oliver Naesen a expliqué, ce matin à notre micro, qu'il espérait figurer dans l'échappée du jour pour disputer la victoire d'étape. Les baroudeurs ont l'opportunité de briller ce jeudi.

Tour de France: Interview Start line Oliver Naesen
11:42

Un sprint intermédiaire après 51 km : le maillot vert sera l'un des enjeux de la première heure de course. Surtout si Peter Sagan est revanchard...

Peter Sagan
11:38

Bonjour, bienvenue sur Eurosport.fr pour suivre en direct commenté la 12e étape du Tour de France 2020, la plus longue de cette édition de la Grande Boucle (218 km). Entre Chauvigny et Sarran, les coureurs vont s'expliquer sur un parcours typé "ardennais". Départ fictif à 11h50, départ réel prévu à midi.

Thomas de Gendt (Lotto-Soudal), sur la 7e étape du Tour de France 2020
 

LE PROFIL DE LA 12E ETAPE EN VIDEO :

Vidéo - Le profil de la 12e étape : Le jour le plus long

00:49
 

LE RESUME DE LA 11E ETAPE EN VIDEO :

Vidéo - Ladagnous en solitaire, Ewan roi des sprinters : Le résumé de la 11étape

04:29
 

LE CLASSEMENT GENERAL  :

Il n’y a eu aucun changement dans le Top 10 du classement général, mercredi. Primoz Roglic garde ainsi les commandes avant l’étape vallonnée qui attend ce jeudi les coureurs.

1. Primoz ROGLIC (Jumbo-Visma),

2. Egan BERNAL (INEOS Grenadiers), à 21"

3. Guillaume MARTIN (Cofidis), à 28"

4. Romain BARDET (AG2R La Mondiale), à 30"

5. Nairo QUINTANA (Arkéa-Samsic), à 32"

6. Rigoberto URAN (EF Pro Cycling), à 32"

7. Tadej POGACAR (UAE Emirates), à 44"

8. Adam YATES (Mitchelton-Scott), à 1’02"

9. Miguel Angel LOPEZ (Astana), à 1’15"

10. Mikel LANDA (Bahrain-McLaren), à 1’42"

Primoz Roglic.
 

DÉCLASSEMENT DE SAGAN, L'ANALYSE DES "RP" :

Vidéo - "On n'aime pas les coups de tête" : pourquoi Sagan a été déclassé

02:29
 

LE TOP 5 DU CLASSEMENT PAR POINTS  :

C’est la polémique de la 11e étape : Sam Bennett a fait le break, hier, dans la course au maillot vert, à la suite du déclassement de Peter Sagan, assorti d'une pénalité de 13 points.

1. Sam BENNETT (Deceuninck-Quick Step) : 243 points

2. Peter SAGAN (Bora-Hansgrohe) : 175 points

3. Bryan COQUARD (B and B Hotels - Vital Concept) : 157 points

4. Caleb EWAN (Lotto Soudal) : 155 points

5. Matteo TRENTIN (CCC Team) : 140 points

Tour de France 2020, 11. Etappe: Sagan, Van Aert, Bennett, Ewan
 

LE TOP 5 DU CLASSEMENT DES JEUNES  :

Egan Bernal devance Tadej Pogacar dans la lutte pour le maillot blanc. Les deux hommes se disputent, aussi et surtout, le jaune, porté par Primoz Roglic. Il serait surprenant que la hiérarchie évolue aujourd’hui.

1. Egan BERNAL (INEOS Grenadiers)

2. Tadej POGACAR (UAE Team Emirates), à 23"

3. Enric MAS (Movistar), à 1’41"

4. Sergio HIGUITA (EF Pro Cycling), à 5’47"

5. Daniel Felipe MARTINEZ (EF Pro Cycling), à 52’12"

eam UAE Emirates rider Slovenia's Tadej Pogacar, Team Bahrain rider Spain's Mikel Landa, Team Ineos rider Colombia's Egan Bernal, Team Jumbo rider Slovenia's Primoz Roglic
 

LE TOP 3 DU CLASSEMENT DE LA MONTAGNE  :

AG2R La Mondiale truste les deux premières places, dans la course au maillot à pois. Il y a jusqu’à 9 points à prendre dans ce classement, ce jeudi, lors de la 12e étape.

1. Benoit COSNEFROY (AG2R La Mondiale) : 36 pts

2. Nans PETERS (AG2R La Mondiale) : 31 pts

3. Marc HIRSCHI (Sunweb) : 26 pts

Benoît Cosnefroy, pois jersey - Tour de France 2020, stage 9 - Getty Images
 

LE TOP 3 DU CLASSEMENT PAR EQUIPES  :

La Movistar domine le classement par équipes, qui pourrait être bouleversé ce jeudi par une échappée fleuve.

1. Movistar,

2. EF Pro Cycling, à 5’12"

3. Trek - Segafredo, à 5’27"

Alejandro Valverde (Movistar), sur le Tour de France 2020