Le 24 juillet sera un jour historique pour le cyclisme professionnel féminin. Ce jour-là, renaîtra le Tour de France femmes disparu depuis 2009 sous son appellation Grande Boucle féminine. Puisqu'il fallait un symbole fort pour cette renaissance, ces femmes prendront le relais des hommes qui achèveront leur périple ce 24 juillet. Sous la Tour Eiffel, il y aura de l'excitation et une première vainqueure d'étape sera mise à l'honneur quelques heures plus tard sur les Champs-Elysées.
Suivez une année complète de sport et d’événements sur Eurosport pour 69,99 euros !
https://i.eurosport.com/2021/10/14/3236572.jpg
Tour de France
Cordon-Ragot, sur un Tour au féminin : "Après Roubaix, c’est un nouveau chapitre d’histoire"
20/10/2021 À 08:49

Sur les traces de Julian Alaphilippe

Nous le disions, le peloton prendra la direction de l'est puisque son but sera de rejoindre la Super Planche des Belles qui promet d'être le clou du spectacle mais qui sera loin d'être le seul grand moment de cette semaine. Les 2e, celle de Provins, et 5e, celle de Saint-Dié-Dès-Vosges, sont, sur le papier, les étapes les moins excitantes mais pour le reste, il devrait chaque jour se passer quelque chose.
Prenez la troisième étape qui reliera Reims à Epernay. A moins de 16 kilomètres de l'arrivée, il faudra escalader la Côte de Mutigny où Julian Alaphilippe avait lancé son Tour fabuleux en 2019 avant le Mont Bernon à moins de quatre bornes de la ligne. La quatrième étape, qui s'achèvera à Bar-sur-Aude sera un petit Liège-Bastogne-Liège puisque pas moins de sept petites ascensions corseront les 58 derniers kilomètres. Mieux, il faudra passer par des chemins dits "blancs ou de vignes. De quoi pimenter la journée.

Un dernier weekend monstrueux

Après un passage par Rosheim (6e étape), le dernier weekend promet énormément. Dès le samedi, ce sera une vraie étape de montagne qu'affrontera le peloton. La septième étape passera par le Petit Ballon (9,3 km à 8,1%) puis le Col du Platzerwasel (7,1 km à 8,3%) avant le Grand Ballon (13,5 km à 6,7%) et l'arrivée un peu plus bas, au Markstein, dans le final. Le lendemain, pour le grand feu d'artifice, le Ballon d'Alsace (8,7 km à 6,9%) sera un apéritif à ce que les coureuses redoutaient peut-être depuis le départ : La Super Planche des Belles Filles.

Le parcours de la 7e étape du Tour de France féminin 2022

Crédit: Eurosport

L'organisateur, amoureux de la montée vosgienne depuis sa découverte en 2012, a voulu marquer le coup de ces dix ans en la plaçant non seulement sur le parcours des hommes mais aussi en point final du Tour de France féminin. Ces femmes auront en plus l'honneur de monter jusqu'en haut, via le chemin empierré, jusqu'à la "Super Planche" (7 km à 8,7%). Assurément un grand moment pour le cyclisme professionnel féminin.

Le profil de la 8e étape du Tour de France féminin 2022

Crédit: Eurosport

Le détail des 8 étapes

  • 1re étape : Paris Tour Eiffel - Paris Champs-Elysées (82 km) - Plat
  • 2e étape : Meaux - Provins (135 km) - Plat
  • 3e étape : Reims - Épernay (133 km) - Accidentée
  • 4e étape : Troyes - Bar-sur-Aube (126 km) - Accidentée
  • 5e étape : Bar-Le-Duc - Saint-Dié-Dès-Vosges (175 km) - Plat
  • 6e étape : Saint-Dié-Dès-Vosges - Rosheim (128 km) - Accidentée
  • 7e étape : Sélestat - Le Marksteing (127 km) - Montagne
  • 8e étape : Lure - La Super Planche des Belles Filles (123 km) - Montagne

De Paris à la Super Planche : découvrez la carte du Tour de France femmes

Tour de France
Un pont de 18 km décisif ? Pogacar, Asgreen et Fuglsang évoquent le parcours du Tour 2022
20/10/2021 À 08:29
Tour de France
Pourquoi le monde du cyclisme s'inquiète du projet de Mondial biennal de foot
15/10/2021 À 15:29