LE FAIT DU JOUR

Parfois, le fait du jour concerne le maillot jaune. Parfois le vainqueur de l’étape. Parfois celui qui en a animé le final. Quand le même coureur endosse les trois casquettes, le débat se volatilise. Mardi à Calais, Wout van Aert a décroché une merveille de bouquet. Il s’est échappé à une dizaine de bornes de l’arrivée de la 4e étape de ce 109e Tour de France, dans la dernière côte du jour, propulsé par sa surpuissante équipe Jumbo-Visma et, surtout, ses jambes de feu.
Cyclisme
"Toute cette attention, ce n'est pas habituel" : Van Aert en "rock star" au critérium de Roulers
26/07/2022 À 21:17
Il lui restait à résister au peloton, certes délesté de quelques sprinteurs mais toujours bien fourni, sur des routes peu favorables à un homme seul. Van Aert l’a fait magistralement et a pu célébrer son succès, mimant l’envol d’un aigle qui n’a peut-être pas fini de planer sur la Grande Boucle. Celle-ci somnolait presque, depuis un départ au Danemark spectaculaire visuellement, avec un public très présent et un paysage détonnant, mais peu enthousiasmant sportivement. C’est réglé. Le Tour est bien lancé.

Les Jumbo ont vissé, Van Aert a tout explosé : l'énorme coup de force du Cap Blanc-nez

LE GRAND PERDANT

Wout van Aert est le grand gagnant du jour. Mathieu van der Poel en est le grand perdant. Quoi de plus logique ? "WVA" a non seulement fait ce que l’on pouvait attendre de "MVDP", mais il a aussi creusé l’écart, en tête du classement général. Le Belge a 38 secondes d’avance sur le Néerlandais (5e), qui voit sa quête de tunique jaune se complexifier.

L’IMAGE

Jasper Philipsen a célébré… une deuxième place. Le sprinteur belge n’a jamais gagné sur le Tour de France. Deuxième sur les Champs l’an passé, il a cru remédier à cela, ce mardi à Calais. Le bolide de l’équipe Alpecin-Deceuninck a levé les bras avant de très vite comprendre son erreur. Il a seulement réglé le peloton des battus.

Philipsen croit avoir gagné... Mais Van Aert a déjà franchi la ligne

On a aimé

La montée d’adrénaline dans la Côte du Cap Blanc-Nez.
L’emplacement de cette ascension par rapport à la ligne d’arrivée, qui a permis d’entretenir le suspense après le coup de fusil de Van Aert.
L’attitude offensive de ce dernier, dont découle le point précédent. Un maillot jaune qui passe à l’attaque, sur le Tour de France, cela a toujours une saveur particulière.
La résistance d’Anthony Perez, seulement repris dans la côte décisive.

Seul au monde, Van Aert vole à l'arrivée : sa victoire sur la 4e étape

On n’a pas aimé

Aucune lutte pour prendre l’échappée. Comme dimanche et quasiment comme samedi. Vivement la fin du show (solo) de Magnus Cort Nielsen, vivement des étapes qui débutent de manière plus musclée.
L’ascenseur émotionnel que Jasper Philipsen a vécu et qu'il explique ici.
Voir Anthony Turgis perdre le contact avec le peloton avant le final. Sa chute lors de la 2e étape handicape probablement le "classicman" de TotalEnergies, qui risque de ne pas peser sur la course mercredi.

La décla de Van Aert… assortie d’un clin d’œil

"Je ne voulais pas prendre de risque" a déclaré le lauréat du jour, pour justifier le fait de ne pas attendre le sprint, après avoir terminé 2e des trois premières étapes.

Van Aert : "On s'est dit qu'on allait y aller à fond jusqu'au sommet"

Trois stats à retenir

46. Un Belge vainqueur d’une étape du Tour en jaune, ce n’était plus arrivé depuis 1976, soit 46 ans, et une victoire de Freddy Maertens.
61. Wout van Aert compte maintenant 61 points d’avance sur Fabio Jakobsen, dans la course au maillot vert. C’est plus que ce que rapporte une victoire d’étape de plaine (50 unités).
7. Avec sept succès sur le Tour, Van Aert rejoint Chris Froome à la deuxième place des coureurs qui participent à cette Grande Boucle et y ont le plus gagné d’étapes. Le leader est Peter Sagan, avec 12 bouquets.

"Il ne devait rien se passer mais c'était sans compter sur le panache de Van Aert"

Juste pour savoir…

Comment Mathieu van der Poel a-t-il vécu le chef-d’œuvre de son grand rival ?
La Jumbo-Visma est-elle en pleine béatitude… ou un poil déçue de ne pas avoir refait le coup de Paris-Nice, propulsant Jonas Vingegaard et/ou Primoz Roglic à l’avant avec Van Aert ? C'était envisageable, tant Tadej Pogacar était loin lors du moment crucial.
Où signe-t-on, pour rembobiner et vivre le même scénario avec un Julian Alaphilippe en pleine forme et dans la roue de Wout van Aert au pied de la Côte du Cap Blanc-Nez ?
Qu’a voulu faire la Quick-Step Alpha Vinyl dans la descente du Mont Cassel, à 135 bornes de l’arrivée ?

"Mais que font les Quick-Step ?" : Leur improbable coup de vis n'a rien donné

Le quiz du jour

Mercredi, le Tour de France a rendez-vous avec la tant attendue "étape des pavés". Quel était le podium de la dernière étape de ce type, lors du Tour 2018 ? La réponse, ici.

Le sondage du jour

QUI VA FAIRE LE MEILLEUR RÉSULTAT LORS DE LA 5E ÉTAPE ?
Tour de France
De Copenhague à Paris : étape par étape, le roman du Tour 2022
25/07/2022 À 11:30
Tour de France
Les débats du Tour : Quelle a été la plus grande surprise ?
25/07/2022 À 06:31