ETAPE 8

Date : Samedi 9 juillet
Départ : Dôle
Arrivée : Lausanne – Stade Olympique
Distance : 186,3 km
Heure de départ : 13h20
Type : Vallons
Tour de France
Pogacar - Vingergaard, une rivalité du Tour devenue légendaire
28/07/2022 À 14:07
Les puncheurs devraient être à l’honneur sur cette première étape suisse du week-end. Si la première moitié d’étape est très exigeante, étant presque en constante montée pour dépasser les 1 000m d’altitude, avec notamment la côte des Rousses (6,7km à 5%), la seconde partie est descendante pour revenir sur Lausanne. Tout devrait se jouer dans la montée finale, la côte du Stade Olympique. Une ascension dont les caractéristiques officielles (4,8km à 4,6%) ne disent pas grand-chose de sa difficulté. Très irrégulière, alternant passages à plus de 12% et petite descente, avec un kilomètre à plus de 9% pour mener à la flamme rouge, cette côte ne laisse pas la moindre chance aux sprinteurs qui passent bien les bosses. Les puncheurs devraient être à la fête, même si une échappée aura toutes ses chances vu le profil usant de l’étape.

Le profil de la 8e étape : Le Jura, la Suisse et du spectacle ?

ETAPE 9

Date : Dimanche 10 juillet
Départ : Aigle
Arrivée : Châtel – Les Portes du Soleil
Distance : 192,9 km
Heure de départ : 12h45
Type : Haute montagne
  • Regardez le Tour de France sur Eurosport à partir de vendredi 1er juillet
Nouvelle étape franco-suisse avec une nouvelle arrivée en bosse du côté de Châtel, similaire à celle de la veille (4km à 4,6%). Mais c’est bien sa seule similitude avec l’étape de la veille car ce 9e opus sera bien plus montagneux, en tout cas dans sa seconde partie. L'enchaînement de l’irrégulier col des Mosses (2e cat) et du pentu (7,6% de moyenne) Col de la Croix (1re cat) devrait déjà faire des dégâts avant même d’arriver au pied du Pas de Morgins (1re cat), dont les 11 premiers kilomètres sont à plus de 7%. De quoi permettre aux favoris de s’expliquer de "loin" (le sommet sera à 10km de l’arrivée), surtout à la veille de la deuxième journée de repos. L’étape n’est peut-être pas la plus sexy sur le papier mais il faudra s’en méfier. Même si la victoire d’une échappée reste le scénario le plus probable.

Le profil de la 9e étape : Les Alpes en douceur

ETAPE 10

Date : Mardi 12 juillet
Départ : Morzine-Les Portes du Soleil
Arrivée : Megève
Distance : 148,1 km
Heure de départ : 16h00
Type : Moyenne montagne
Au lendemain de la deuxième journée de repos, nouvelle étape difficile au programme. Trop dur pour les sprinteurs et les puncheurs, trop facile pour les purs grimpeurs, mal placé pour les favoris, à la veille du Granon, ce 10e opus a tout pour sourire à une échappée. Mais il faudra malgré tout être costaud pour avoir une chance de gagner. L’étape est courte mais sera usante avec pas moins de 64 kilomètres d’ascension, répertoriée ou non. On restera le plus souvent sur de longs faux-plats mais la montée finale vers l’altiport de Megève (19km à 4%), très irrégulière, proposera elle de vrais pourcentages, avec plusieurs kilomètres à 7%. De quoi favoriser les desseins d’un grimpeur loin au général.

Le profil de la 10e étape : Acte II dans les Alpes

ETAPE 11

Date : Mercredi 13 juillet
Départ : Albertville
Arrivée : Col du Granon – Serre Chevalier
Distance : 151,7 km
Heure de départ : 12h30
Type : Haute montagne
Trente-six ans après, revoici le Col du Granon au programme du Tour de France ! Disparu des radars depuis son passage sur le Tour 1986, ce géant des Alpes proposera aux coureurs une montée finale de 11,3 km à 9,2%, sur une route ne proposant aucun répit avec des pentes ne descendant jamais en-dessous des 8%, le tout en très haute altitude (2413 m). Un véritable monstre qui conclura cette 11e étape des plus terribles. Car le Granon ne sera même pas le toit de cette journée, puisqu’il faudra auparavant gravir le col du Galibier (17,7km à 6,9%) par son versant le plus dur, via le col du Télégraphe (11,9km à 7,1km). Les écarts se compteront en minutes et un mauvais jour coûtera toute chance de gagner le Tour.

Le profil de la 11e étape : Duel en (très) haute altitude

ETAPE 12

Date : Jeudi 14 juillet
Départ : Briançon
Arrivée : Alpe d’Huez
Distance : 165,1 km
Heure de départ : 13h20
Type : Haute montagne
Feu d’artifice sur le Tour en ce jour de fête nationale. Voilà comment on pourrait résumer cette 12e étape majestueuse. Contrairement au Granon, les coureurs seront en terrain connu puisqu’ils devront gravir trois ascensions « classiques » de la Grande Boucle : le col du Galibier d’abord, par son versant du Lautaret (23 km à 5%) qu’ils auront descendu la veille puis l’interminable col de la Croix-de-Fer (29km à 5,2%) ensuite, et ses nombreuses ruptures de pente, alternant parties difficiles (6km à près de 9% entre le km 6 et 12) et replats, voire descentes. Mais, comme en 1981 et 1999, l’étape du 14 juillet se terminera au sommet de l’Alpe d’Huez, ses 21 virages mythiques et ses 13,8km à 8%. Une ascension qui a souri aux Français ces dernières années puisqu’ils se sont imposés lors de trois des cinq dernières arrivées dans la station iséroise.

Le profil de la 12e étape : Galibier, Croix-de-Fer, Alpe-d'Huez, trois monstres pour l'étape-reine

ETAPE 13

Date : Vendredi 15 juillet
Départ : Bourg d’Oisans
Arrivée : Saint-Etienne
Distance : 192,6 km
Heure de départ : 13h20
Type : Plaine
A la sortie des Alpes, les sprinteurs retrouveront un terrain qui pourraient leur permettre de s’exprimer mais il n’est pas certain pour autant que l’on ait droit à une arrivée massive dans la capitale du Forez. Les trois ascensions répertoriées ainsi que la fatigue accumulée dans les Alpes et les longs faux-plats menant à Saint-Etienne pourraient bien piéger les sprinteurs les plus exténués. En sortie de massif, il ne faudra pas non plus oublier d’aller rechercher la grosse échappée qui ne manquera pas de se former dans la côte de Brié, juste avant Grenoble. L’étape se jouera toutefois très probablement au sprint. Mais qui sera encore présent ? Toute la question est là.

Le profil de la 13e étape : Sortie des Alpes, retour des sprinters.... ou des baroudeurs ?

ETAPE 14

Date : Samedi 16 juillet
Départ : Saint-Etienne
Arrivée : Mende
Distance : 192,5 km
Heure de départ : 12h30
Type : Moyenne montagne
Usant. Voilà le mot qui risque d’être dans toutes les bouches lorsque l’on évoquera cette 14e étape. Si toute l’attention se portera bien évidemment sur la montée Laurent Jalabert et ses 3km à 10,2% spectaculaires qui mèneront les coureurs à l’aérodrome de Mende, il ne faudra pas négliger le reste de ce 14e opus, infernal et sans réel répit, tout au long de la journée. Cinq ascensions au total seront répertoriées mais il y aurait pu en avoir le double tant le terrain est mal plat, multipliant les faux-plats, à l’image des 21km à 2,7% menant au Bouchet-Saint-Nicolas, à 83 km de l’arrivée. Il est évident que la victoire se jouera dans la montée finale mais, vu le profil, il serait étonnant d’avoir un peloton fourni au pied. Et encore plus que l’échappée n’aille pas au bout.

Le profil de la 14e étape : Des épines avant le bouquet final à Mende

ETAPE 15

Date : Dimanche 17 juillet
Départ : Rodez
Arrivée : Carcassonne
Distance : 202,5 km
Heure de départ : 13h15
Type : Plaine
Nouvelle journée de plaine et nouvelle journée difficile pour les sprinteurs. Il ne serait pas surprenant de les voir triompher à Carcassonne mais il faudra toutefois s’accrocher avant cela. Car le terrain est encore difficile, que ce soit dans les 70 premiers kilomètres très vallonnés ou dans le final, avec la côte des Cammazes (3e cat), officiellement de 5,5km à 3,9% mais réellement deux fois plus longue. Avec son sommet à 48 km de l’arrivée, une descente avec plusieurs coups de cul qui compliqueront leur retour et seulement 13 km de plat pour finir, les sprinteurs devront lutter pour pouvoir se jouer la victoire. D’autant qu’à la veille de la dernière journée de repos, tout le monde pourra jeter toutes ses forces dans la bataille.

Le profil de la 15e étape : Une des dernières chances pour les sprinters ?

Tour de France
Tour 2024 : la balance penche pour une arrivée à Nice
26/07/2022 À 11:47
Tour de France
Ewan opéré pour se faire retirer une plaque sur sa clavicule droite
26/07/2022 À 09:59