Getty Images

Décès de Bjorg Lambrecht à l'âge de 22 ans

Décès de Bjorg Lambrecht à l'âge de 22 ans
Par Eurosport

Le 05/08/2019 à 19:06Mis à jour Le 06/08/2019 à 01:03

TOUR DE POLOGNE - Le peloton est en deuil. La formation Lotto-Soudal a annoncé le décès de son coureur Bjorg Lambrecht, lundi soir, à l'âge de 22 ans. Le Belge avait perdu connaissance après une violente chute subie au départ de la 3e étape. Réanimé sur le bord de la route dans un premier temps, puis transporté à l'hôpital, le jeune homme est finalement décédé.

Le cyclisme belge est à nouveau en deuil. Bjorg Lambrecht, le coureur de la formation Lotto Soudal, est décédé à l'âge de 22 ans, lundi, dès conséquences d'une lourde chute survenue lors de la troisième étape du Tour de Pologne. C’est son équipe qui a confirmé la terrible nouvelle sur les réseaux sociaux, lundi soir, à 19h00.

"C’est la plus grosse tragédie possible qui est arrivé à la famille, aux amis et aux coéquipiers de Bjorg. Reste en paix, Bjorg”, a écrit sur Twitter l'équipe Lotto-Soudal.

Le sportif a heurté une structure en béton sur le bord de la route, aux environs du 30e kilomètre de l'étape courue sur 150 km entre Chorzow et Zabrze dans le Sud du pays. Réanimé sur place, il a été transporté à l'hôpital de Rybnik, où il est décédé, selon le site polonais Onet.

" Il a eu un instant d'hésitation, il a quitté l'asphalte et la tragédie est arrivée"

"Ce n'était pas une descente où l'on atteint une grande vitesse. C'était une route droite et large. Il a eu un instant d'hésitation, il a quitté l'asphalte et la tragédie est arrivée", a déclaré le directeur de la course, l'ancien coureur Czeslaw Lang.

"Les blessures étaient tellement graves que nous avons appelé un hélicoptère et une ambulance. Il a été transporté à l'hôpital. L'activité du coeur a repris, mais hélas il est décédé", lors de l'opération, a déploré Lang cité par l'agence PAP.

L'équipe Lotto-Soudal sous le choc

Bjorg Lambrecht est devenu professionnel et a rejoint l'équipe de Lotto Soudal en 2018. Il avait terminé 2e le Tour de l'Avenir 2017, derrière le Colombien Egan Bernal, vainqueur du Tour de France 2019. Il a aussi gagné Liège-Bastogne-Liège chez les moins de 23 ans. Douzième du Critérium du Dauphinée, il en fut vainqueur du classement des jeunes.

Présent en Pologne, John Lelangue, le manager général de la formation Lotto-Soudal, a exprimé sa consternation après ce drame. "La plus grande tragédie qui puisse arriver à la famille, aux amis et aux équipiers de Bjorg Lambrecht. Repose en paix Bjorg. Fier d'avoir été à tes côtés et je me souviendrai toujours de notre dernière étape ensemble sur ce Tour de Pologne. Tu vas nous manquer", a écrit l'ancien boss de la BMC.

Jasper De Buyst et Tiesj Benoot, les coéquipiers de Lambrecht chez Lotto-Soudal, ont également rendu hommage à leur ami. "Un incroyable talent mais avant tout un super gars. Il blaguait tout le temps, était sympa avec tout le monde et maintenant il nous quitte trop tôt. Toutes mes pensées vont pour ses amis et sa famille. Repose en paix Bjorg. Tu me manqueras énormément", a écrit De Buyst. Pour Benoot, le Belge était "un jeune talent qui travaillait dur et un très bon gars. Tu vas me manquer 'Matchbox' !! Repose en paix mon ami."

Une décennie noire pour le cyclisme belge

C'est le sixième décès en course pour le cyclisme belge lors de cette décennie. En avril 2018, Michael Goolaerts avait perdu la vie sur le Paris-Roubaix après avoir été victime d'une crise cardiaque après une chute survenue dans le secteur pavé de Viesly à Briastre.

En 2016, Daan Myngheer était décédé à l'hôpital deux jours après avoir eu une crise cardiaque lors du Critérium international de la route. Antoine Demoitié est mort seulement un jour avant lui, après avoir été percuté par une moto lors de Gand-Wevelgem. Wouter Dewilde (mai 2013) et Wouter Weylandt, décédé en mai 2011 sur le Tour d'Italie après une chute dans la descente du Passo del Bocco, complètent cette triste liste.

Bjorg Lambrecht lors du Tour de Pologne 2019
0
0