Le Tour de Pologne s’est ouvert de manière dramatique. Au terme de la première étape lors du sprint massif, une chute d’une violence inouïe a eu lieu à quelques encablures de la ligne d’arrivée. Poussé dans les barrières par Dylan Groenewegen alors qu’il allait le déborder sur la droite pour s’imposer, le Néerlandais Fabio Jakobsen (Deceuninck-Quick Step) a été transporté de toute urgence à l’hôpital et placé dans un coma artificiel. En tout, quatre coureurs ainsi qu’un commissaire ont été blessés.

Le corps médical s'est exprimé par la voix du Dr. Barbara Jerschina sur l'état de santé très préoccupé du coureur néerlandais. "Nous avons fait tout ce qui pouvait être fait. Les conditions étaient très, très lourdes : c'est une blessure crânienne et faciale sérieuse. Il a le palais cassé, ce qui a entraîné des difficultés pour l'intuber, mais nous y sommes parvenus. Le coeur fonctionne bien", a-t-elle d'abord détaillé.

Tour de Pologne
Jakobsen s'est fait retirer 130 points de suture de son visage
27/08/2020 À 09:54

Pas de lésion au cerveau ou à la moelle épinière

Mais le pronostic vital de Jakobsen est bien engagé à l'heure actuelle. "Sa blessure est extrêmement sérieuse et sa vie est en danger, il a perdu beaucoup de sang", a ajouté de le Dr. Jerschina. Plus tard dans la soirée, le directeur adjoint de l'hôpital Sainte-Barbara de Sosnowiec a confié que l'état du coureur "était stabilisé". "Mis à part les blessures cranio-faciales, nous n'avons pas constaté de dommages sur d'autres organes", a-t-il ajouté, tout en se montrant prudent sur d'éventuelles séquelles neurologiques.

Dans la nuit, c'est l'équipe Deceuninck-Quick Step a qui a publié un communiqué pour donner du coureur. "L'état de Fabio Jakobsen est sérieux mais stable, a d'abord écrit la formation belge. Le diagnostic n'a pas révélé de lésion au cerveau ou à la moelle épinière. A cause des nombreuses blessures, il doit être maintenu dans un coma artifciel."

Groenewegen encourt une lourde sanction

Les images ne laissent aucune place au doute quant à la responsabilité de Groenewegen qui s’est clairement déporté sur la droite pour fermer la porte à son concurrent, alors que la vitesse avoisinait les 80 km/h sur un faux-plat descendant. Circonstance aggravante, le coureur de la Jumbo-Visma s’est aidé de son coude dans le feu de l’action. Il a donc été logiquement disqualifié, tandis que la victoire a été attribuée à Jakobsen. L'Union cycliste internationale a annoncé qu'elle allait se pencher sur le cas de Dylan Groenewegen.

Choquée par la violence de la chute, l'équipe Jumbo - Visma de Groenewegen a publié un communiqué de soutien. "Nos pensées vont à Fabio Jakobsen et à tous les coureurs impliqués dans cette terrible chute. De telles chutes ne devraient pas arriver. Nous présentons nos sincères excuses et nous discuterons en interne de ce qui s'est passé avant de faire de nouvelles déclarations." Furieux, Patrick Lefevere, manager général de Deceuninck - Quicl Step a annoncé sur Twitter son intention de porter plainte contre Groenewegen.

Tour de Pologne
Jakobsen : "Je suis vraiment reconnaissant d'être en vie"
18/08/2020 À 14:55
Tour de Pologne
Evenepoel, la stupéfaction permanente
09/08/2020 À 20:10