Une échappée, un peloton qui contrôle et.. qui perd ! Stefan Küng a mis un sacré coup de balai au scénario qui semblait se destiner dans la 2e étape du Tour de Romandie en l'emportant en solitaire à Morges. Le Suisse romand a confirmé qu'il affectionne particulièrement ces routes en signant un troisième succès d'étape sur cette épreuve. Le coureur de la Groupama-FDJ a trompé les sprinteurs, arrivé groupés, en s'extirpant du groupe de fuyards du jour à 19 kilomètres de l'arrivée pour l'emporter. Arrivé tranquillement dans le peloton, le maillot jaune Primoz Roglic (Jumbo-Visma) conserve son bien.
Présent dans l'échappée du jour, le rouleur de la formation de Marc Madiot a parfaitement réussi son coup malgré une journée rendue pénible par les conditions météo pour le moins humide. Küng a pris la tangente alors que l'échappée du jour, déjà réduite à trois unités - avec Gediminas Bagdonas (AG2R La Mondiale) et Frederik Backaert (Wanty Groupe Gobert) – semblait vouée à être reprise par la meute. "J'ai regardé les profils des étapes, je me suis dit que cette 2e étape était bien pour moi et que si j'avais une minute d'avance à 20 kilomètres de l'arrivée, ça pouvait le faire" a expliqué Küng une fois passée l'arrivée. "Mais il faut se trouver dans la bonne échappée et être capable de partir seul, j'ai réussi les deux. Et en plus j'ai résisté au peloton donc c'est vraiment une victoire magnifique", savoure le coureur de 25 ans.
Tour de Romandie
Roglic, la razzia jusqu'au bout
05/05/2019 À 13:53
Un repérage gagnant, alors que cette deuxième étape était une des rares occasions de briller de la semaine pour les sprinteurs. Sam Bennett (Bora-Hansgrohe) a réglé le peloton devant le trio italien Sonny Colbrelli – Simone Consonni - Elia Viviani.
Si le final s'est couru sur un gros rythme malgré le sol mouillé, les favoris ont passé une journée tranquille. Primoz Roglic reste en tête du général devant Rui Costa et le Français David Gaudu. La troisième étape vendredi avec un col de 2e catégorie à 13,5 kilomètres de l'arrivée devrait plus leur donner l'occasion de s'expliquer.
Tour de Romandie
Roglic est vraiment le boss
04/05/2019 À 15:27