Geraint Thomas commence à trouver le temps long. Cela fait près de trois ans que le lauréat du Tour de France 2018 n’a pas gagné une course sur route. Samedi, il a entrevu la lumière au bout du tunnel, à Thyon 2000. Puis, un quart de seconde plus tard, c’est le goût du bitume qui s’est rappelé à ses mauvais souvenirs, et non pas celui de la victoire à ses bons. Il restait moins de 50 mètres avant la ligne d’arrivée quand le Gallois s’est écroulé, laissant Michael Woods filer vers le succès sous la pluie, et Ben O’Connor (AG2R Citroën) le faire tomber sur la troisième marche du podium de l’étape.
Woods (Israel Start-Up Nation) a même fait d’une pierre deux coups, puisqu’il a pris le maillot de leader du Tour de Romandie à Marc Soler, distancé plus tôt, alors que c’était à Thomas que le paletot tendait les bras. La poisse poursuivrait-elle le chef de file d’INEOS Grenadiers, qui a notamment abandonné lors du dernier Giro à cause d’une chute provoquée par un bidon avant le départ réel d’une étape ? Ce n’est pas qu’une question de malchance selon lui.

Geraint Thomas tombe, tout proche de l'arrivée

Crédit: Getty Images

Tour de Romandie
Woods l'emporte et prend la tête, Thomas chute juste avant l'arrivée !
01/05/2021 À 13:48

"Si je n’avais pas voulu changer de vitesse…"

"Je n’avais plus aucune sensation dans les mains, et j’ai essayé de changer de vitesse… mais j’ai lâché le guidon", a raconté Thomas à l’issue d’une 4e étape disputée dans des conditions dantesques et dont le début a été avancé de deux heures pour éviter le pire en termes de météo. La manœuvre du polyvalent coureur de 34 ans était risquée. Elle accouche donc d’une double déception : "C’est tellement frustrant parce que si je n’avais pas voulu changer de vitesse, j’aurais pris (au moins, NDLR) la 2e place."
Terminer dans la roue de Woods aurait suffi à Thomas, pour prendre les commandes de l’épreuve, à la veille de l’arrivée. Mais il retenait ce samedi, à chaud, surtout son échec dans la quête du bouquet du jour : "J’ai juste envie de gagner une étape… Je me sens vraiment stupide (il s’est comparé à un "whopper", mot d’argot dont il n’existe pas de traduction en français, NDLR)."
Geraint Thomas a en revanche déclaré se sentir "bien", physiquement. Toujours quelques secondes après sa mésaventure. Il n’avait alors pas connaissance de l’écart au classement général, entre lui et Woods (11 secondes), étant surtout enclin à aller prendre une douche après cette "dure journée". Il a depuis dû se pencher sur le classement et comprendre qu’il restait dans une excellente position en vue de la victoire finale, le chrono de 16 bornes de dimanche étant a priori un exercice qu’il apprécie. Mais ne comptez pas sur lui pour crier victoire trop vite.

Fritsch : "Le modèle Roglic n’est pas reproductible pour les autres favoris"

Tour de Romandie
Cavagna tient sa revanche face à Bissegger, Thomas sacré : les temps forts du chrono final
02/05/2021 À 15:39
Tour de Romandie
Stupéfaction : Geraint Thomas a chuté à moins de 50 mètres de la ligne d'arrivée
01/05/2021 À 14:02