Michael Woods (Israel Start-Up Nation) a remporté la 4e étape du Tour de Romandie après un final chaotique et dans des conditions dantesques ! Il a devancé sur la ligne Ben O’Connor (AG2R Citroen Team) et Geraint Thomas (Ineos Grenadiers). Le Canadien a profité de la chute de Geraint Thomas dans les 100 derniers mètres de la course pour lever les bras, alors que le Britannique semblait s'envoler vers la victoire. C’est son 8e succès en carrière, le 2e en 2021. Le vainqueur du jour a fait coup double: c’est lui qui a endossé le maillot au terme de cette course.
La victoire finale se jouera ce dimanche lors du contre-la-montre autour de Fribourg (16,2 kilomètres) mais cette étape a marqué les organismes de tous les coureurs. Depuis le départ de Sion, la pluie et le froid ont accompagné le peloton, obligeant même l’organisation à neutraliser une partie de la dernière descente. Une décision qui a chamboulé le final de l’étape. Les échappées dont Magnus Cort Nielsen (EF Education Nippo) et Simone Petilli (Intermarché - Wanty - Gobert Matériaux) ont profité de la neutralisation pour reprendre du temps au groupe des favoris et ils ont entamé la montée finale vers Thyon 2000 avec plus de 5 minutes d’avance.
Tour de Romandie
"Je me sens vraiment stupide" : Frustré par sa chute, Thomas reste dans le coup
01/05/2021 À 16:38

Fritsch : "Le modèle Roglic n’est pas reproductible pour les autres favoris"

Thomas, une chute au pire moment

Eddie Dunbar (Ineos Grenadiers) et Rohan Dennis ont emmené le peloton durant de nombreux kilomètres et ils ont permis de voir certains outsiders se faire distancer dont Marc Hirschi (UAE – Team Emirates), Ilan Van Wilder (Team DSM) et Clément Champoussin (AG2R Citroen Team). Puis le maillot jaune, Marc Soler (Movistar), a porté une première attaque à 6,5 kilomètres de l’arrivée bien accompagné par Michael Woods. Le duo a été repris quelques hectomètres plus loin et c’est à ce moment précis que l’on a pu voir la méforme de Marc Soler. L’Espagnol a mis du temps à se remettre de cette accélération et lors de l’offensive de Lucas Hamilton, il n’a pas été en mesure de suivre le mouvement.
À 4 kilomètres de l’arrivée, Woods a rejoint Hamilton et le duo a vu le retour de Ben O’Connor. Sûr de sa force, le coureur de la formation Israel Start-Up Nation a décidé de s’isoler et on a longtemps cru qu’il s’envolait vers la victoire d’étape. Mais sous la banderole des 3 kilomètres, Geraint Thomas a décidé de porter une attaque et il a déposé un à un les coureurs intercalés entre lui et le Canadien. Il a fini par le reprendre à 2 kilomètres de l’arrivée mais il n’a jamais demandé de relai à son adversaire du jour. Dans les derniers hectomètres, Michael Woods a porté une première offensive mais le Britannique a semblé être le plus fort. Malheureusement pour lui, le vainqueur du Tour de France 2018 a chuté et le Canadien a remporté cette 4e étape du Tour de Romandie. Onze secondes séparent les deux hommes à la veille du dénouement de l'épreuve.

Alaphilippe, fin du fantasme ? "On l’a rêvé en successeur d’Hinault, mais lui, je ne crois pas"

Tour de Romandie
Cavagna tient sa revanche face à Bissegger, Thomas sacré : les temps forts du chrono final
02/05/2021 À 15:39
Tour de Romandie
Cavagna, enfin vainqueur d’un chrono en World Tour : "Cela va me débloquer pour la suite"
02/05/2021 À 15:25