Reuters

Soler, le revenant

Soler, le revenant
Par Eurosport

Le 12/06/2011 à 18:38Mis à jour Le 12/06/2011 à 20:15

Quatre ans après sa dernière victoire, Juan Mauricio Soler (Movistar) a renoué avec le succès dimanche. Le grimpeur colombien a remporté la 2e étape du Tour de Suisse à Crans-Montana. A l'issue de cette première bataille en montagne, Soler prend du même coup la tête du classement général.

C'est une renaissance. Révélé au grand public sous les couleurs de l'équipe Barloworld lors du Tour de France 2007, au cours duquel il avait remporté une étape et le maillot à pois de meilleur grimpeur, avant de terminer 11e à Paris, Juan Mauricio Soler avait ensuite connu une longue traversée du désert. Près de quatre ans sans victoire une dernière saison, en 2010, dépourvue de tout résultat significatif. Cette disette a pris fin dimanche en Suisse. A 28 ans, Soler, qui évolue désormais chez Movistar, débute peut-être une deuxième carrière.

La veille, sans faire de bruit, il avait signé un excellent prologue, qu'il avait achevé parmi les 20 premiers. Une performance annonciatrice d'un vrai coup d'éclat, 24 heures plus tard, dans la première grande étape de montagne. "C'est une victoire vraiment importante pour moi", a souligné le Colombien. "J'ai eu des problèmes de santé et des blessures, c'est pour cela que je n'ai pas été en haut de l'affiche ces derniers temps. Mais, espérons-le, je suis en train de revenir", a-t-il ajouté. Soler s'est détaché dans les derniers hectomètres des 149 km d'un parcours montagneux, marqué par une ascension de 20 km dès le départ, puis une longue montée finale qui a élagué le peloton.

Andy en retrait

"J'ai remarqué que Cunego et Schleck se regardaient et cela m'a encouragé à partir", a expliqué Soler, qui a accéléré peu après la flamme rouge pour l'emporter. Au final, le Colombien a devancé de 12 secondes l'Italien Damiano Cunego (Lampre) et le Luxembourgeois Frank Schleck (Leopard-Trek), vainqueur de la dernière édition de l'épreuve. Le Suisse Fabian Cancellara, vainqueur de la 1re étape samedi à Lugano, a été distancé dès les premiers mètres de l'ascension finale. Il abandonne la première place du général à Soler, qui compte 16 secondes d'avance sur Cunego et 22 secondes sur le Néerlandais Bauke Mollema (Rabobank).

Frank Schleck occupe la 5e place, à 31 secondes du Colombien. Avec encore trois grandes étapes de montagne à venir, le Luxembourgeois reste en course pour le doublé. En revanche, son jeune frère, Andy, est resté en retrait dimanche et il parait beaucoup moins en avance que son ainé dans sa préparation. Il a décroché à une dizaine de kilomètres de l'arrivée à Crans-Montana. Il a fini l'étape à la 16e place, à plus d'une minute trente de Soler. Lundi, le peloton cheminera de Brig-Glis (Valais) à Grindelwald (Berne), pour une étape de 105 km ponctuée de deux cols, avec un hors-catégorie dont le sommet se situe à moins de dix kilomètres de l'arrivée

0
0