13/06/21 - 12:47
Terminé
Andermatt - Andermatt
0km
?km
Tour de Suisse • Etape8
avant-match

Andermatt - Andermatt

Tour de Suisse - Suivez en live la course de cyclisme sur Eurosport. Cette course se déroule le 13 juin 2021 et débute à 12:47. Eurosport propose un suivi en direct permettant de connaître les principaux faits et événements.
Consultez également toute l'actualité Cyclisme: compétitions, calendriers, résultats des principales épreuves.

    
30
Antoine Pimmel
Temps forts 
 
 Supprimer
17h11 

Merci à toutes et à tous d'avoir suivi cette étape en notre compagnie. A très vite sur Eurosport.fr.

17h09 

Le classement final de ce Tour de Suisse 2021.

16h57 

Du coup, Richard Carapaz remporte le Tour de Suisse en devançant Rigoberto Uran, qui a tenté d'attaquer mais sans succès. Une belle victoire de plus pour Ineos et pour l'Equatorien, très solide sur cette semaine de course.

Arrivée 

Mais pourquoi Michael Woods a lancé le sprint d'aussi loin ? Incompréhensible.

0 km

Et Gino Mäder le dépasse pour l'emporter !

500 m 

C'est Wood qui emmène mais il est loin encore !

1 km

La flamme rouge pour le duo de tête ! Qui pour l'emporter au sprint ? Michael Woods a la meilleure pointe de vitesse a priori.

2 km 

Les 7 hommes qui suivent : Eddie Dunbar, Richard Carapaz, Rigoberto Uran, Jakob Fuglsang, Mattia Cattaneo, Rui Costa et Domenico Pozzovivo.

3 km 

Woods et Mäder possèdent 11 secondes d'avance. S'ils ne se regardent pas trop, ils devraient pouvoir se disputer la victoire d'étape.

4 km 

Dunbar est carrément parti tout seul, avec Rui Costa qui suit. Cattaneo essaye d'y aller aussi.

5 km

Plus que 7 secondes d'avance pour le duo de tête, Dunbar est une flèche qui ramène Carapaz dans sa roue !

 

Les kilomètres fondent jusqu'à l'arrivée avec cette descente très rapide.

7 km 

Et Gino Mäder est revenu sur Woods dans la descente ! Superbe performance du Suisse de la Bahrain Victorious. Derrière, c'est Dunbar qui roule à fond pour ramener les leaders.

9 km 

Woods s'est déjà imposé en Suisse cette saison mais lors du Tour de... Romandie. Il l'avait emporté à Thyon 2000.

13 km 

C'est un peu le boxon derrière avec des coureurs éparpillés un peu partout. Maximilian Schachmann, le troisième du général, a perdu du terrain.

14 km

Michael Woods passe au sommet du Gotthard et prend les 20 points pour le classement du meilleur grimpeur. Il va entamer la descente avec 26 secondes d'avance sur les leaders. Le jeune Suisse Gino Mäder est intercalé.

15 km 

Fuglsang et Dunbar reviennent sur Carapaz et Uran. Pendant ce temps, Woods s'envole vers la victoire d'étape. Il va passer en tête au somet du Gotthard et compte déjà 31'' d'avance.

15 km 

Uran retente sa chance ! Et là ça fait des dégâts ! Il n'y que que Richard Carapaz qui parvient à prendre la roue du leader d'Education First.

16 km 

Cinquième du général, Woods compte plus de 3 minutes de retard sur Carapaz. Pas de danger donc pour l'ancien vainqueur du Giro, qui se rapproche de plus en plus vers la victoire finale sur ce Tour de Suisse.

16 km 

Michael Woods est parti en contre, suivi par Mattia Cattaneo. Les Ineos laissent sortir.

16 km 

Le Colombien, deuxième du général, est passé à l'offensive. Mais Carapaz a directement pris sa roue.

17 km 

URAN A L'ATTAQUE !

17 km 

Eddie Dunbar, suivi par son leader Carapaz, maintient l'écart derrière l'Américain d'EF Nippo. Il n'y a qu'une douzaine de coureurs encore en course pour la victoire d'étape.

17 km 

Pernsteiner a été repris puis distancé suite aux accélérations de Powless.

18 km 

Il suffisait de dire ça pour que Neilson Powless essaye de sortir. Jakob Fuglsang accélère le rythme derrière ! Mais Richard Carapaz est attentif.

18 km 

Toujours pas d'attaque dans le groupe des favoris. Ineos est au contrôle. Bouclé, verrouillé.

19 km 

Les coureurs sont sur les pavés. Sauf que c'est du 7% et à presque 2000 mètres d'altitude. Le peloton perd encore des unités.

20 km

22'' d'avance pour Hermann Pernsteiner. Pour l'instant, il tient le coup mais il reste 5 kilomètres de montée.

 

Le coureur de 30 ans, dixième du Giro en 2020, court après sa troisième victoire chez les pros après le GP de Lugano (2018) et le Tour d'Azerbaïdjan (2017).

21 km 

Pernsteiner en remet une couche ! Le grimpeur de la Bahrain - Victorious prend quelques bonnes longueurs d'avance sur Benoot. Il est seul en tête.

23 km 

Il n'y a plus qu'une grosse dizaine de coureurs dans le "peloton", toujours emmené par Ineos. Tous les favoris sont encore là. Ils ont Benoot et Pernsteiner en ligne de mire : plus que 22'' d'écart !

 

Lâché par le peloton après avoir été dans l'échappée, Leknessund devrait perdre son maillot de meilleur jeune au profit d'Eddie Dunbar.

25 km 

Henao, Sivakov, Dennis, Dunbar, tous devant Carapaz. La machine est lancée. Mais pour l'instant, ça temporise. Il va falloir être très fort pour sortir.

25 km 

Allez, Matthews se relève après un gros boulot et ce sont les Ineos qui prennent le relais. Le peloton réduit est en file indienne...

26 km

Peters craque également. Le Français ne parvient plus à accrocher la roue et ils ne sont plus que deux hommes devant. Avec moins de 30'' d'avance sur le groupe des favoris.

26 km 

Accélération de Pernsteiner à l'avant ! L'attaque de l'Autrichien a pour conséquence de faire exploser Devenyns. Benoot et Peters s'accrochent.

27 km  

Michael Matthews (Bikeexchange) vient en tête du peloton, les Ineos sont juste derrière. La bagarre va bientôt commencer.

28 km  

C'est parti pour les 13 km d'ascension du Gotthard et Leknessund est déjà lâché ! Les favoris reviennent eux à toute vitesse.

28 km 

Pendant ce temps là, le peloton reprend petit à petit les échappées. Avec désormais un coéquipier de Rigoberto Uran qui mène le train. 1'19'' de retard sur les cinq hommes de tête.

 

Et il est revenu !

29 km 

Courageux et combatif, Hermann Pernsteiner est en train de réduire l'écart avec les quatre hommes de tête. Tout seul, comme un grand.

 

On se rapproche du monstre, le Gotthardpass. Il va falloir être costaud parce que ça grimpe sec dès les premières rampes.

32 km 

Le peloton est à 2'35'' de Benoot, Peters et compagnie. On attend encore l'écart entre les quatre hommes de tête et leurs poursuivants.

35 km 

Ah, peut-être enfin un quatuor qui se détache ! Avec deux coureurs du Team DSM mais pas Kragh Andersen. En revanche, ses équipiers Tiesj Benoot et Andreas Leknessund sont là en compagnie de Nans Peters et Dries Devenyns.

37 km 

En fait c'est déjà chacun pour sa peau. Aucune entente et des petites accélérations saccadées qui vont finir par cramer tout le monde. Du coup, le bon coup se fait encore attendre.

39 km 

Soren Kragh Andersen est encore parti. Le double vainqueur d'étape sur le Tour l'année dernière agace une bonne partie de l'échappée depuis tout à l'heure. Mais ça marche puisque le groupe est maintenant scindé en deux.

40 km

Aïe, Wout Poels craque et il perd le contact sur ses compagnons d'échappée. Le Hollandais paye sans doute ses efforts après avoir attaqué dès le deuxième kilomètre.

 

C'est le Team Qhubeka qui fait un gros travail en tête du peloton. Sans doute pour l'Italien Domenico Pozzovico, sixième du général et susceptible de jouer la gagne aujourd'hui.

42 km 

Le peloton commence à perdre en volume alors que l'on n'a même pas encore entamé la montée du dernier des trois cols du jour. Le tempo est un peu plus soutenu et il y a à peine plus d'1'30'' d'écart entre le groupe des favoris et les 14 coureurs en tête.

43 km 

Pour le dire de manière plus directe : ça ne s'entend pas du tout dans l'échappée.

44 km  

Le faux rythme dans le groupe de tête commence à agacer certains coureurs, dont Stefan Küng, qui n'a pas hésité à le faire savoir à son directeur sportif. Un coup ça accélère, un coup ça ralentit sous l'impulsion des DSM. Mais au final, l'écart descend doucement près des 2 minutes.

46 km 

Les coureurs se ravitaillent. Il faut reprendre des forces avant le final musclé de cette 8e étape. Surtout qu'il fait chaud en Suisse aujourd'hui.

50 km 

Même 2'41'' maintenant. Mais il reste une bonne trentaine de kilomètres avant d'attaquer la montée du Gotthardpass, géant hors catégorie où devrait se décider ce Tour de Suisse; avec quatre hommes en lice pour la victoire finale : Richard Carapaz, Rigoberto Uran, Maximilian Schachmann et Jakob Fuglsang.

51 km 

Accélération sans vraie conséquence de Kragh Andersen. Le Danois était déjà parti en solo il y a quelques kilomètres, pour finalement s'arrêter un peu plus loin afin de satisfaire un besoin naturel. L'écart sur le peloton est remonté à 2'25.

 

En marge de l'étape, l'équipe Total Direct Energie a annoncé que son puncheur Alexis Vuillermoz souffrait d'une fracture au bassin à la suite de sa chute dans le chrono samedi. Il devra "subir une intervention lundi" et manquera dix semaines de compétition. Un coup dur l'ancien vainqueur d'étape du Tour de France (2015) qui ne participera donc pas à la Grande Boucle cette année.

53 km 

Richard Carapaz, le maillot jaune, est au chaud dans le peloton, entouré de ses six équipiers. Ce Tour de Suisse est une nouvelle belle démonstration de force de la part des Ineos - Grenadier, toujours redoutables sur les courses par étapes.

54 km 

Les fuyards comptent environ 1'30'' d'avance sur le peloton mais l'écart diminue. Sauf surprise, on aura le droit à notre belle bataille entre les favoris dans le Gotthard. Et ça s'annonce explosif.

55 km 

Un groupe de 14 coureurs en tête de la course :

  • Tiesj Benoot, Soren Kragh Andersen, Andreas Leknessund (Team DSM)
  • Marc Soler et Serio Samitier (Movistar)
  • Wout Poels et Hermann Pernsteiner (Bahrain Victorious)
  • Dries Devenyns et Mauri Vansevenant (Deceuninck - Quickstep)
  • David de la Cruz (UAE Emirates)
  • Antonio Nibali (Trek Segafredo)
  • Nans Peters (AG2R Citroën)
  • Stefan Küng (Groupama - FDJ)
  • Fabien Doubey (Total Direct Energie)
15h00 

En revanche, pas de Julian Alaphilippe (Deceuninck), deuxième du chrono samedi. Venu se tester en montagne sur ce Tour de Suisse, le champion du monde a abandonné à l’issue de la septième étape pour assister à la naissance de son fils, prévue lundi. Le Français quitte la course sans victoire d’étape mais en s’illustrant à plusieurs reprises. Il était troisième au général, à 39 secondes de Carapaz. Son regard est maintenant tourné vers le Tour de France.

14h54 

Les favoris vont donc en découdre une dernière fois aujourd’hui. Ça promet une belle bagarre sur les pentes du Gotthard pour la victoire d’étape mais surtout pour le classement général final avec un duel entre Carapaz et Uran. Jakob Fuglsang (Astana) et Maximilian Schachmann (Bora) peuvent encore y croire en cas de défaillances des deux Sud-américains. Le puncheur canadien Michael Woods (Israel Start-up Nation) et les grimpeurs Sam Oomen (Jumbo), Esteban Chaves (Bikeexchange) ou encore Domenicco Pozzovivo (Qhubeka) font figure d’outsiders.

14h52 

LE CLASSEMENT GENERAL.

  1. Richard Carapaz - INEOS GRENADIER
  2. Rigoberto Uran - EF EDUCATION NIPPO à 17''
  3. Maximilian Schachmann - BORA - HANSGROHE à 1'07''
  4. Jakob Fuglsang - ASTANA à 1'15''
  5. Michael Woods - ISRAEL START-UP NATION à 3'10''
14h47 

Une étape reine qui s’annonce particulièrement difficile ! En effet, ça va grimper dès les premiers kilomètres avec l’ascension de l’Oberalppass (10,8 km à 5,5%) puis du Lukmanierpass (16,5 km à 5,3%) quasiment dans la foulée. Les coureurs pourront reprendre quelques forces avec une longue traversée en plaine avant d’attaquer le dernier morceau de la journée, le fameux Gotthardpass (13km à 6,8%) dont le sommet est situé à plus de 2100 mètres d’altitude. Il ne restera ensuite plus que 15 km à parcourir en descente puis sur du plat avant de rallier l’arrivée.

14h45 

Bonjour à toutes et à tous et bienvenue sur Eurosport.fr pour suivre en direct la 8e et dernière étape du Tour de Suisse ! Les coureurs partiront d’Andermatt pour y revenir au bout de 159 km.