Eurosport

Sagan, Gilbert, Van Avermaet : Les favoris du Ronde au crible

Sagan, Gilbert, Van Avermaet : Les favoris du Ronde au crible

Le 01/04/2018 à 10:00Mis à jour Le 01/04/2018 à 10:01

TOUR DES FLANDRES - Le mois d'avril s'ouvre en majesté dimanche avec le Tour des Flandres 2018. Un Ronde dont on peut dégager trois principaurx favoris, du tenant du titre Philippe Gilbert à son prédécesseur au palmarès Peter Sagan, sans oublier Greg Van Avermaet. Mais ce trio est loin d'être à l'abri d'une forte concurrence.

La cote des favoris

5 étoiles : Peter Sagan
4 étoiles : Greg Van Avermaet, Philippe Gilbert
3 étoiles : Niki Terpstra, Tiesj Benoot, Zdenek Stybar
2 étoiles : Oliver Naesen, Sep Vanmarcke, Yves Lampaert, Jasper Stuyven, Wout Van Aert
1 étoile : Alexander Kristoff, Michal Kwiatkowski, Vincenzo Nibali, Arnaud Démare, Michael Valgren, Matteo Trentin, Michael Matthews, Gianni Moscon, Edward Theuns

Peter Sagan (Bora-Hansgrohe)

Le Ronde est le seul Monument que Peter Sagan a accroché à son palmarès, il y a deux ans. Malheureux l'an dernier, il fait à nouveau office de favori logique. Le Slovaque a soufflé le chaud et le froid jusqu'ici cette saison, mais sa récente victoire sur Gand-Wevelgem a rassuré. Sans doute moins fort qu'il ne l'était les saisons précédentes en début de printemps, il n'en demeure pas moins un énorme client. Et le favori numéro un, car sa grande force, c'est de pouvoir gagner dans de multiples scénarios, ce que lui autorise à la fois son punch, sa puissance et sa pointe de vitesse en cas d'arrivée à plusieurs.

Vidéo - "Sagan sera plus fort sur Paris-Roubaix que sur le Tour des Flandres"

02:38

Philippe Gilbert (Quick-Step Floors)

Le tenant du titre est-il le principal candidat à sa propre succession ? Sans doute pas. Le Wallon a d'ailleurs joué profil bas en début de semaine, assurant qu'il n'était pas aussi en forme que l'an dernier. "Je ne me sens pas super" a-t-il dit après Gand-Wevelgem. Il serait néanmoins dangereux de minimiser ses chances. Pas super, chez Gilbert, ça reste quand même très fort. Au sein d'une équipe Quick Step assez monstrueuse sur le papier, Gilbert se connait par cœur et il serait étonnant qu'il ne soit pas dans le coup dimanche. Au passage, on rappellera quand même qu'il a terminé deuxième du Grand Prix E3. Pas mal, pour un coureur en dedans, non ?

Vidéo - Der' de Boonen, chute de Sagan, solo de Gilbert : revivez la mythique édition 2017

02:40

Greg Van Avermaet (BMC Racing)

4e en 2012. 7e en 2013. Puis trois podiums : 2e en 2014 et 2017, 3e en 2015. C'est peu dire que Greg Van Avermaet tourne autour du Ronde. L'an dernier, il avait une gigantesque pancarte dans le dos après ses victoires sur le Het Nieuwsblad, le GP E3 et Gand-Wevelgem. C'est moins le cas cette saison, où il s'est montré bien plus discret et n'a pas encore gagné (en dehors du chrono par équipes de Tirreno). Cela pourrait être inquiétant mais, au fond, ce n'est peut-être pas plus mal pour lui d'être un peu moins exposé. S'il est dans le coup dans le final, il sera très dangereux.

Greg van Avermaet

Greg van AvermaetEurosport

Tiesj Benoot (Lotto Soudal)

En 2015, à seulement 21 ans, Tiesj Benoot avait bluffé tout le monde en terminant 5e du Tour des Flandres. Un exploit sur une course aussi exigeante. Beaucoup voyaient en lui un futur vainqueur du Ronde. Trois ans plus tard, Benoot a grandi, même s'il a dû attendre ce début d'année 2018 pour signer sa... première victoire chez les pros. Mais quelle victoire ! Dans les Strade Bianche, le jeune Belge a été magistral. En amont du Ronde, il s'est également montré à son avantage sur le Grand Prix E3 (5e) et A Travers la Flandre. En grande condition, il devrait exceller dans les monts flandriens dimanche. Quand il accélère, tout le monde grince derrière...

Tiesj Benoot, Strade Bianche 2018

Tiesj Benoot, Strade Bianche 2018Twitter

Niki Terpstra (Quick-Step Floors)

Un des nombreux atouts maitres de l'armada Quick Step. Vainqueur du Grand Prix E3, la véritable répétition générale du Ronde, le Néerlandais a terminé quatre fois dans le Top 10 du Tour des Flandres depuis 2012, dont un podium en 2015. Vainqueur de Paris-Roubaix en 2014, il apparait toutefois comme une sorte de super joker plus que comme un grand favori. Mais il est plus que probable que son équipe abattra la carte Terpstra tôt ou tard dans la course. Pour gagner, il aura besoin de circonstances tactiques favorables, mais il a l'expérience et la condition pour réussir une grande course dimanche.

Niki Terpstra lors du E3 à Harelbeke

Niki Terpstra lors du E3 à HarelbekeGetty Images

Zdenek Stybar (Quick-Step Floors)

La difficulté, quand on dispose d'autant de cartes que l'équipe Quick Step, c'est de les mettre sur la table au moment le plus opportun. Où et quand Zdenek Stybar sera-t-il déployé ? C'est la question. Difficile, sans connaitre la réponse, de mesurer pleinement les chances du Tchèque. Comme Terpstra, il fait office de joker de luxe, intrinsèquement capable de s'imposer, mais potentiellement prisonnier de la stratégie collective. Souvent placé cette saison (8e de Gand-Wevelgem, 9e sur l'E3, 7e des Strade Bianche), c'est aussi un coureur qui a peu l'habitude de gagner. Sur une course comme le Ronde, cela finit souvent par peser...

Zdenek Stybar

Zdenek StybarGetty Images

Sep Vanmarcke (EF Education First-Drapac)

Le Poulidor des Flandres. Toujours placé, jamais gagnant. Au cumul du Tour des Flandres, de Paris-Roubaix, de Gand-Wevelgem et du GP E3, Sep Vanmarcke totalise onze places dans le Top 5 sans avoir signé la moindre victoire. Sur le Ronde, il a fini à deux reprises sur le podium. Il connait cette course comme sa poche, il en est un client, un vrai. Son manque de punch s'est toujours avéré rédhibitoire jusqu'ici. Pour l'emporter, il devra trouver un chemin de traverse, se montrer audacieux, oser quelque chose de différent. Sinon, il est à craindre pour lui que l'histoire ne se répète.

Sep Vanmarcke

Sep VanmarckeImago

Yves Lampaert (Quick-Step Floors)

Dans bien des équipes, Yves Lampaert ferait office de leader incontournable. Mais il est chez Quick Step et, au sein d'une telle sarabande de prétendants, le Belge est un atout parmi d'autres. Ce qui peut s'avérer un avantage ou un inconvénient, selon les circonstances. Il assure se sentir aussi fort que Gilbert ou Terpstra et on peut le croire. Sa victoire dans A Travers la Flandre mercredi vient légitimer ses ambitions au meilleur moment. "Même si le Ronde est d'un calibre différent, je suis très confiant pour dimanche", a-t-il prévenu. Certains ont une énorme pancarte de favori. Lui a une énorme pancarte d'outsider.

Le Belge Yves Lampaert (Quick Step-Floors) après sa victoire sur A Travers la Flandre - 2018

Le Belge Yves Lampaert (Quick Step-Floors) après sa victoire sur A Travers la Flandre - 2018Getty Images

Wout Van Aert (Veranda’s Willems-Crelan)

Triple champion du monde de cyclocross, Van Aert a encore beaucoup de choses à apprendre sur la route et à 23 ans, il a tout le temps de le faire. Reste qu'en l'état, le coureur de l'équipe Veranda Willems-Crelan, invité sur ce Tour des Flandres, s'est montré suffisamment performant ces derniers temps pour justifier une surveillance resserrée des ténors. Si ce n'est pas le cas, ils pourraient le regretter car le Belge pourrait s'exprimer à merveille sur ce terrain. Tiendra-t-il la distance ? C'est la question.

Wout van Aert, roi du cyclo, roi du Ronde ?

Wout van Aert, roi du cyclo, roi du Ronde ?Imago

Jasper Stuyven (Trek-Segafredo)

John Degenkolb affichant une forme incertaine et ciblant probablement davantage Roubaix, Jasper Stuyven sera sans doute le leader de l'équipe Trek-Segafredo dimanche. Le Louvaniste a été placé sur toutes les courses d'un jour auxquels il a pris part cette saison : 4e du Het Nieuwsblad, 10e de Milan-Sanremo, 6e du GPE3, 9e de Gand-Wevelgem et 10e d'A Travers la Flandre. Une régularité dans la performance qui impose le vainqueur de Kuurne-Bruxelles-Kuurne en 2016 comme un des gros outsiders de cette édition 2017.

Jasper Stuyven (Trek-Segafredo)

Jasper Stuyven (Trek-Segafredo)Imago

Oliver Naesen (AG2R La Mondiale)

L'an dernier, Philippe Gilbert avait triomphé avec le maillot de champion de Belgique sur le dos. Olivier Naesen rêve d'en faire autant dimanche. Pour lui, la première bonne nouvelle est qu'il pourra être au départ. Le coureur de l'équipe AG2R La Mondiale s'est en effet blessé au genou en chutant lors de A travers la Flandre. Mais les examens passés l'ont rassuré. En 2017, il était en compagnie de Van Avermaet et Sagan au moment de la fameuse chute. Si physiquement il n'est pas diminué, il y a toutes les raisons de penser qu'il sera dans le coup.

Oliver Naesen

Oliver NaesenGetty Images

Michael Kwiatkowski (Team Sky)

Et si le facteur X de ce Tour des Flandres, c'était lui ? Michal Kwiatkowski a des jambes de feu depuis le début de la saison. Et si le leader de notre classement Eurosport Race a surtout flambé sur les courses par étapes, il parait en mesure de briller partout. Il formera chez Sky un duo intrigant avec Gianni Moscon. Rappelons qu'il est aussi un ancien vainqueur du Grand Prix E3. Attention quand même : la Sky n'a jamais placé un de ses coureurs sur le podium du Ronde. Même si Kwiatkowski est le couteau suisse le plus impressionnant du peloton, sa victoire serait donc une sacrée surprise.

Michal Kwiatkowski, Tirreno-Adriatico 2018

Michal Kwiatkowski, Tirreno-Adriatico 2018From Official Website

Alexander Kristoff (UAE-Team Emirates)

S'il figure dans cette liste, c'est bien parce qu'il ne faut jamais enterrer les champions. Vainqueur du Tour des Flandres il y a deux ans, Alexander Kristoff ne doit pas être enterré. Mais les performances du Norvégien lors de la préparation pour le Ronde n'incitent vraiment pas à l'optimisme. Il a traversé l'E3, Gand-Wevelgem et A Travers la Flandre comme un fantôme. "Je ne suis certainement pas le favori, mais j'espère pouvoir animer cette course", a-t-il prudemment avancé cette semaine. S'il figure dans le final, il sera évidemment une sérieuse menace. Mais c'est tout de même un gros "si" au vu du contexte de ce début de printemps.

Alexander Kristoff

Alexander KristoffGetty Images

Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida)

Un peu fou de le placer parmi les prétendants ? Peut-être. D'autant qu'à 33 ans, le Requin de Messine est un débutant sur le Ronde. Une victoire constituerait le plus grand exploit de sa carrière, ce qui en dit long. Mais il est en grande condition, en pleine confiance après son sacre à Sanremo et son équipe peut l'entourer avec Bozic, Haussler ou Colbrelli. Son absence de vécu sur cette épreuve est évidemment problématique et les Monts des Flandres ne ressemblent pas aux collines lombardes ou au Poggio. Mais Nibali est Nibali et c'est une raison suffisante pour ne pas l'écarter totalement.

Vincenzo Nibali

Vincenzo Nibali Eurosport

Arnaud Démare (Groupama - FDJ)

Deux ans après sa victoire surprise dans la Primavera, Arnaud Démare rêve d'ajouter un autre Monument à son palmarès. C'est sur les Flandriennes qu'il a de vraies chances de réussite, même si Paris-Roubaix lui sied sans doute davantage que les monts des Flandres. Le Ronde ne lui a guère souri jusqu'ici mais Démare parait avoir franchi un nouveau cap ces derniers mois. Sur sa condition du moment, le champion de France doit pouvoir jouer un rôle accru. Au minimum.

Arnaud Démare (FDJ) - Paris-Nice

Arnaud Démare (FDJ) - Paris-NiceGetty Images

0
0