Getty Images

Terpstra et Quick Step au paradis

Terpstra et Quick Step au paradis

Le 01/04/2018 à 17:10Mis à jour Le 01/04/2018 à 17:53

TOUR DES FLANDRES - Niki Terpstra a remporté dimanche l'édition 2018 du "Ronde". Le coureur de l'équipe Quick Step est passé à l'attaque dans les trente derniers kilomètres avant de s'envoler irrésistiblement. C'est la première victoire néerlandaise depuis 1986. Il a devancé Mads Pedersen (Trek-Segafredo) et Philippe Gilbert, le tenant du titre, qui a parachevé le triomphe de la formation belge.

On attendait les Quick-Step Floors et ça n'a pas manqué. Déjà victorieux sur le Samyn et le GP E3 cette saison, Niki Terpstra s'est imposé en solitaire ce dimanche à Audenarde pour remporter le premier Tour des Flandres de sa carrière. Le vainqueur du Paris-Roubaix 2014 est passé à l'attaque à 29km de l'arrivée avant de s'isoler en tête dans la dernière ascension du Vieux Quaremont et n'a plus été revu. Il devance à l'arrivée le surprenant Mads Pedersen (Trek-Segafredo) et son coéquipier à la Quick-Step Floors Philippe Gilbert, au terme d'une course longtemps décevante. Jamais vraiment dans le coup pour jouer la victoire, Arnaud Démare, premier Français à l'arrivée, a pris la 16e place.

Pourtant, tout était en place pour une course de mouvement. De la pluie, du vent et une échappée qui a tardé à prendre les devants. Il a fallu attendre soixante-dix kilomètres pour voir onze hommes s'extirper du peloton, mais ils n'ont jamais réussi à s'offrir une avance sérieuse (5'30'' au maximum). Du coup, ils n'ont jamais pu rêver d'aller au bout et ont été repris dans le final, lorsque la course s'est finalement emballée, après deux heures de chutes et d'incidents mécaniques.

Vidéo - Plusieurs coureurs dans le fossé, d'autres au sol : grosse frayeur dans le peloton

02:05

Premier à bouger, premier récompensé

Car si l'édition 2017 avait été très animée loin de l'arrivée, cette 202e édition fut beaucoup plus terne. Il aura en effet fallu attendre les cinquante derniers kilomètres pour voir un favori sortir de sa boîte, et c'est Niki Terpstra qui a tenté sa chance dans le Koppenberg. Sans succès, comme Greg Van Avermaet (BMC) et Tiesj Benoot (Lotto-Soudal) dans le Taienberg. Finalement, tout s'est joué dans le Kruisberg. Après des premières offensives de Colbrelli (Bahrain-Merida) et Stybar (Quick Step-Floors), le Néerlandais a contré sur le sommet. Seul Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida), longtemps dans le coup mais trop juste dans le final, a pu le suivre. Pour quelques mètres.

Très vite, Niki Terpstra s'est retrouvé seul en contre derrière le quatuor de tête (Pedersen, Devriendt, Garcia Cortina et Van Baarle) et, sans s'affoler, a pris son temps pour revenir. Recollant dans le Vieux Quaremont, le Néerlandais a de suite distancé les quatre hommes, malgré la belle résistance du jeune Danois de la Trek-Segafredo. Incapable ni de s'organiser ni de faire le jump pour revenir, les favoris ont vite dû se résigner à se jouer le podium.

Et, comme un symbole, c'est Philippe Gilbert qui a de nouveau concrétisé la supériorité de la Quick Step-Floors pour placer deux hommes de la formation belge sur la boîte. Mais le héros, ce dimanche, se nommait bien Niki Terpstra, premier Néerlandais à gagner le Ronde depuis Adrie van der Poel en 1986.

0
0