Il a tenu bon. Malgré une chute d'entrée d'étape et la pression constante d'une Movistar qui aura tout tenté, Primoz Roglic a remporté ce samedi le Tour du Pays Basque 2018. Le Slovène de la Lotto NL-Jumbo a certes perdu du temps dans la montée finale mais il devance malgré tout au général Mikel Landa (Movistar, + 1'09'') et Ion Izagirre (Bahrain-Merida, + 1'42'') pour s'offrir sa première course par étapes en World Tour. C'est le jeune Enric Mas (Quick Step-Floors) qui a remporté à Arrate la 6e et dernière étape du Tour du pays Basque, glanant ainsi son premier succès professionnel.

Difficile pour la Movistar d'avoir des regrets. Comme vendredi vers Eibar, la formation espagnole a tout tenté pour tenter de distancer Roglic. Après la chute du Slovène au km 3, l'équipe de Landa et Quintana n'a pas - de suite - embrayé, attendant le retour du leader pour accélérer. Ayant placé deux hommes à l'avant, la Movistar a durci dès l'ascension de l'Elgeta (2e catégorie) pour très vite isoler Roglic. Tour à tour, Mikel Landa et un Nairo Quintana retrouvé ont accéléré pour distancer le Slovène mais ce dernier ne s'est jamais laissé décrocher.

Tour du Pays Basque
Mas : "L'équipe est impressionnante depuis le début de saison"
07/04/2018 À 15:55

En vrai guerrier, Mas est allé au bout de son idée

Les Français aux abonnés absents

Malgré plusieurs attaques violentes de l'Espagnol et du Colombien, notamment dans le difficile Izua (1re catégorie et des passages à 18%), Primoz Roglic n'a jamais semblé en difficulté. Même lorsqu'il a cédé dans la montée vers Arrate, concédant notamment 42'' à Landa, le Slovène paraissait plus en gestion qu'en souffrance. Serein en montagne, dominateur en chrono, Roglic a confirmé tout le potentiel qu'on lui prêtait sur les courses d'une semaine, avec un premier succès par étapes sur une épreuve World Tour. Très offensif depuis deux jours, Mikel Landa (Movistar) se contente de la 2e place (+ 1'09''), juste devant Ion Izagirre (Bahrain-Merida, + 1'42''), mais confirme une bonne forme, à trois mois du Tour de France.

La forme est plus inquiétante pour les Français. Premier Tricolore de l'étape (18e), Romain Bardet est monté en puissance au cours de la semaine mais le leader d'AG2R La Mondiale n'a cependant jamais été dans le coup au général (+ 7'08''). Tout le contraire de Julian Alaphilippe, encore 4e du général ce matin mais distancé à 60km d'Arrate. Il aura très vite été éclipsé par la 6e place d'Enric Mas, auteur d'un numéro ce samedi. Présent dans la grande échappée du jour, sorti à 89km de l'arrivée, le jeune (21 ans) Majorquin a résisté aux favoris dans la montée finale pour s'offrir en solitaire la première victoire professionnelle de sa carrière. La 25e de la saison déjà pour la Quick Step-Floors.

Mas : "L'équipe est impressionnante depuis le début de saison"

Tour du Pays Basque
En vrai guerrier, Mas est allé au bout de son idée
07/04/2018 À 15:54