Le Néerlandais Niki Terpstra (Etixx) s'est offert un deuxième Tour du Qatar d'affilée vendredi sur la corniche de Doha, où l'Irlandais Sam Bennett (Bora) a remporté au sprint la sixième et dernière étape. Terpstra, en tête depuis sa victoire dans le contre-la-montre individuel de la troisième étape, devance au terme des six jours de course le Polonais Maciej Bodnar, de 6 secondes, et le Norvégien Alexander Kristoff, triple vainqueur d'étape cette semaine, de 9 secondes.
"Je suis content de débuter (la saison) en bonne forme. Je sais que je n'ai pas à m'inquiéter de ça, donc ça me donne de la confiance" dans la perspective des classiques, a réagi le Néerlandais, victorieux de Paris-Roubaix l'an dernier. Mais "ne vous attendez pas directement à ce que je gagne Paris-Roubaix (en 2015), c'est une course difficile, ce n'est pas des maths !", a-t-il prévenu. Avec ce nouveau succès, la formation belge Etixx (ex-Omega Pharma) confirme sa mainmise sur l'épreuve, dont elle a désormais remporté huit des dix dernières éditions.

Nikki Terpstra (Etixx) en tête du peloton lors de l'étape 6 du Tour of Qatar, le 13 février 2015

Crédit: AFP

Tour de France
Le profil, les horaires, la carte : Tout savoir sur la 3e étape
IL Y A 8 HEURES

Boonen bredouille pour la première fois depuis 2004

Le suspense pour le classement général final de cette 14e édition a toutefois duré jusqu'au sprint d'arrivée. Car Kristoff, à 11 secondes de Terpstra au départ de l'ultime étape (113,5 km) depuis le Sealine Beach Resort, pouvait encore espérer chiper la première place au Néerlandais, à la faveur des bonifications.
Mais si le Norvégien a grappillé deux secondes lors du premier sprint intermédiaire, il n'a pas été en mesure de se battre pour la victoire d'étape. "On était trop fatigué à la fin et l'équipe n'a pas réussi à me mettre en bonne position. On avait bien commencé, on a fait le pari qu'on pouvait y arriver, mais ça nous a coûté trop d'énergie. Je ne peux pas être déçu, avec trois victoires d'étape. Terpstra a été trop fort dans le contre-la-montre, il mérite sa victoire", a-t-il expliqué.
Le sprint massif du jour a tourné en faveur de Bennett, qui signe sa première victoire d'étape au Qatar. L'Irlandais s'est imposé devant l'Italien Andrea Guardini et Nacer Bouhanni. C'est le premier podium du Français avec la tunique de sa nouvelle équipe, Cofidis. Double vainqueur sur la corniche de Doha (2012, 2014), Arnaud Démare (FDJ) n'a pas réédité la performance cette année (13e). Quant au Belge Tom Boonen, quatre fois victorieux du Tour du Qatar (2006, 2008, 2009, 2012) et détenteur du record de 22 victoires d'étape, il repart bredouille de l'émirat pour la première fois depuis 2004.
Tour de France
Qui veut la peau des sprinteurs ?
IL Y A 8 HEURES
Tour de France
Julian qui ? Quick-Step a éteint les critiques
IL Y A 11 HEURES