Les informations arrivent petit à petit. Et elles ne sont pas forcément rassurantes. Egan Bernal, vainqueur du Tour de France en 2019, a été victime lundi d'un grave accident à l'entraînement et a été opéré après avoir subi plusieurs fractures et un "traumatisme thoracique", a déclaré la clinique qui l'a pris en charge près de Bogota. L'"intervention neurochirurgicale" du cycliste de 25 ans s'est "déroulée avec succès" et "nous nous attendons à son évolution progressive au cours des 72 prochaines heures dans l'unité de soins intensifs", a indiqué la clinique universitaire de Sabana, où il est soigné, dans un communiqué.
Selon le centre médical, la chirurgie de la colonne vertébrale a été réalisée "en maintenant l'intégrité neurologique et en préservant la fonctionnalité des segments concernés". "Nous avons immédiatement commencé le processus de rééducation afin d'obtenir les meilleurs résultats possibles pour notre patient", est-il ajouté. Le coureur "présente un polytraumatisme et doit subir une intervention chirurgicale dans les prochaines heures", avait expliqué initialement dans un communiqué l'équipe médicale, selon son équipe Ineos.
Giro
De l'inédit mais toujours plus de pourcentage : le profil de la 17e étape du Giro 2022
IL Y A 9 HEURES

Il a percuté l'arrière d'un autobus à l'arrêt

Le champion en titre du Giro avait prévu de reprendre la compétition en France à l'occasion du Tour de La Provence, du 10 au 13 février. Il devait ensuite suivre un programme consistant avec notamment l'UAE Tour, du 20 au 26 février, pour un avant-goût de l'été prochain et du match annoncé sur le Tour de France avec le Slovène Tadej Pogacar (UAE Team Emirates), vainqueur de la Grande Boucle en 2020 et 2021.
L'accident est survenu dans la commune de Gachancipa, à près de trente kilomètres au nord de la capitale colombienne lorsque le cycliste a percuté l'arrière d'un autobus à l'arrêt, ont expliqué les autorités colombiennes. Sur des photographies diffusées par des médias locaux, on peut voir le coureur étendu sur le sol, face à l'arrière d'un autobus et entouré par ses coéquipiers. Il y a quelques jours, le coureur s'était plaint de l'imprudence d'un automobiliste qui avait manqué de renverser ses coéquipiers et lui-même lors d'une sortie d'entraînement, dans une vidéo postée sur ses réseaux sociaux.

Retour en France

Peu avant de fêter son 25e anniversaire le 13 janvier, Bernal a officialisé la prolongation de son contrat de longue durée avec l'équipe Ineos, jusqu'à fin 2026. Il avait confirmé en même temps la priorité accordée en 2022 à l'épreuve numéro un du cyclisme: "Je veux vraiment retourner sur le Tour. J'ai sauté l'année dernière à cause du Giro, j'ai l'impression que ça fait longtemps que je n'ai pas été sur le Tour. Je suis très enthousiaste".
Depuis son succès dans le Tour de France 2019, acquis dans les trois derniers jours de course, le grimpeur colombien a suivi une courbe de grande amplitude pour ses résultats, entre hauts et bas. Il a échoué en 2020 dans le Tour (non partant 17e étape à cause de fortes douleurs au dos) mais a gagné le Giro en mai dernier avant de contracter le Covid-19 et d'effectuer un parcours moyen pour un coureur de son niveau dans la Vuelta (6e).
"Ce seront mes meilleures années et je veux passer ce temps avec cette équipe", avait déclaré le premier Colombien vainqueur de la boucle en France. L'édition 2022 du Tour débutera le premier juillet avec une étape de contre la montre individuel à Copenhague et s'achèvera le 24 sur les Champs Élysées à Paris.
Giro
Occasion pour respirer et pour les sprinteurs vers Trèvise : le profil de la 18e étape
IL Y A 10 HEURES
Giro
Dernière chance en haute altitude pour les grimpeurs : le profil de la 20e étape
IL Y A 10 HEURES