Eurosport

Tour d'Algarve : Kwiatkowski vole la vedette à Contador

Kwiatkowski vole la vedette à Contador

Le 23/02/2014 à 19:04Mis à jour Le 23/02/2014 à 19:17

Deuxième l’an passé, Michal Kwiatkowski (Omega Pharma-Quick Step) a cette fois-ci remporté le Tour d’Algarve, sa première victoire sur une course par étapes. Le Polonais devance Alberto Contador (Saxo-Tinkoff) et Rui Costa (Lampre-Merida).

S’il n’est pas passé inaperçu, le retour victorieux d’Alberto Contador en Algarve, quatre ans après sa dernière venue, est passé en arrière-plan. Deuxième du classement général derrière le Polonais Michal Kwiatkowski, l’Espagnol est resté dans l’ombre du coureur de l’Omega Pharma-Quick Step qui a remporté ce dimanche sa première victoire dans une épreuve par étape, lui qui avait déjà terminé 2e du Tour de Pologne en 2012, 2e du Tour d’Algarve et 4e de Tirreno-Adriatico en 2013.

Leader depuis la deuxième étape qu’il avait remportée, le Polonais a forgé son succès final le lendemain de sa prise de pouvoir, lors du contre-la-montre de 13,6km entre Vila do Bispos et Sagres qu’il a gagné. Très fort, Kwiatkowski a relégué les purs rouleurs que sont Adriano Malori (Movistar) et son coéquipier Tony Martin à respectivement onze et treize secondes. Plus important, le Polonais a surtout pris du temps à l’ensemble de ses concurrents. Très attendu pour sa première course de la saison, Alberto Contador a bien limité la casse, avec seulement vingt secondes de débourre, quatorze de moins que le Portugais Rui Costa.

De quoi ensuite voir venir lors de l’étape-reine de samedi dont le final empruntait à deux reprises la montée de Malhão (2,6km à 9%) malgré la pression mises par ses adversaires, le victorieux de l’étape Alberto Contador en tête. Avec ce deuxième succès de la saison (plus deux étapes) après sa victoire au Tropheo Serra de Tramontana, 3e épreuve du Challenge de Majorque, Michal Kwiatkowski s’affiche comme un des hommes forts de ce début de saison et un des sérieux outsiders de Tirreno-Adriatico.

Alberto Contador Tour d'Algarve 2014

Alberto Contador Tour d'Algarve 2014Twitter

Mais comment évoquer cette édition du tour d’Algarve sans parler de Contador ? Revenu au Portugal pour la première fois depuis trois ans, le leader de la Saxo-Tinkoff s’y imposé sur l’étape-reine, comme il l’avait fait en 2010, date de son dernier succès – sur la route- sur le Tour de France (même s’il lui a ensuite été retiré pour contrôle positif). Double vainqueur du Tour d’Algarve (2009 et 2010) et impressionnant d’aisance dans la montée de Malhão, l’Espagnol n’a eu besoin que de trois accélérations et 600m pour lâcher Rui Costa (à 0’03’’) et Kwiatkowski (à 0’10’’).

Une "giclette" d’El Pistolero que l’on avait plus vu depuis son retour de suspension, malgré son succès sur le Tour d’Espagne 2012 et qui pourrait marquer le retour au top de Contador. Il est bien sûr trop tôt pour dire que l’Espagnol est redevenu le grand grimpeur qu’il était – la montée de Malhão (à peine 2km) n’est pas celle Chamrousse (18km) – mais, contrairement à la saison passée, le coureur de la Saxo-Tinkoff semble en condition dès le début de l’année, après un hiver où il a cette fois pu se préparer comme il faut. De bonne augure avant d’aller probablement affronter Froome sur la "Course des deux mers".

Les Français ont eux aussi été à la fête au Portugal, dans le sillage d’un Alexandre Geniez (FDJ.fr) très performant sur les routes du Tour d’Algarve. Le vainqueur de l’étape de Peyragudes sur la Vuelta 2013 a notamment réalisé un contre-la-montre de grande qualité(10e à 0’33’’ de Kwiatkowski) avant de confirmer ce bon résultat lors de l’étape-reine (4e à 0’20’’ de Contador). Constant tout au long de l’épreuve, Geniez finit à la quatrième place du classement général, à 1’13’’ du leader polonais. Coquard (Europcar) et Démare (FDJ.fr) ayant tous les deux été placés lors des étapes qui se sont jouées au sprint (respectivement 4e et 6e de la 1re étape, puis 3e et 2e de la dernière), il n’aura finalement manqué qu’une victoire d’étape aux français pour faire de ce Tour d’Algarve une course parfaitement réussie.

0
0