Cyclisme
Vuelta a Burgos

Plateau de choix et menu corsé : rentrée des classes et rentrée de classe à Burgos

Partager avec
Copier
Partager cet article

Ivan Sosa (Team Ineos)

Crédit: Getty Images

ParLaurent Vergne
28/07/2020 à 09:08 | Mis à jour 28/07/2020 à 09:08
@LaurentVergne

TOUR DE BURGOS - La saison de cyclisme reprend enfin cette semaine avec le Tour de Burgos en guise de réouverture, de mardi à samedi. Une édition marquée par une participation de nombreux ténors du peloton.

Jamais le Tour de Burgos n'aura suscité une telle attente et une telle attention. Et pour cause. La course espagnole va marquer ce mardi le grand redémarrage de la saison cycliste après une interminable pause de quatre mois et demi en raison de la pandémie de Covid-19. Coup de gong d'un été et d'un automne qui s'annonce prolifique, voire délirant en termes de calendrier, cette 42e édition de la course disputée dans le nord de l'Espagne bénéficie de la présence de 15 équipes du World Tour, contre seulement quatre il y a un an.

Guesdon : "On est contents d'être là, même s'il y a un peu de stress"

00:02:59

Vuelta a Burgos

Evenepoel ne s'arrête plus

01/08/2020 À 14:59

L'esprit de l'épreuve, qui sert traditionnellement de préparation au Tour d'Espagne, reste fidèle à ce qu'elle est habituellement avec deux étapes de montagne, deux autres destinées a priori aux sprinters et une arrivée en côte, dès la 1re étape ce mardi, et pas de contre-la-montre prévu sur les cinq jours de course. Les deux grandes étapes de montagne se tiendront jeudi, avec l'arrivée au sommet du Picon Blanco (le clou du spectacle sur le papier avec 8 km d'ascension à plus de 9% de moyenne) et celle de Lagunas de Neila samedi en guise de juge de paix. Soit un tracé global presque identique à celui de ces trois dernières années.

Sosa pour le triplé

En cette année 2020 si particulière, le Tour de Burgos bénéficie en revanche d'un plateau nettement plus alléchant que lors de ses précédentes éditions, en dépit du forfait de Nairo Quintana, un temps annoncé. Beaucoup de noms ronflants, à commencer par des grands spécialistes de courses par étapes. Alejandro Valverde, vainqueur du Tour de Burgos il y a... onze ans, sera ainsi au départ, accompagné chez Movistar par Marc Soler et Enric Mas.

Autre grande attraction, Remco Evenepoel. Le jeune Belge, qui sort d'un stage préparatoire dans les Dolomites, sera le leader de la formation Deceuninck-QuickStep. Fabio Aru (UAE Team Emirates), Simon Yates et Esteban Chaves pour la Mitchelton-Scott, tout comme Mikel Landa (Bahrain) seront également de la fête mais c'est encore une fois l'équipe Ineos qui centralisera (déjà) les regards, avec la doublette Ivan Sosa - Richard Carapaz. Le Colombien, âgé seulement de 22 ans, est déjà le double tenant du titre du Tour de Burgos et il va tenter la passe de trois cette semaine. Mais Carapaz, vainqueur du Giro l'an dernier, est lui aussi candidat au maillot violet.

Au-delà de la lutte pour le classement général, le Tour de Burgos arbore aussi une jolie brochette de sprinters avec Sam Bennett (Team Jumbo-Visma), Fernando Gaviria (Emirates), Mark Cavendish (Team Bahrain - McLaren) ou encore Arnaud Démare, qui a lui aussi choisi la Castille-Leon pour sa rentrée. L'équipe Groupama-FDJ espère d'ailleurs jouer sur deux tableaux, avec, outre Démare, le jeune David Gaudu, qui se veut ambitieux : "Il y a deux belles arrivées au sommet qui me correspondent et j’ai envie de répondre présent. Si on peut aller chercher un beau résultat, on ne va pas s’en priver. Maintenant, on ne sait pas trop comment les jambes vont répondre." Après une aussi longue coupure et devant un tracé exigeant et les fortes chaleurs attendues, c'est effectivement toute la question.

Arnaud Démare

Crédit: Getty Images

Vuelta a Burgos

Bennett sort vainqueur de la 4e étape, Démare sur la deuxième marche du podium

31/07/2020 À 14:52
Vuelta a Burgos

Le coup double : Evenepoel vainqueur de la 3e étape et leader du général

30/07/2020 À 15:12
Dans le même sujet
CyclismeVuelta a Burgos
Partager avec
Copier
Partager cet article