Mathieu van der Poel et Wout van Aert se sont livrés le duel attendu ce dimanche sur les plages à Ostende en Belgique. Et c'est le Néerlandais qui a pris le meilleur sur son grand rival pour endosser son quatrième maillot arc-en-ciel de cyclo-cross chez les élites. Une nouvelle page de leur opposition, si alléchante et qui s'annonce grandiose sur le long terme, a été écrite. Et une belle, même si le contexte laisse un goût amer dans la bouche de certains amoureux de la discipline. "Sans le public, sans les fans, c'était étrange. On n'avait pas l'impression d'être à un championnat du monde", a d'ailleurs noté van der Poel.
Comme souvent en cyclo-cross, des péripéties sont venues animer cette course des Mondiaux. Mathieu van der Poel a d'abord chuté dans une partie boueuse de l'hippodrome d'Ostende. Mais s'il semblait avoir les cartes en main pour aller au bout jusque-là, Van Aert a ensuite été victime d'une crevaison lors du troisième tour. Le tournant de la journée. "Après cette crevaison, quelque chose s'est cassé mentalement. Après, je ne pouvais plus y aller", a expliqué Wout van Aert au site belge Sporza. "Je suis forcément très déçu. Je m’en veux surtout personnellement car je ne me suis pas battu comme je le ferais habituellement : mon moral se trouvait dans mes souliers…", ajoute-t-il dans le Soir.

Van der Poel et Van Aert sur la plage

Crédit: Getty Images

Cyclo-cross
Brand : "S'il y a une course où mes qualités peuvent être utiles, c'est Paris-Roubaix"
23/03/2021 À 10:20
J'ai eu la chance que Wout ait crevé
S'il avait l'impression de monter en puissance au fil des tours et n'avait évidemment pas abandonné ses ambitions de garder son titre après sa chute, Mathieu van der Poel reconnait que ce coup du sort a tout changé. "J'ai eu la chance que Wout ait crevé, a avoué VDP. Mais je n'ai jamais paniqué. C'est le cyclo-cross. Il y a des chutes, des crevaisons, des incidents. Il faut parfois un peu de réussite. La crevaison m'a permis de revenir mais la course n'était pas finie. Même sans cela, j'aurais pu revenir.".
Si Wout van Aert songe déjà à l’année prochaine avec l'envie de rectifier le tir alors que son rival compte désormais un titre mondial de plus en cyclo-cross ("L'hiver prochain, il y a à nouveau des cross et donc de nouvelles chances. Dans tous les cas, je ferai la saison avec l'objectif de faire une bonne préparation pour le championnat du monde", annonce-t-il sur le site Direct Vélo), les deux vont poursuivre leur duel sur route, où ils ont déjà marqué les esprits en s'imposant notamment sur Milan-San Remo pour le Belge et le Tour des Flandres pour le Néerlandais. "J’ai hâte de découvrir Roubaix où ce sera ma première. Mais j’ai aussi à coeur de défendre mon titre sur le Tour des Flandres", annonce Mathieu van der Poel, dont la soif de titres est loin d'être étanchée alors qu'il rêve aussi d'or en VTT aux Jeux Olympiques de Tokyo. Il ne pouvait en tout cas pas mieux lancer cette année 2021.
Cyclo-cross
Lucinda Brand, une affaire de famille
02/03/2021 À 12:18
Cyclo-cross
Thibau Nys, une saison de cyclo-cross à oublier
02/03/2021 À 12:17