Avant d’accueillir la relève pour les championnats d’Europe Jeunes de dressage, depuis hier et jusqu’au 30 août, Pilisjászfalu, non loin de Budapest, en Hongrie, a été le théâtre d’une étape de la Coupe du monde de dressage.  

Après une période de confinement puis une reprise sur les terrains de concours nationaux, lors du Grand National de Mâcon-Chaintré début juillet, où elle avait pris la deuxième place du Grand Prix avant de s’imposer dans la Reprise Libre en Musique avec son cheval de tête Sir Donnerhall II, la meilleure cavalière française a fait le déplacement jusqu’en Hongrie. Celle qui s’entraîne non loin de Genève, en Suisse, a pris deux deuxièmes places. Dans le Grand Prix tout d’abord, qui s’est tenu jeudi, ils sont sortis de piste avec la note de 72,065%. Le couple, qui a représenté la France aux championnats d’Europe Longines de Rotterdam en 2019 ainsi qu’aux finales de la Coupe du monde en 2018 et 2019, a ensuite déroulé la deuxième meilleure reprise de leur carrière le lendemain. Leur Reprise Libre en Musique a été jugée à 77,960%. 

Equitation
Denis Lynch prive les Bleus de la victoire à Grimaud
HIER À 10:50

“Le confinement a certes été long, mais m’a permis de prendre un temps que nous ne prenons pas forcément lors d’une saison habituelle. Il s’est agi de travailler les exercices de base, mais aussi d’approfondir nos points faibles, en reprenant les exercices sur lesquels nous rencontrions quelques difficultés l’an dernier. Cette période a finalement été bénéfique, comme on l’a vu ce week-end à Budapest, avec des chevaux très à l’écoute. Le sentiment en selle est celui du meilleur Grand Prix et de la meilleure Reprise Libre en Musique que nous ayons déroulés depuis que nous évoluons ensemble, Gus et moi (surnom de Sir Donnerhall, ndlr), même si nous avons déjà obtenu de meilleures notes en compétition. Le cheval était très attentif. Il n’est pas passé une seule fois derrière moi et a tout donné, malgré la grosse chaleur de Budapest”, a réagi l’amazone. 

Le Suédois Patrik Kittel n’a pas fait le déplacement pour rien puisqu’il s’est imposé à deux reprises avec Delaunay. Le couple, vingt-septième au classement mondial, a remporté le Grand Prix (75,196%), avant de récidiver le lendemain dans la Reprise Libre en Musique. Avec 80,590%, ils sont les seuls à avoir dépassé la barre symbolique des 80%, bien que légèrement en-deçà des notes déjà obtenues sur cette épreuve. À Göteborg notamment, pour la finale de la Coupe du monde en 2019, le Suédois et son fils de Dr Doolittle 45 s’étaient classés sixièmes avec 82,464%. 

Par deux fois, Thamar Zweistra a complété le podium pour les Pays-Bas. Avec son étalon de douze ans, Hexagon’s Double Dutch, elle a signé 71,130% dans le Grand Prix puis 76,960% dans la Reprise Libre en Musique. 

À noter également les deux victoires de la Tricolore dans le Prix Saint Georges et l’Intermédiaire I, cette fois-ci en selle sur Habana Libre A. Le hongre de huit ans continue sa progression, quittant le rectangle avec respectivement 72,265% et 72,941%. 

Equitation
Quatre nouvelles championnes de France de concours complet sacrées au Haras du Pin
18/09/2020 À 08:01
Equitation
Les meilleurs mondiaux ont rendez-vous à Grimaud ce week-end
16/09/2020 À 14:20