Eurosport

Retraite, mercato, reprise du travail… beaucoup de mouvements cette semaine dans les écuries !

Retraite, mercato, reprise du travail… beaucoup de mouvements cette semaine dans les écuries !

Le 11/10/2019 à 16:07

Il y a eu du mouvement cette semaine dans les écuries. Alors que Bianca, Timon d’Aure et Hello Sanctos ont fait leur rentrée, d’autres comme Lacrimoso 3*HDC ou Léontine Ledimar Z*HDC ont pris le chemin de la retraite. D’autres encore ont migré vers sous la selle de cavaliers différents. Voici un petit résumé des mouvements d’écuries de la semaine.

Les reprises

A l’occasion de l’Hubside Jumping du Golfe de Saint-Tropez, trois stars du saut d’obstacle ont fait leur rentrée à l’image de la bondissante jument du numéro un mondial. Après avoir couru pour la dernière fois aux championnats d’Europe Longines, l’extraordinaire Albfuehren’s Bianca a en effet réalisé un parcours de remise en jambes jeudi matin lors d’une épreuve à 1,30m dans le label CSI 2* sous la selle de Steve Guerdat. Elle y a réalisé un sans-faute et a démontré sa bonne forme en sautant avec le brillant qui la caractérise.

Lui aussi absent des terrains de concours depuis Rotterdam, Timon d’Aure est à l’affiche sur la Côte d’Azur. Le gris de douze ans a fait son comeback dans le label CSI 4* avec celui qui est son formateur depuis plus de quatre saisons, Alexis Deroubaix. Si Thierry Pomel avait annoncé qu’il ne pouvait pas sélectionner le gris pour la finale des Coupes des nations Longines de Barcelone le week-end passé en raison d’une potentielle vente, il semble que ce projet n’ait pas abouti. Meilleur représentant français aux Jeux équestres mondiaux de Tryon en 2018 et le mois dernier aux Européens, Timon d’Aure devrait donc rester un peu plus sous bannière tricolore.

Enfin, le crackissime Hello Sanctos a également fait son retour sur les terrains de concours. Le bai âgé de dix-sept ans était engagé dans la même épreuve que Bianca jeudi. Son parcours ne s’est pas aussi bien passé, puisqu’après avoir fortement trébuché à la réception du n°1, le bai a contraint son cavalier à faire une volte, et a laissé une barre à terre plus tard pendant son tour. Rien de catastrophique heureusement pour ce champion qui doit reprendre ses marques, lui qui n’a pas concouru depuis le mois de mai. Avant les quatre parcours réalisés à Valkenswaard, il n’avait pas sauté depuis janvier, et avait été longuement arrêté avant cela.

Les changements d’écuries

Le CSI 2* du Mans est l’occasion pour Kevin Staut de tester deux nouvelles recrues : L’Aveu Z et Visconti du Telman. Le premier, jusqu’alors sous la selle la Française Joanna Parkinson, est âgé de douze ans, ce fils de Lawito né chez Paul Schockemöhle s’est notamment classé sixième du Grand Prix CSI 2* de Bonheiden en juin. Quant Visconti du Telman, une fille de Toulon avec une mère par Dollar du Mûrier, elle est âgée de dix ans et née chez Françoise et Marjorie Sanguinetti. Issue du stud-book Selle Français, elle évoluait jusqu’à présent en CSI 2* et 3* avec Reynald Angot.

Broken Heart, après avoir atteint le haut niveau sous la selle de Stephanie Holmén, se dirige vers de nouveaux horizons. Le bai de neuf ans par Heartbeat sera désormais monté par le Portugais installé aux Pays-Bas Rodrigo Giesteira Almeida, qui participait le week-end passé à la finale des Coupes des nations Longines de Barcelone et qui figure au soixante-dix-neuvième rang du classement mondial de la Fédération équestre internationale. Depuis l’année dernière, Broken Heart participe à des CSI 5* dans des épreuves intermédiaires. Il avait été choisi pour représenter la Suède lors de la Coupe des nations de Drammen en mai, où il avait écopé de douze points.

Enfin, Luikan Q qui a fait sensation cette saison avec Angelie von Essen a été vendu. La Suédoise a annoncé en début de semaine qu’il serait monté par un nouveau cavalier dont le nom n’est pas encore connu. Formé jusqu’en août 2018 par l’Irlandais Paul Kennedy, le hongre de dix ans par Luidam et avec une mère par Kannan a rapidement atteint le haut niveau avec sa cavalière.

Les départs à la retraite

Alors qu’ils avaient tous deux fait leur retour à la compétition fin juin à Deauville après plusieurs mois de convalescence, Lacrimoso 3*HDC et Leontine Ledimar Z*HDC en ont officiellement terminé avec le sport. Le haras des Coudrettes a en effet partagé des photos des retraités sur les réseaux sociaux, dont une de l’alezane avec l’illustre Silvana*HDC, et autre une du bai brun avec le champion olympique par équipes Rêveur de Hurtebise*HDC. Après une lésion au suspenseur contractée lors de la finale de Coupe du monde de Lyon en 2014 alors qu’il était idéalement placé dans la compétition, Lacrimoso 3*HDC avait retrouvé son meilleur niveau par la suite, mais plusieurs pépins physiques l’avaient de nouveau écarté des concours. Âgé de quinze ans, le fils de Landjunge compte de très nombreux succès sur la scène internationale, dont des victoires dans le Grand Prix du Longines Masters en 2015, la Coupe du monde de Leipzig en 2014, ainsi que le Grand Prix CSI 4* d’Amsterdam en 2017. Le bai brun a également pris les deuxièmes places des Top 10 de Stockholm en 2013 et de Genève l’année suivante. En 2015, il avait également signé un superbe double zéro dans la Coupe des nations de Rotterdam. 

Leontine Ledimar Z*HDC s’est quant à elle particulièrement illustrée dans des épreuves intermédiaires en s’imposant dans huit rendez-vous internationaux. Parmi ces succès, elle compte aussi une victoire dans le Grand Prix CSI 4* de Rouen, en 2017.

0
0