Eurosport

Steve Guerdat et Albführen’s Bianca élus meilleurs cavalier et cheval par Longines

Steve Guerdat et Albführen’s Bianca élus meilleurs cavalier et cheval par Longines

Le 13/02/2019 à 12:41

Ce week-end, à Bordeaux, a eu lieu la remise de deux trophées sponsorisés par Longines et la Fédération équestre internationale : celui du meilleur cavalier ainsi que celui du meilleur cheval de l'année 2018. Steve Guerdat y a fait un carton plein puisqu'il a obtienu le premier prix et sa jument, Alführen's Bianca, a gagné le second!

Durant le CSI 5*-W de Bordeaux s’est déroulé  ce week-end la remise des prix de deux trophées Longines. Le premier concerne le meilleur cavalier de l’année. Parmi les innombrables pilotes qui ont brillé en 2018, c’est Steve Guerdat qui a été élu en tant que numéro un mondial du classement Longines FEI depuis le mois de janvier. Pour le Suisse, qui vient d’entamer son deuxième mois sur le sommet de la hierarchie, ce trophée semble sonner comme l’aboutissement d’une année 2018 particulièrement réussie.

Et si le Jurassien a brillé la saison dernière, c’est en grand partie grâce à son exceptionnelle pépite Albführen’s Bianca! Il était donc logique que la délicate jument baie reçoive elle aussi un prix récompensant la régularité de son année. Le trophée du meilleur cheval de l’année remis par Longines a donc récompensé la SWB de treize ans. Pour obtenir ce prix, seules les dix meilleurs performances sportives de l’année comptant pour la Longines Ranking List sont retenues. De ce fait, la singulière jument du Suisse a aisément remporté ce prix en cumulant pas moins de 1380 points. En effet, la bouillante fille de Balou du Rouet a notamment effectué un magnifique double sans-faute lors de la finale individuelle des Jeux équestres mondiaux de Tryon, où elle a terminé médaillée de bronze individuelle, réalisé un double sans-faute lors du dernier jour de la finale de la Coupe du monde Longines à Paris, ou encore gagné le Grand Prix 5* de Windsor en mai dernier. En reproduisant le mode de calcul des points effectué par Longines, le deuxième cheval de l’année serait le KWPN Explosion W monté par Ben Maher. En effet, ses victoires au CSI 5* de Doha, Rome ou encore Madrid lui permet de cumuler un total de 1225 points. Le troisième serait Clooney 51, le cheval de Martin Fuchs. Le couple a en effet terminé à la quatrième place de la finale individuelle des JEM de Tryon, a remporté l’étape de la Coupe du monde Longines de Lyon, ou encore, gagné le Grand Prix du CSI 5* de Bâle. D’autres chevaux ont également particulièrement bien performé selon ce calcul de points, à l’image de Don VHP Z (1096,25 points) qui a eu une saison très régulière, Breitling LS, qui a brillamment remporté la finale de la Coupe du monde  avec Beezie Madden, ou encore Royce, le cheval de Margie Goldstein-Engle, qui a été très performant à Wellington notamment. Prêt à Tout, la monture de Marcus Ehning, est quant à lui le meilleur Selle Français de ce classement avec plus de mille points grâce à ses deux victoires en Grand Prix au CSI 5* Longines de Genève et d’Aix-la-Chapelle. Le meilleur cheval représentant l’équipe de France est Timon d’Aure, monté par Alexis Deroubaix, grâce à sa neuvième place aux JEM de Tryon. Le couple a par ailleurs remporté deux Grand Prix aux CSI 4* de Bourg-en-Bresse et de La Corogne.

Ce classement diffère quelque peu de celui proposé par GRANDPRIX Magazine dans son numéro de janvier. Ce dernier prend en compte un plus grand nombre de performances, incluant ainsi les victoires et podiums lors des championnats internationaux, de la finale Coupe du monde, et des différents Grand Prix CSIO et CSI 5*, 4* et 3*. Par conséquent, Clooney 51 finissait en tête, et non Albführen’s Bianca, qui était quant à elle à la huitième place. Royce, le cheval de l’Américaine Margie Goldstein-Engle prenait quant à lui la deuxième place juste derrière la jument du Jurassien. Pour la troisième place, les deux classements se rejoignent puisque Breitling LS est à nouveau troisième. De la même manière, le meilleur Selle Français, Prêt à Tout, et le meilleur cheval français Timon d’Aure, demeurent identiques selon le classement. Bien que les deux hiérarchies proposées ne diffèrent pas de manière substantielle, elles indiquent chacune des conséquences différentes. En effet, le classement établi par GRANDPRIX prend en compte un plus grand nombre de performances, récompensant davantage la régularité lors d’une saison. Tandis que le classement proposé par Longines distingue le cheval ayant eu les performances les plus spectaculaires mais aussi difficiles, et donne ainsi davantage de crédit aux chevaux ayant réussi les JEM ou les différentes étapes de la Coupe des nations Longines.

0
0