La fin d’une époque. Depuis les Jeux Olympiques de Sydney, il y a de ça plus de 20 ans, l’équipe de France d’épée masculine n’avait plus connue la défaite aux Jeux Olympiques. 20 ans et trois olympiades d’invincibilité (l’épreuve n’était pas présente à Londres) qui ont pris fin ce vendredi à Tokyo face au Japon. Dans un match que les Français avaient pourtant en main, les épéistes tricolores ont déçu. Et malgré la magnifique médaille d’or de Romain Cannone dimanche dernier dans l’épreuve individuelle, ils repartiront de la capitale nippone avec beaucoup de regret.
Suivez les Jeux Olympiques de Tokyo en intégralité sur Eurosport !
Face à une équipe "accrocheuse" et qui "a énormément progressé en cinq ans", Alexandre Bardenet et ses coéquipiers ont perdu pied. "Le Japon nous a posé des problèmes lors de la qualification olympique et nous a battu sur la dernière Coupe du monde" a d’ailleurs rappelé l’épéiste français après le combat, comme pour se rassurer d'avoir chuté face à une équipe loin d'être favorite. "La pilule est dure à avaler.On était quand même très près mais les Japonais se sont battus jusqu’au bout. On est vraiment déçu, ce n’était pas ce qu’on était venu chercher", poursuit-il.
Tokyo 2020
Lefort : "on était en mission"
03/08/2021 À 16:48

44-44 et la touche décisive pour le Japon : le moment où tout a basculé pour les Bleus

Je m’en veux énormément
Dernier relayeur français, Yannick Borel, déjà passé à côté lors de l’épreuve individuelle alors qu’il était très attendu après son élimination dès le premier tour à Rio, n’est pas parvenu à conserver les deux touches d’avance de son équipe et s’est fait surprendre dans les derniers instants par le japonais Koki Kano. "Je m’en veux énormément" a-t-il avoué, abattu, après le quart de finale. "Je sais qu’à plus deux ce n’est pas gagné, mais si on fait les choses bien… C’est douloureux car on se sent en dessous de ce qu’on attend de nous."
Pas question en revanche pour Alexandre Bardenet d’accabler son coéquipier. "Le regret, c’est de ne pas avoir su capitaliser sur notre avance. Ils sont restés au contact et à la fin ça se joue à rien" estime-t-il.

Romain Cannone lors des Jeux de Tokyo 2020

Crédit: Getty Images

Les Bleus tournés vers Paris 2024

Romain Cannone, seul épéiste à repartir de Tokyo avec une médaille autour du cou voulait retenir le positif malgré cette défaite frustrante : "Cette équipe de France m’a énormément appris, que ce soit sur la rigueur, la stratégie. Par rapport à dimanche, j’étais fatigué, mais il y a les copains derrière, on n’est pas seuls."
Tournés désormais vers les prochaines échéances, les Français qui terminent la compétition à la 5e place, vont devoir digérer cette désillusion. "On est des compétiteurs, on va se remettre au travail et penser à Paris 2024" conclut Yannick Borel. A domicile, les épéistes français auront à cœur de se racheter et de récupérer un titre qu’ils auront conservé pendant plus de deux décennies.
Tokyo 2020
Lefort : "La force de cette équipe, c'est que chacun connaît son rôle"
03/08/2021 À 06:48
Tokyo 2020
Berder au JO Club : "On aurait pu aligner deux ou trois équipes de France de sabre"
02/08/2021 À 14:36