Eurosport

Annulation, report, format de secours ? L'UEFA se penche mardi sur l'Euro et la C1

Annulation, report, format de secours ? L'UEFA se penche mardi sur l'Euro et la C1

Le 16/03/2020 à 22:10Mis à jour Le 17/03/2020 à 00:05

C’est une réunion de la plus haute importance qui va se tenir ce mardi en visioconférence, à l’initiative de l’UEFA, pour statuer des conséquences de l’épidémie de coronavirus qui perturbe, entre autres, le football européen. L’avenir de la Ligue des champions en cours et celui de l’Euro à venir vont notamment en dépendre.

On va en savoir plus. L’UEFA organise ce mardi une réunion de crise pour traiter des conséquences de la propagation du coronavirus, qui a entraîné la mise à l'arrêt de la grande majorité des compétitions de football sur le Vieux Continent. A l’ordre du jour de cette réunion exceptionnelle, qui se réalisera en plusieurs temps et en visioconférence : toutes les compétitions nationales, la Ligue Europa, la Ligue des champions et l’Euro 2020, dont le report pourrait être officialisé.

L’état-major de l’UEFA va d’abord s’entretenir avec les représentants des clubs, des ligues et des joueurs dans la matinée, à partir de 10h, puis avec ceux des 55 fédérations membres de l’instance européenne, à partir de 13h. Le tout avant de réunir son Comité exécutif, à 14h, étape nécessaire pour entériner les différentes décisions qui auront été prises ou dont il faudra encore convenir.

C’est donc de l’avenir à moyen terme de l’ensemble du football européen qu’il sera question ce mardi. Mais les deux sujets générant le plus d’enjeux financiers, voire géopolitiques, seront consacrés à la suite à donner à la Ligue des champions, dont la moitié des huitièmes de finale retour est pour l’instant "reportée", et au maintien ou non de l’Euro, censé se dérouler dans douze pays entre le 12 juin et le 12 juillet.

Les hypothèses pour la Ligue des champions

  • Jouer un seul match par tour à partir des quarts

Au revoir sacro-saint but qui compte double à l’extérieur. Pour alléger le calendrier, et compenser le report, déjà acté, de plusieurs huitièmes de finale (dont Juve - OL, qui devait se jouer ce mardi), la Ligue des champions pourrait abandonner provisoirement le format aller-retour et passer aux matches à élimination directe à partir des quarts de finale.

Au sein de cette hypothèse, deux possibilités : disputer les rencontres sur le terrain d’une des deux équipes, probablement désigné par tirage au sort, lui offrant un avantage que l’éventualité d’un huis clos pourrait minimiser; ou disputer les matches sur terrain neutre, pour tendre vers l'équité. Resterait à définir ces terrains. Un choix susceptible d’être dicté par l’évolution de l’épidémie.

Juventus

JuventusGetty Images

  • Final 4 voire Final 8

Si tant est qu’un lieu réponde aux conditions sanitaires nécessaires, le dénouement de la Ligue des champions de football pourrait s’écrire sur une semaine, au sein d’une même ville, dans le cadre d’un Final 4, à la manière de l’épilogue de son homologue du handball. Istanbul, ville choisie pour accueillir la finale de la C1 le 30 mai prochain, tiendrait la corde si la Turquie est en mesure d’accueillir cet événement, potentiellement à huis clos.

Mais qui dit Final 4, dit quarts de finale préalables. L’étendue des reports pourrait imposer le dilemme : un Final 8, ou rien. Réunir huit clubs et non plus quatre, qui plus est sur plus d’une semaine, relèverait de la gageure. Sur le même principe, la Ligue Europa – globalement soumise à une problématique semblable à celle de la Ligue des champions – pourrait s’achever par un tournoi à Dansk, en Pologne, où doit (pour l’instant encore) se dérouler la finale de la compétition, le 27 mai prochain.

  • Annulation ou report de la compétition

Le spectre d’une annulation de la Ligue des champions, qui ferait jurisprudence, plane sur cette édition. La perspective d’un report à moyen terme, à défaut d’être inenvisageable, semble peu probable, la C1 étant une compétition annuelle, au contraire de l’Euro.

Vidéo - De l'annulation à un possible Final 4 : La Ligue des champions cherche des solutions

04:04

Les hypothèses pour l’Euro

  • Maintien de la compétition

Le couperet est proche, mais rien n’assure que l’Euro sera repoussé ce mardi. Fixer une prochaine date butoir pour décider d’un éventuel report de la compétition reste par exemple envisageable, bien que peu probable à trois mois de celle-ci. L’unanimité ne règne en tout cas pas autour du report : "La moitié (des fédérations) veulent jouer, l'autre moitié non", a ainsi déclaré le président de la FFF, Noël Le Graët, dimanche sur TF1.

Un Euro qui se passe dans les conditions initialement prévues paraît bien peu probable. Selon l’évolution de l’épidémie de coronavirus en Europe, la possibilité de jouer certaines rencontres à huis clos et d’autres sans cet astérisque existe, mais cela semble illusoire de compter là-dessus, tant les enjeux pour les territoires engagés dans l’organisation de l'événement risquent d’être bloquants. Le format inédit du tournoi, à travers l’Europe entière, rend d’autant moins crédible l’hypothèse de sa tenue dans les temps.

The UEFA European Championship trophy is displayed next to the logo for the UEFA EURO 2020 tournament during the UEFA EURO 2020 launch event for London at City Hall on September 21, 2016 in London, England

The UEFA European Championship trophy is displayed next to the logo for the UEFA EURO 2020 tournament during the UEFA EURO 2020 launch event for London at City Hall on September 21, 2016 in London, EnglandGetty Images

  • Un report à cet hiver

L’Euro peut-il être reporté de six mois ? Cette proposition "risque de se heurter à l'opposition des ligues qui ont déjà accepté de suspendre leur championnat pour le Mondial 2022 disputé au Qatar (entre le 21 novembre et le 18 décembre, ndlr)", explique une source que l’AFP qualifie de "bon connaisseur du football mondial". Mais cette première acceptation laisse aussi entrouverte la porte d’une deuxième.

  • Un report à 2021

Enfin, le report d’un an semble compréhensible, à l’aune de l’ampleur prise par la pandémie de coronavirus et en termes de problématiques organisationnelles. Que ce soit pour les sélections, les villes hôtes ou les supporters. En revanche, la FIFA ferait grise mine, le lancement de la nouvelle version du Mondial des clubs, prévu pour l’été 2021 et devant impliquer 24 formations, dont huit européennes, risquant d’être éclipsé.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313