2009, 2010, 2011, 2012, 2015, 2019 et donc 2021 : Le temps passe, les ballons s’amassent et Lionel Messi n’est jamais blasé. A 34 ans, l’Argentin a décroché son septième Ballon d’Or, lundi soir au Théâtre du Châtelet à Paris. Dans la ville où il joue désormais et vêtu d’un scintillant costume, la Pulga a une nouvelle fois quitté la scène avec la récompense suprême entre les mains. Plus qu’heureux, l’ancien Barcelonais a semblé accueillir ce nouveau couronnement, deux ans après le précédent, avec une once de soulagement et d’apaisement.
"C'est incroyable d'être à nouveau ici. Il y a deux ans, j'ai cru que c'étaient mes dernières années et aujourd'hui me revoilà devant vous", a-t-il confié, à peine élu. Avant d’ajouter sur un ton qui oscillait entre la satisfaction et la revanche : "On a commencé à me demander quand j'allais prendre ma retraite, et aujourd'hui je suis là à Paris, très heureux. J'ai très envie de continuer à me battre et à atteindre de nouveaux objectifs, de nouveaux buts".

"C’est le Ballon d’Or du storytelling" : comment Messi a finalement supplanté Lewandowski

Ligue 1
Mbappé apte pour Reims selon Pochettino, tout comme Messi
22/01/2022 À 12:45

En profiter, plus que jamais

Après une année qui l’a vu quitter - en larmes - sa maison de toujours, le FC Barcelone, et gagner la Copa America, son premier trophée sous les couleurs de l’Argentine, et même si ses débuts sous les couleurs du Paris Saint-Germain sont loin des standards du septuple Ballon d’Or qu’il est devenu ce lundi, Lionel Messi termine l’année sur une bonne note qu’il a envie de prolonger, toujours et encore.
Le numéro 30 parisien est arrivé à un stade de sa carrière où il commence à regarder au-dessus de son épaule, à contempler le temps qui passe et celui qui reste. "Je ne sais pas combien d'années j'ai devant moi mais j'espère qu'il y en aura beaucoup parce que je m'amuse énormément cette année, a-t-il confié. J'ai pu atteindre mon rêve (avec l'Argentine) après m'être battu pendant des années et avoir trébuché fréquemment, j'y suis enfin arrivé. Je pense que j'ai obtenu ce trophée grâce à ce que nous avons réussi à faire à la Copa America, je le dédie à mes équipiers"..
Beau gagnant et conscient que Robert Lewandowski, assis à ses côtés lundi, aurait également fait un beau lauréat, aussi bien cette année que l’an dernier, Messi a tenu à rendre hommage à l’international polonais, finalement deuxième du classement à 33 points de lui : "Je voulais dire à Robert que c'est un honneur de me battre à tes côtés, tu l'as mérité l'an passé. J'espère que France Football va te le donner parce que tu mérites de l'avoir chez toi." En attendant que France Football fasse (ou non) un geste pour l’international polonais, le Ballon d’Or est reparti, une fois encore, chez Lionel Messi.

Benzema, Kanté et Mbappé dans le Top 10 : Les Bleus sont-ils à leur place ?

Coupe de France
Quatre joueurs positifs au Covid au PSG, Mbappé et Verratti bien présents à la reprise
01/01/2022 À 18:02
Ligue 1
Un duo plutôt qu'un trio : Le PSG doit-il sacrifier Neymar ?
10/12/2021 À 16:58