Ronaldinho, une blessure qui tombe mal

Ronaldinho, une blessure qui tombe mal
Par Foot-Express.com

Le 02/10/2013 à 14:56Mis à jour Le 02/10/2013 à 19:09

Victime d'une rupture de l’adducteur de la cuisse gauche, Ronaldinho pourrait bien manquer le Mondial des clubs. Une vraie tuile pour Ronnie.

Même Ronaldinho peut perdre son légendaire sourire. Jeudi matin, il apprenait qu’il ne faisait toujours pas partie de la liste concoctée par Luiz-Felipe Scolari. Le Mondial s’éloigne et malgré un niveau de jeu épatant, le capitaine de l’Atletico Mineiro pourrait bien voir son "rêve de disputer la Coupe du monde à la maison" s’envoler. Mais ce coup dur n’était rien.

L’après-midi même, alors que l’ensemble de l’effectif avait bénéficié d’une journée de repos après un match disputé dans le sud du pays contre Criucima (1-1), Ronaldinho était aux soins à la cidade do galo, la ville du coq, le centre d’entraînement le plus moderne du pays. L’ancien Parisien et Barcelonais avait accepté de nous parler. Son staff, composé de son jeune frère et de son homme de confiance était là et nous prévenait d’un léger retard. "Le docteur l’ausculte, il a une petite gène mais rien de grave, il va sortir dans quelques minutes". Une heure plus tard, Ronnie s’extirpait du centre d’entraînement le visage fermé, énervé. Il n’a pas eu le temps de nous parler car il devaiit se rendre d’urgence à la clinique de Belo-Horizonte pour passer une IRM.

"J'y crois"

Deux heures plus tard, son staff nous téléphonait pour nous informer de la "très mauvaise nouvelle. Ronaldinho n’a pas la tête à ça. Nous sommes désolés. Il a un problème à l’adducteur et sera out trois mois." La douche froide ! Le lendemain, l’équipe médicale du club vainqueur de la Copa Libertadores communiquait sur le sujet : rupture de l’adducteur de la cuisse gauche. "C’est la plus grave blessure de sa carrière", insistait alors le docteur Rodrigo Lasmar.

Ronaldinho, qui était en pleine bourre, sera absent des terrains pendant trois mois et pourrait surtout être privé du championnat du monde des clubs en décembre (du 11 au 21/12), au Maroc. Soins, acupuncture ou injection de plaquettes, l’Atletico va tout tenter pour que son capitaine puisse affronter le Bayern Munich de Ribéry dans un peu plus de 80 jours. La présidente Dilma Rousseff, supportrice de l’Atletico Mineiro, a encouragé sur son compte twitter l’ancien Parisien et Barcelonais. "J’y crois", a tweeté l’ancien Ballon d’Or, touché par autant d’affection et bien déterminé à se remettre sur pieds pour gagner le mondial des clubs, le seul trophée qui manque à son palmarès…

Eurosport

0
0