Reuters

Ronaldo, le clap de fin

Ronaldo, le clap de fin
Par Eurosport

Le 13/02/2011 à 23:38Mis à jour Le 14/02/2011 à 12:35

Ronaldo, double Ballon d'Or (1997, 2002), va annoncer la fin de sa carrière sportive lundi lors d'une conférence de presse. L'attaquant des Corinthians a expliqué "qu'il était temps" d'en finir. "Je n'en peux plus", a ajouté le Brésilien de 34 ans.

C'est un très grand, l'un des plus grands assurément, qui s'apprête à tirer sa révérence. Lundi, Luis Nazário de Lima, dit Ronaldo, va annoncer qu'il met un terme à sa carrière sportive. Dimanche soir, la presse brésilienne annonçait l'information. Le double champion du monde (1994 et 2002) l'a confirmé à deux médias brésiliens. "Je n'en peux plus", a déclaré "o Fenomeno". "Je voulais continuer, mais je n'y arrive plus. Je pense à une action, mais je n'arrive pas à l'exécuter comme je le souhaite. Il est temps", a-t-il déclaré au journal Estadao de Sao Paulo. "C'est le corps qui me fait mal. La tête veut continuer, mais le corps n'en peut plus", a-t-il également affirmé à la chaîne Globo. Il doit tenir une conférence de presse vers 15h00.

Les soucis physiques d'Il Fenomeno ainsi que la réaction violente des fans des Corinthians après l'élimination du club en Copa Libertadores auraient poussé l'attaquant à quitter la scène. Durant sa carrière, Ronaldo a évolué à Cruzeiro, au PSV Eindhoven, au FC Barcelone, à l'Inter, au Real Madrid et au Milan AC, avant de rejoindre les Corinthians en décembre 2008. Au cours de ses 18 années de professionnalisme, le Brésilien, qui a vu sa carrière interrompue par trois graves blessures au genou, a décroché trois titres de joueur Fifa de l'année en 1996, 1997 et 2002. Et aura accumulé les trophées.

Le buteur, régulièrement critiqué pour son surpoids depuis quelques années, n'a plus été appelé avec le Brésil depuis la défaite face à la France au Mondial 2006. A 34 ans, il rêvait de décrocher enfin la Copa Libertadores, l'équivalent latino-américain de la Ligue des Champions, l'un des rares titres manquant à son formidable tableau de chasse avec la C1 justement. Mais l'ancienne arme fatale du Brésil, qui avait l'habitude de martyriser les défenses adverses grâce à sa vitesse d'exception, une technique rare et une efficacité redoutable, a été lâchée par son physique. Champion du monde (sans jouer) en 1994 et en 2002 au terme d'une somptueuse compétition qui l'avait vu faire trembler les filets à 8 reprises, Ronaldo, double Ballon d'Or (1997, 2002), a marqué son époque. Il devrait entrer dans la légende lundi.

0
0