Getty Images

Hégémonie bavaroise, pépites, Favre : les six questions qu'on se pose sur la saison allemande

Hégémonie bavaroise, pépites, Favre : les six questions qu'on se pose sur la saison allemande

Le 24/08/2018 à 10:13Mis à jour Le 24/08/2018 à 12:13

BUNDESLIGA – Alors que le Bayern Munich a encore dominé de la tête et des épaules la dernière saison, la Bundesliga reprend ce vendredi. Voici six questions fondamentales auxquelles on a tenté de répondre avant la reprise du championnat allemand.

A quelle journée le Bayern va-t-il être champion ?

Ce n'est malheureusement pas la meilleure publicité pour un championnat qui offre un beau spectacle sur le terrain. Mais comme lors des six dernières éditions, le Bayern Munich va finir champion d'Allemagne. La différence entre le club bavarois et ses concurrents est encore trop importante. Et ce n'est pas le changement sur le banc, avec l'arrivée de Niko Kovac, ou les départs d'Arturo Vidal et de Douglas Costa qui vont changer la donne. Le Bayern va finir avec un 29e titre.

"Ceux qui espèrent que le FC Bayern va se relâcher vont être déçus", a mis en garde le patron du club Karl-Heinz Rummenigge: "Le gène qui provoque la sensation de ne plus avoir faim n'existe pas dans notre ADN!" En revanche et on y croit : il y aura plus de suspense que les saisons passées. Et il faudra attendre les dernières journées pour voir Franck Ribéry and co célébrer leur nouveau sacre.

Franck Ribéry (FC Bayern Munich)

Franck Ribéry (FC Bayern Munich)Imago

Qui sera le champion de l'autre championnat ?

Comme en L1, c'est la question qui anime les fans pour éviter l'ennui d'un septième titre consécutif du Bayern : qui va finir juste derrière le roi de Bavière ? Cette saison, il y a du monde pour finir dauphin des Bavarois. Schalke, deuxième la saison dernière, a encore faim. Même s'il a perdu à l'intersaison Thilo Kehrer (PSG) et ses deux jeunes internationaux, Leon Goretzka (Bayern Munich) et Max Meyer (Crystal Palace), la préparation a été rassurante. Il en est de même pour Stuttgart, qui a su se renforcer intelligemment. Mais attention au Bayer Leverkusen et au Borussia Dortmund, où la magie de Lucien Favre est attendue. Dans le dur ces dernières saisons, le Werder Brême pourrait lui surprendre. Mais pas pour le podium.

Quels jeunes joueurs peuvent exploser ?

La Bundesliga ne manque pas de talents. A l'image de Timo Werner (Leipzig), Julian Brandt, (Leverkusen), certains ont déjà fait parler d'eux et pourraient encore un peu plus exploser, comme Christian Pulisic (Dortmund), Leon Bailey (Leverkusen) ou même le jeune Français Mickael Cuisance (M'Gladbach). Mais on vous conseille de garder un œil sur Paulinho, une pépite brésilienne de 18 ans que le Bayer Leverkusen a réussi à arracher pour près de 20 millions d'euros. A Dortmund, il faudra aussi surveiller Jadon Sancho. Le jeune Anglais de 18 ans, que le Borussia a piqué à Manchester City, a déjà fait des choses intéressantes la saison passée sur son aile gauche. Enfin l'attaquant de Leipizg, Matheus Cunha, peut aussi être l'une des belles surprises.

Comment Lewandowski aura digéré son été ?

On l'annonçait partant. Cela semblait même écrit à la fin de la saison. Agacé notamment des critiques et du manque du soutien de ses dirigeants alors qu'il était resté muet durant cinq matches en Ligue des champions, le Polonais avait envie d'ailleurs. Au final, Robert Lewandowski sera encore en Bavière pour cette nouvelle saison. Mais sa volonté de changer d'air a pu laisser des traces. Tout comme son Mondial frustrant, où il n'a pas réussi à marquer. Il n'y a cependant pas d'inquiétudes à avoir.

L'international polonais sera encore l'artificier en chef. Et encore une fois, il va affoler les compteurs pour finir avec ses 30 buts en championnat. Ses deux premiers matches officiels de la saison avec son club l'ont d'ailleurs démontré. Entre son triplé en Supercoupe d'Allemagne et son but au 1er tour de la DFB Pokal, il est déjà sur le bon rythme.

Robert Lewandowski

Robert LewandowskiGetty Images

Favre va-t-il redonner le sourire à Dortmund ?

Le Borussia Dortmund a tangué ces dernières saisons. Notamment lors du dernier exercice. Le club de la Ruhr, finaliste de la Ligue des champions 2013, a échoué à la quatrième place, accusant un retard astronomique de 29 points sur le champion munichois. Il ne s'est qualifié que de justesse pour la Ligue des champions et a encaissé un retentissant 6-0 au Bayern fin mars. Lucien Favre a donc été appelé pour remplacer Peter Stöger sur le banc. Après avoir fait le bonheur de Nice pendant deux saisons, le technicien suisse revient en Bundesliga avec ambition. Il va devoir redorer le blason du club et lui permettre de retrouver un jeu alléchant tourné vers l'offensif. Le CV et le passé de Favre poussent à se montrer optimiste.

Lucien Favre (Borussia Dortmund)

Lucien Favre (Borussia Dortmund)Getty Images

Quid des deux champions du monde 2018 ?

La Bundesliga compte uniquement deux champions du monde : Corentin Tolisso et Benjamin Pavard. Défenseur central à Stuttgart, Pavard n’était jamais remplacé la saison passée avec son club. Il sera encore un pilier de sa formation. Et va tenter de se montrer encore un peu plus avant sûrement de changer d'air la saison prochaine pour poursuivre sa progression dans un club plus ambitieux. La donne est différente pour Tolisso qui va lui devoir encore faire face à une belle concurrence au Bayern. Avec Thiago Alcantara, James, Javi Martinez, auxquels s'ajoutent les nouveaux venus Leon Goretzka (ex-Schalke) et Renato Sanches (retour de prêt de Swansea), il y a du monde pour composer l'entrejeu bavarois. Sur la lancée de sa première saison et de son bel été, l'ancien Lyonnais devra donc encore lutter pour gagner sa place de titulaire. Et s'imposer comme un pilier du club.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0