Football
Bundesliga

Haaland doit-il imiter Lewandowski ?

Partager avec
Copier
Partager cet article

Haaland doit-il imiter Lewandowski ?

Crédit: Eurosport

ParCyril Morin
26/05/2020 à 09:57 | Mis à jour 26/05/2020 à 15:26
@cyrilmourinho

BUNDESLIGA – Le choc au sommet entre Dortmund et le Bayern Munich ce mardi (18h30) sera aussi l’occasion d’un duel de feu entre Erling Haaland et Robert Lewandowski. Le Norvégien est la sensation du championnat en 2020 tandis que le Polonais en est la référence depuis de très nombreuses saisons. Et si Haaland suivait le même chemin que Lewandowski ?

"Même si vous ajoutez Haaland au Bayern, je pense qu’il ne serait pas titulaire d’entrée. Simplement parce que le Bayern ne joue qu’avec une pointe". Et qu’elle se nomme Robert Lewandowski aurait dû ajouter Owen Hargreaves, invité à commenter la Bundesliga sur BT Sport. Aujourd’hui, comparer Erling Haaland, sensation du championnat depuis son arrivée en janvier, et Robert Lewandowski, référence mondiale au poste et meilleur joueur de Bundesliga depuis plusieurs saisons, reviendrait à pencher très nettement en faveur du Polonais, peut-être l’avant-centre le plus complet au monde.

Pour autant, l’idée d’Hargreaves n’est pas si farfelue. Car si Dortmund a emporté la mise au dernier mercato en attirant le Norvégien, difficile de l’imaginer sur le long terme au Signal Iduna Park. Tous les géants européens sont d’ailleurs dans les starting blocks sur le dossier : le Real Madrid, évidemment, mais également le PSG ou la Juventus, sont cités comme possibles futures destinations du phénomène. Et le Bayern dans tout ça ? Après avoir raté le coche en janvier, les Bavarois continuent de surveiller la graine de géant qui grandit chez les Borussen. Histoire de répéter l’histoire Lewandowski ?

DFB-Pokal

Un doublé de plus en poche : le Bayern sur toute la ligne

04/07/2020 À 19:54

Pourquoi Haaland ressemble à une mise en garde pour Mbappé

00:03:54

Championnat satellite, Dortmund et…

Car, pour l’instant, les trajectoires de deux avant-centres épousent des contours similaires presque perturbants. Commençons par leur nationalité. Les deux joueurs ont en commun de ne pas appartenir à de très grandes nations de football, et d'avoir, sauf surprise, peu de chances de conquérir un titre majeur avec leur sélection. De cette appartenance nationale a découlé des débuts en catimini.

En Pologne, c’est avec le Lech Poznan que "Lewi" a commencé à attirer les regards, dont certains venus de France (En 2007, il aurait pu signer... à Lens). Fort de son réseau, Dortmund tente le pari alors que le jeune buteur flambe (20 buts) mais n’attire pas encore l’œil des cadors. La suite : des buts à la pelle (103 en 187 matches), deux titres de champion d’Allemagne mais aussi une finale de Ligue des champions en 2013 en l’espace de quatre saisons. Puis ce transfert, libre de tout contrat, vers le Bayern.

Haaland n’en est pas encore là. Mais lui aussi vient d’un championnat satellite puisqu’après des débuts en Norvège, c’est du côté de l’Autriche et du Red Bull Salzbourg, club très observé en Allemagne, qu’il gagne son ticket pour la Bundesliga. Plutôt que tenter l’aventure chez un géant d’entrée, Mino Raiola le place à Dortmund, reconnu pour sa capacité à exposer les jeunes talents de demain et les monnayer au plus cher par la suite. Haaland ne devrait être qu’un exemple de plus…

Un quadruplé en 21 minutes : le jour où le phénomène Haaland s'est révélé

00:00:48

La C1 comme étalon

L’autre parallèle tentant entre les deux hommes réside dans leur capacité à scintiller dans les moments qui comptent le plus aux yeux des recruteurs européens : en Ligue des champions. Hormis son fantastique quintuplé en moins de dix minutes en 2015 face à Wolfsburg, quel moment fort vous revient en mémoire lorsque l’on évoque Lewandowski ? Son exceptionnel quadruplé face au Real Madrid en 2013 évidemment. A lui seul, ou presque, Lewi avait mis l’un des favoris à terre.

Erling Haaland a failli faire de même en 8e de finale cette saison. Son doublé face au PSG aura été un coup de tonnerre européen, confirmant aux yeux de tous, dans une affiche ultramédiatisée, ses qualités hors-normes entrevues avec Salzbourg. Pour sa première participation, le Norvégien a crevé l’écran (10 buts) tout en se démarquant du cliché qui pouvait lui coller à la peau étant donné son gabarit (1,94m) : sa vitesse ahurissante et son sens du but en font bien plus qu’un simple joueur de surface.

Erling Haaland et sa fameuse célébration face au PSG

Crédit: Getty Images

La furie des chiffres mais la nécessité de progresser

Quand on vous dit que le parallèle est tentant, presque perturbant… Cette saison, les deux hommes présentent un bilan chiffré similaire : 41 buts en 35 matches, toutes compétitions confondues. Bien sûr, Haaland a changé de crèmerie en cours de route mais le constat reste le même : les deux partagent un sens du but bien au-dessus de la norme.

Depuis son arrivée à Dortmund, le Norvégien s’éclate dans les transitions offensives orchestrées sur les côtés. Son accélération démente, son sens du jeu et sa puissance physique en font le finisseur idéal d’une équipe qui adore les contres. Mais Haaland est aussi un vrai paradoxe sur patte. Du haut de son presque double mètre, il n’a finalement que très peu marqué de la tête dans sa carrière (4 buts sur 62 en carrière). Preuve d’une évidence qu’il est cependant bon de rappeler : la comète Haaland doit encore se renforcer pour devenir l’astre dominant.

D’ailleurs, interrogé sur le Norvégien, Lewandowski n’avait pas dit autre chose : "Erling Haaland a un énorme potentiel, mais il a encore du temps devant lui, avait expliqué "Lewi". Je ne veux pas lui mettre de pression avec mes déclarations. S'il travaille dur, Haaland peut devenir un meilleur joueur qu'actuellement et éventuellement atteindre le plus haut niveau. Par conséquent, cela pourrait être bon pour lui s'il décide de rester plus longtemps en Bundesliga avant de passer à l'étape suivante". Comme celle de prendre sa succession à la pointe de l’attaque du Bayern ?

Pour Flick, il est "un peu tôt" pour comparer Lewandowski et Haaland

00:01:01

Bundesliga

100 buts, Lewandowski sur un nuage, phase retour record : le Bayern a encore écrasé la Bundesliga

27/06/2020 À 17:25
Bundesliga

Le Bayern termine en beauté, Mönchengladbach retrouve la C1

27/06/2020 À 15:27
Dans le même sujet
FootballBundesligaBayern MunichDortmund
Partager avec
Copier
Partager cet article