Getty Images

La vie sans Lewy : Quand le Bayern doit apprendre à vivre sans son prolifique buteur

La vie sans Lewy : Quand le Bayern doit apprendre à vivre sans son prolifique buteur

Le 29/02/2020 à 08:46Mis à jour Le 29/02/2020 à 11:06

BUNDESLIGA - Victime d’une blessure au genou gauche contre Chelsea mardi (0-3), Robert Lewandowski sera éloigné des terrains pendant un mois environ. Une absence forcément très problématique pour le Bayern Munich, qui n’est pas habitué à évoluer sans son buteur prolifique… et ne dispose pas de solution de rechange évidente.

Depuis le début de la saison, le Bayern Munich n’a pas toujours été convaincant. Il a été chahuté par moments, a trébuché parfois (quatre défaites en Bundesliga) et a même démis Niko Kovac de ses fonctions début novembre, dans la foulée d’une claque reçue à Francfort (5-1). Malgré tout, le “Rekordmeister” est en tête du championnat et a gagné tous ses matches de Ligue des champions jusqu’alors. Et ça, il le doit en grande partie à Robert Lewandowski.

25 buts en 23 matches de BuLi, 39 réalisations en 33 rencontres toutes compétitions confondues : les stats de l’international polonais en 2019-2020 ont de quoi donner le vertige. Depuis août, le natif de Varsovie est sur une autre planète. Il l’a une nouvelle fois démontré mardi soir, en délivrant deux passes décisives avant de clore la marque contre une équipe de Chelsea dépassée (0-3). "Lewy" est indispensable, c’est indéniable. Problème : les Bavarois vont devoir faire sans lui au cours des quatre prochaines semaines.

Robert Lewandowski (FC Bayern)

Robert Lewandowski (FC Bayern)Getty Images

Jamais d'indisponibilité longue durée

Touché au genou gauche, l’avant-centre de 31 ans devra en effet rester à l’infirmerie pendant un mois environ. Une durée plutôt courte dans l’absolu, mais d’une longueur très inhabituelle pour Lewandowski, globalement épargné par les blessures depuis le début de sa carrière. L’ancien joueur du Borussia Dortmund a certes subi une opération à l’aine récemment mais celle-ci s’est toutefois déroulée en pleine trêve hivernale et n’a pas affecté son temps de jeu.

Un rapide coup d’oeil à l’historique des blessures du capitaine de la Pologne permet en outre de s’apercevoir que celui-ci n’a jamais manqué deux rencontres de championnat d’affilée depuis son arrivée en Bavière, à l’été 2014. Cela fait donc près de six ans que la formation munichoise peut s’appuyer en quasi-permanence sur son attaquant vedette, qui empile sans broncher - et en conservant son efficacité - les saisons à près de cinquante matches.

Müller ou Zirkzee, quel plan B pour Flick ?

Les dirigeants bavarois s’étaient vraisemblablement accoutumés à l’idée que leur numéro 9 était inoxydable. Au point de ne pas juger nécessaire de lui trouver une doublure de haut standing ? Peut-être. Toujours est-il qu’en l’absence de Lewandowski, Hans-Dieter Flick ne dispose d’aucune solution de rechange idoine. Le technicien allemand peut opter pour l’expérience de Thomas Müller, bien que celui-ci soit plus performant en soutien que seul en pointe.

Flick peut aussi jouer la carte jeunes avec Joshua Zirkzee (18 ans), dont les rares apparitions ont laissé augurer de belles promesses. Quoi qu’il en soit, l’absence du buteur révélé au Lech Poznań représente un sacré caillou dans la botte du septuple champion d’Allemagne en titre, déjà privé d’Ivan Perišić jusqu’en mars et qui ne pourra pas non plus s’appuyer sur Kingsley Coman au moment de rendre visite à Hoffenheim ce samedi (15h30). L’espace de quelques semaines, le Bayern va devoir apprendre à vivre sans Lewandowski. Et ce ne sera pas chose facile.

Trumpfe am Ende der Hinrunde groß auf: Nachwuchsspieler Joshua Zirkzee

Trumpfe am Ende der Hinrunde groß auf: Nachwuchsspieler Joshua ZirkzeeGetty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313