Reprise gagnante pour Dortmund. Pour le grand retour du football dans un des grands championnats européen après deux mois d’arrêt, le BVB, dans un Signal Iduna Park vide, a réalisé un festival de buts dans un derby de la Ruhr spécial et à sens unique, face à une équipe de Schalke dépassée (4-0). Le trio offensif du Borussia a brillé, tout comme Raphaël Guerreiro, auteur d’un doublé.

Bundesliga
Qui d'autre ? Le premier but de la reprise est pour l'inévitable Haaland
16/05/2020 À 14:14

Pour briser sa mauvaise passe dans l’un des derbys les plus chauds d’Europe (1 victoire lors des 8 dernières confrontations avant ce samedi), Dortmund avait peut-être besoin de ça. Dans un stade traditionnellement bouillant mais à huis clos, dans une confrontation d’habitude indécise jusqu’au bout et cette fois sans suspense, Dortmund a écrasé son voisin et rival pour retrouver le goût de la victoire dans le derby de la Ruhr.

Après deux mois d’interruption, beaucoup de questions se posaient. Et ce match aura permis d’obtenir quelques réponses. L’état physique des équipes de Bundesliga après la pause ? Encore loin d’être idéale, et surtout disparate, à l’image de ce match qui s’est joué sur un faux rythme, et où Dortmund a finalement été bien plus en jambes que son adversaire.

La possibilité de voir des blessures en cascade ? Il n’y en a eu que deux lors de ce match, à l'échauffement pour Giovanni Reyna, le jeune Américain de Dortmund qui a finalement été remplacé par Thorgan Hazard, et pour le Français Jean-Clair Todibo côté visiteurs, qui est sorti à la pause. Deux coups du sort qui ont finalement profité à Dortmund, puisque Hazard a été passeur et buteur, et que Schalke a craqué après la sortie du joueur prêté par le Barça.

Les fans du Borussia célèbrent la reprise

Guerreiro voit double, Erling reprend de plus belle

D’abord mis sous pression en début de match par Schalke, les joueurs de Lucien Favre ont fini par faire parler leur supériorité technique, à l’image d’un Julian Brandt décisif sur l’ouverture du score de l’incontournable Erling Haaland (1-0, 29e). Plusieurs joueurs ont aussi permis aux jaune et noir de faire la différence physiquement, à l’image de Hachraf Hakimi, déstabilisant sur son côté droit, ou de l’omniprésent Guerreiro, qui a mis un gros coup à Schalke en doublant la mise juste avant la pause (2-0, 45e).

De plus en plus à l’aise, toujours aussi léthale en contre, l’adversaire malheureux du PSG en huitième de finale de Ligue des champions, pourtant privé d’Axel Witsel et Emre Can au milieu de terrain, en a remis une couche dès le début de la seconde période, grâce à Thorgan Hazard (3-0, 48e).

Le calvaire s’est poursuivi pour les "Knappen" avec le superbe geste d’attaquant de Guerreiro quinze minutes plus tard (4-0). Pas de doute, privés de terrain pendant de longues semaines, les joueurs de Dortmund avaient les crocs, même sans public et (pour certains) avec des masques. Ils mettent d’emblée la pression sur le Bayern, dont ils sont revenus à un point, avant de rencontrer le champion en titre dans deux semaines.

Bundesliga
Un quadruplé pour Haaland, Moukoko pour l'histoire : Soirée folle pour Dortmund
21/11/2020 À 21:38
Bundesliga
Le Bayern toujours trop fort pour Dortmund
07/11/2020 À 19:27