Getty Images

Wenger sur le Bayern : "Rummenigge m'a demandé si le poste d’entraîneur m’intéressait"

Wenger sur le Bayern : "Rummenigge m'a demandé si le poste d’entraîneur m’intéressait"
Par Eurosport

Le 08/11/2019 à 22:24Mis à jour Le 08/11/2019 à 23:15

BUNDESLIGA - Dans un entretien donné à la chaîne beIN Sports, Arsène Wenger est revenu sur les rumeurs qui l'envoyaient sur le banc du Bayern Munich. L'ancien entraîneur d'Arsenal a confirmé avoir été contacté par les dirigeants munichois, malgré le démenti du club.

Le feuilleton envoyant Arsène Wenger sur le banc du Bayern n'est peut-être pas terminé. Alors que le champion d'Allemagne a publié jeudi un communiqué assurant que l'ancien coach d'Arsenal "ne faisait pas partie des candidats" à la succession de Niko Kovac, celui-ci a réagi via un entretien donné à la chaîne beIN Sports. L'Alsacien assure ainsi avoir été contacté par Karl-Heinz Rummenigge, le président du conseil d'administration du club bavarois.

Alors que le Bayern assurait dans son communiqué que Wenger "avait personnellement appelé Karl-Heinz Rummenigge" pour faire acte de candidature, le Français a rectifié. "Mercredi, Rummenigge m'a appelé. Je n'ai pas pu le prendre et, par politesse, je l'ai rappelé. (…) Il m'a dit qu'ils avaient donné l'équipe à (Hans-Dieter) Flick (…), et il m'a demandé si ça m'intéresserait éventuellement. Je lui ai dit : 'Je n'ai pas du tout réfléchi. Il me faudrait une période de réflexion.' On a convenu qu'on s'appellerait la semaine prochaine. (…) L'histoire en est là."

" Mon nom est sorti de nulle part"

Wenger s'est également épanché sur le contexte actuel du club allemand, regrettant notamment les indiscrétions autour de la recherche du nouvel entraîneur : "Mon nom est sorti de nulle part, petit à petit, sans que je n'aie quoi que ce soit à voir avec ça. (…) Il semblerait qu'il y ait actuellement une forme d'incertitude qui fait que ce club, qui a toujours su faire les choses en étant très discret et très direct, est aujourd'hui exposé à des bruits venant de toutes parts." Avant de terminer sur une formule sonnant presque comme un refus : "Pour ma part, je souhaite bonne chance au Bayern et pour moi, la situation est réglée." Rendez-vous au prochain épisode… à condition qu'il existe.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0