Le Chelsea de la saison dernière et le Blackburn de 1995 seront les exemples à ne pas suivre pour la troupe de Claudio Ranieri. Leicester a décroché un sacre totalement inattendu la saison dernière en Premier League et doit maintenant faire preuve d'habileté et de maîtrise pour négocier l'exercice à venir qui s'annonce redoutable. "J'ai oublié ce qu'il s'est passé la saison dernière, rassure Ranieri à quelques heures du Community Shield contre Manchester United, dimanche après-midi. Je suis concentré sur la nouvelle. J'en veux plus, j'ai faim".
"Nous sommes ambitieux même si nous savons que ce sera difficile, poursuit l'ancien coach monégasque en vue du duel inaugural de dimanche contre les Red Devils à Wembley. Ce ne sera pas un match amical, nous donnerons le maximum tout comme nos adversaires". Son homologue mancunien, José Mourinho, se souviendra certainement que c'est après une défaite contre les Foxes qu'il avait été viré de Chelsea en décembre dernier. La confrontation entre les deux entraîneurs s'annonce intense.
Football
On a vu "The Pogmentary" : Dix phrases à retenir du documentaire de Pogba
16/06/2022 À 22:04
Cependant, Leicester n'a pas affiché une forme étincelante durant sa tournée estivale et s'est incliné lourdement devant le PSG (4-0) puis face au Barça (4-2). "Nous sommes en pleine préparation pour le premier match de championnat, les joueurs ne seront qu'à 60% de leurs capacités mais je veux qu'ils donnent tout", tempère Claudio Ranieri.

Kanté est parti mais Mahrez et Vardy sont encore là

La fuite des talents annoncée n'a pas (encore ?) eu lieu du côté du King Power Stadium. Leicester a laissé filer N'Golo Kanté vers Chelsea mais ses principales armes offensives, Riyad Mahrez et Jamie Vardy, portent toujours le maillot des Foxes malgré quelques hésitations devant les sollicitations d'Arsenal. Kanté a été remplacé par le Niçois Nampalys Mendy et le groupe a été renforcé par les arrivées du Nigérian Musa et du prometteur polonais Kapustka.
Les cadres défensifs comme Wes Morgan seront également de la partie et c'est essentiellement au niveau de la cohésion de groupe que Ranieri devra conserver la bonne formule. "Lorsque j'ai construit quelque chose, cela n'a jamais été détruit, garantit encore le manager italien. Je pense que nous avons de solides fondations ici".

Un club armé financièrement

Si les Foxes ont pu conserver l'ossature de l'équipe qui a triomphé la saison dernière, c'est aussi parce qu'ils ne manquent pas de ressources. Le président du club est un milliardaire thaïlandais qui sait manier la carotte et parfois le bâton pour diriger ses troupes. Vichai Srivaddhanaprabha a bien offert des voitures de luxe à ses joueurs mais n'a pas chercher à recruter de grandes stars au nom ronflant. Il mise sur la pérennité et n'est pas tombé dans pas la folie des grandeurs comme l'avait fait Blackburn avant de se déliter il y a une vingtaine d'années.
Le champion en titre devra aussi éviter d'imiter Chelsea, sacré il y a deux ans avant de se liquéfier totalement jusqu'à provoquer le départ de Mourinho. "Il y a six grosses équipes qui veulent gagner le titre, elles veulent nous tuer, prévient Claudio Ranieri. Nous restons des outsiders. Nous pouvons perdre mais je veux voir les joueurs évoluer comme une équipe, s'entraider. Il faut souffrir pour son coéquipier, c'est ma philosophie". Le coach des Foxes n'a pas changé durant l'été, espérons pour les fans de Leicester que ses joueurs non plus.
Transferts
Va-t-on retrouver le Pogba des Bleus à la Juve ? "Ils ont besoin l'un de l'autre"
15/06/2022 À 14:55
Transferts
Les 15 infos mercato qui vous ont échappé lundi
13/06/2022 À 18:19