Getty Images

Messi : "Il n’y a pas le temps de se lamenter"

Messi : "Il n’y a pas le temps de se lamenter"

Le 16/06/2019 à 09:14Mis à jour Le 16/06/2019 à 09:19

COPA AMERICA - Battue par la Colombie pour son premier match (0-2) dans la nuit de samedi à dimanche, l’Argentine est déjà en fâcheuse posture. Pour autant, c’est un Lionel Messi combatif qui s’est présenté face à la presse pour exhorter les siens à relever la tête.

Cela devient un marronnier pour les journalistes sportifs. Ces évènements qui se répètent d’années en années mais qui font toujours l’actualité. Les défaites de l’Argentine en grande compétition s’en rapprochent de plus en plus. Après un Mondial terminé aux pieds de Kylian Mbappé en huitième de finale, l’Albiceleste espérait renouer avec la victoire dans une grande compétition. Las, face à une équipe colombienne disciplinée et réaliste, les coéquipiers de Lionel Messi ont déjà mordu la poussière (0-2).

Les maux argentins n’ont pas changé. La formation dirigée par Lionel Scaloni a présenté les mêmes failles qu’à l’accoutumée, samedi soir : largesse défensive, lenteur à la construction et prise d’initiative nulle, symbolisée par un Giovani Lo Celso complètement à contre-emploi dans un rôle d’ailier. Bref, rien ne va et c’est déjà le bateau argentin qui tangue.

"IIs tentent une grosse frappe qui se termine en 'golazo'..."

Face à la marée, Leo Messi ne s’est pas défilé. Très discrète pour son entrée en compétition, la star du FC Barcelone n’a pas cherché à tourner autour du pot : "Il n’y a pas d’excuse, a-t-il tranché auprès des médias argentins. Il faut simplement tirer les choses positives de ce match et penser au prochain match. Ca va très vite, on a encore beaucoup de chances de qualifications, ça vient seulement de commencer".

"Il n’y a pas le temps de se lamenter, a-t-il encore lâché avant de donner son analyse du match. Quand on allait mieux, ils tentent une grosse frappe qui se termine en 'golazo', on est juste amer de cela. On ne voulait pas commencer comme ça mais on doit l’accepter, relever la tête et continuer".

Dans un sens, Messi n’a pas totalement tort. Mercredi, sous le soleil de Belo Horizonte, c’est un duel brûlant qui attend les Argentins. Car une nouvelle contre-performance pourrait mettre fin prématurément à leur aventure brésilienne. Histoire de continuer d’alimenter la rubrique marronnier.

Vidéo - Pourquoi Messi n'est pas le même en club et en sélection ?

02:38
Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0