AFP

Coupe du Roi : Le Real Madrid bat le FC Barcelone en finale (2-1) et remporte le trophée

Le Real Madrid ne l'a vraiment pas volé

Le 16/04/2014 à 23:17Mis à jour Le 17/04/2014 à 11:45

Barcelone a résisté mais le Real Madrid, globalement supérieur, a fini par avoir le dernier mot en finale de la Coupe du Roi (2-1), mercredi à Valence. C'est Gareth Bale, à cinq minutes du terme et au bout d'un sprint de folie, qui a offert le trophée à la Maison Blanche. Le Barça aura bien du mal à gagner un titre cette saison.

Cette fois-ci, le Clasico a tourné en faveur du Real Madrid. Battu deux fois en championnat par le Barça cette saison (1-2, 3-4), le club merengue a pris sa revanche sur son meilleur ennemi en finale de la Coupe du Roi, mercredi soir à Mestalla (2-1). La formation de Carlo Ancelotti a mérité son succès, même s'il lui a fallu un exploit individuel de Gareth Bale, et un poteau pour repousser une tentative de Neymar, pour faire la différence et décrocher le trophée pour la 19e fois. Le Barça, qui a ainsi subi une troisième défaite consécutive toutes compétitions confondues, aura bien du mal à éviter une saison blanche.

Le Gallois Gareth Bale fête son but face au Barça, en finale de la Coupe du Roi.

Le Gallois Gareth Bale fête son but face au Barça, en finale de la Coupe du Roi.AFP

Ce Clasico a tenu toutes ses promesses, avec un scénario digne des plus grands thrillers en fin de match. Et une star que l'on n'attendait plus en tête d'affiche. Moins en vue qu'Angel Di Maria et Karim Benzema jusque-là, Gareth Bale s'est mué en héros avec un sprint irrésistible sur le côté gauche pour déposer Marc Bartra, puis un extérieur du pied tout en finesse qui a eu raison de Pinto (2-1, 85e). Neymar aurait bien imité le Gallois. Mais le Brésilien n'a trouvé que le poteau d'un Iker Casillas touché par la grâce (89e). Et il devra, comme le Barça, se contenter du second rôle.

Messi porté disparu

Le Real a eu de la réussite sur ce coup, mais il n'a pas volé son succès pour autant. Bien plus incisif à l'entame du match à l'image de deux tentatives de Bale (5e, 7e), le club merengue a fait la différence sur un contre ultra-rapide initié par Isco. Servi par l'ancien joueur de Malaga, Bale a instantanément trouvé Benzema, qui a mis Di Maria sur orbite d'une passe lumineuse, à l'extrême limite du hors-jeu. La rapidité de l'Argentin, la précision de sa frappe et, quand même, une légère faute de main de Pinto ont fait le reste pour permettre au Real de prendre l'avantage (1-0, 11e).

Pepe et Lionel Messi à la lutte lors de la finale de la Coupe du Roi entre le Real et le Barça

Pepe et Lionel Messi à la lutte lors de la finale de la Coupe du Roi entre le Real et le BarçaAFP

Le Barça, trop lent et peu inspiré, n'a pas su inquiéter suffisamment le Real à l'image d'un Lionel Messi méconnaissable. Son salut est venu d'un joueur qui n'était pas attendu au coup d'envoi. Déjà dangereux sur une frappe vicieuse repoussée par Iker Casillas (65e), Marc Bartra a offert une égalisation inespérée aux Catalans de la tête, sur un corner de Xavi (1-1, 69e). Remis en selle, Barcelone a intensifié sa pression, mais les occasions sont restées madrilènes avec une frappe de Luka Modric sur le poteau (81e) ou un tir de Benzema renvoyé par Pinto (87e). Et Bale, d'un but venu d'ailleurs, n'a fait que donner une récompense méritée à l'équipe d'Ancelotti.

0
0