Eurosport

Real-Barça : Et si c'était (enfin) le Clasico de Dembélé ?

Et si c'était (enfin) le Clasico de Dembélé ?

Le 27/02/2019 à 16:26Mis à jour Le 27/02/2019 à 20:02

COUPE DU ROI - Ousmane Dembélé n'a jamais brillé dans un Clasico avant le rendez-vous entre le Real Madrid et le FC Barcelone mercredi (21h00), en demi-finale retour. L'attaquant français du Barça, revenu de blessure et déterminant dans l'attaque catalane, tient certainement sa meilleure occasion de s'illustrer face à l'ennemi juré.

C'est un rêve pour n'importe quel joueur. Signer au FC Barcelone ou au Real Madrid offre la perspective unique de disputer les Clasicos. Ousmane Dembélé avait forcément ce désir quand il s'est engagé avec le Barça. Comme les supporters blaugrana pouvaient s'enthousiasmer de voir leur recrue à 120 millions d'euros martyriser le rival madrilène à coups d'accélérations fulgurantes. Pour l'instant, tout le monde est resté sur sa faim. Entre l'attaquant français et les Clasicos, le début de l'histoire est marqué du sceau de la frustration. En fait, elle n'a pas encore vraiment commencé.

Recruté au Borussia Dortmund à la fin du mois d'août 2017, Dembélé avait débarqué trop tard au Barça pour participer aux deux revers face au Real en Supercoupe d'Espagne (1-3, 2-0). Blessé, il n'était pas non plus de la brillante victoire barcelonaise à Santiago-Bernabeu (0-3) en décembre 2017. Malgré la montée en puissance de l'ancien Rennais, Ernesto Valverde l'avait laissé sur le banc pour le match retour au Camp Nou en mai 2018 (2-2). Dembélé a dû patienter jusqu'au match aller cette saison en championnat pour croiser enfin le fer avec le club merengue.

Ousmane Dembélé, FC Barcelona

Ousmane Dembélé, FC BarcelonaImago

Et encore, cela n'avait pas duré bien longtemps. Alors sous le feu des critiques pour ses retards à l'entraînement, le Français avait dû se contenter d'une entrée en jeu en fin de rencontre. Le temps de délivrer une passe décisive à Arturo Vidal pour ponctuer le festival barcelonais et le mandat de Julen Lopetegui à la tête du Real par la même occasion (5-1). De nouveau blessé en début d'année, Dembélé était trop juste pour disputer la demi-finale aller de Coupe du Roi face au Real au Camp Nou (1-1). Jusqu'ici, son histoire avec les Clasicos se résume ainsi à 16 petites minutes de jeu.

L'autre homme fort du Barça, c'est lui

Depuis ce dernier rendez-vous entre le Barça et le Real, Dembélé est bien revenu. Il semble même avoir retrouvé ce rythme qui lui a permis de briller cette saison avant sa blessure. Si la performance éblouissante de Lionel Messi a vampirisé l'attention médiatique samedi face à Séville (2-4), elle ne doit pas faire oublier l'impact de Dembélé dans cette rencontre. Entré à la pause alors que le Barça était mené (1-2), le Français a donné un second souffle à l'attaque barcelonaise par sa vitesse et sa capacité d'élimination. Il a surtout offert le but égalisateur à Messi.

Derrière l'Argentin, et même s'il ne faut jamais négliger l'impact global d'un Luis Suarez peu en réussite face au but ces dernières semaines, Dembélé est l'autre homme fort de l'attaque barcelonaise. Cela se lit dans les statistiques du champion du monde, auteur de 13 buts et 6 passes décisives en 31 matches toutes compétitions confondues cette saison. Cela se voit surtout sur le terrain, où sa faculté à faire des différences soulage un collectif barcelonais régulièrement en difficulté au moment de déséquilibrer la défense adverse.

Un phénomène criant durant la demi-finale aller de Coupe du Roi entre le Barça et le Real, où le Brésilien Malcom, pourtant très rarement utilisé, a longtemps été le seul Barcelonais capable de porter le danger devant le but madrilène avant d'inscrire le but égalisateur. Il n'a pas suffi pour permettre à la formation de Valverde de s'imposer (1-1). Le nul ramené du Camp Nou donne ainsi un léger avantage au Real dans l'optique d'une qualification pour la finale avant le match retour à Santiago-Bernabeu.

Cela complète un cadre idéal pour Dembélé. Le Français a déjà été décisif dans des grands rendez-vous cette saison. Notamment face à l'Atlético au Wanda Metropolitano, où il avait inscrit le but égalisateur du Barça pour donner du relief à une entrée déterminante dans le jeu (1-1). Barcelone a besoin qu'il le soit encore pour un nouveau déplacement dans la capitale espagnole. A Santiago-Bernabu cette fois-ci. Où Dembélé semblera mieux armé que jamais pour devenir enfin l'un des acteurs majeurs d'un Clasico.

Ousmane Dembele

Ousmane DembeleGetty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0