Avantage Séville. Très solide défensivement, la formation de Julen Lopetegui a brillamment remporté sa demi-finale aller de Coupe du Roi face à un FC Barcelone en grand manque de réussite (2-0). Le jeune défenseur français Jules Koundé a ouvert le score contre le cours du jeu en première période avant qu’Ivan Rakitic ne scelle le sort de la rencontre d’un but qu’il a préféré ne pas fêter. Les Sevillistas ont réussi à garder leur cage inviolée face aux nombreuses occasions catalanes, de bon augure avant le match retour, qui se jouera le 3 mars prochain au Camp Nou.
Liga
Le Beitar Jérusalem annule amical contre le Barça, des "motifs politiques" avancés
15/07/2021 À 18:19

L’étincelle Koundé

Pourtant, ce sont bien les Barcelonais qui sont le mieux entrés dans cette demi-finale. Confisquant le ballon à son adversaire dès le coup d'envoi, le FC Barcelone a montré qu’il avait fait le déplacement sur la pelouse du stade Ramon Sanchez-Pizjuan avec un seul objectif : remporter son match aller. Dans le sillage d’Ousmane Dembélé, très remuant sur son côté droit, le Barça s’est procuré plusieurs occasions. Mais Lionel Messi, superbement servi par Antoine Griezmann, n’a pas remporté son face-à-face avec Bono (11e) avant de déclencher une lourde frappe au-dessus (22e).
Incapable de s’approcher de la surface catalane, le FC Séville semblait parti pour subir. Mais Jules Koundé, auteur d’une incroyable percée depuis la moitié de terrain, s’est débarrassé de plusieurs défenseurs, dont Samuel Umtiti d’un petit pont plein de réussite, jusqu’à tromper la vigilance de Marc-André Ter Stegen d’un tir croisé en bout de course (1-0, 25e). Mené au score contre le cours du jeu, le Barça s’est alors liquéfié. En perdant le contrôle du ballon, les joueurs de Ronald Koeman ont terminé la première période tels des fantômes, incapables de rivaliser face au jeu de possession des Sevillistas. Et Sergio Escudero a bien failli inscrire le but du break au pire des moments, mais sa lourde frappe de l’entrée de la surface a été sauvée par Ter Stegen, auteur d’une belle envolée (45e+1).

Un Barça muet

Au retour des vestiaires, le FC Barcelone a évidemment tenté de revenir rapidement au score. Mais la frappe de Lionel Messi depuis l’entrée de la surface a été détournée par Bono (55e) avant que le portier sévillan ne sauve son camp in extremis sur un corner rentrant d’Ousmane Dembélé (56e).

Lionel Messi au duel avec Jules Koundé lors de la demi-finale de Copa del Rey opposant Séville au FC Barcelone, le 10 février 2021

Crédit: Getty Images

Précieux, le portier de Séville a continué à dégouter la formation d’un Ronald Koeman avare de remplacements en repoussant chacun des centres adverses. Et ses joueurs de champ l’en ont récompensé : superbement lancé en contre-attaque, Ivan Rakitic a profité du mauvais repli de Samuel Umtiti pour s’engouffrer dans la surface catalane. L’ancien de la maison blaugrana s’est alors empressé de doubler la mise d’une puissante frappe juste sous la barre de Ter Stegen (2-0, 85e) mais n’a pas voulu célébrer son but face à son ancien club.
Avec ce score de 2-0 acquis sur sa pelouse, le FC Séville part largement favori en vue du match retour, et a un petit pied en finale de la Coupe du Roi. Mais le club de Julen Lopetegui est évidemment averti : avec Barcelone, tout peut arriver.
Liga
Junior Firpo passe du Barça au Leeds de Bielsa
06/07/2021 À 12:51
Liga
Le Barça aurait un souci de taille pour Messi...
03/07/2021 À 10:35