Le FC Barcelone ne terminera pas une deuxième saison consécutive sans trophée. Ce samedi soir, les Blaugrana ont remporté la Coupe du Roi, après leur très large victoire, en finale, contre l'Athletic Bilbao (4-0). Au stade de La Cartuja de Séville, Antoine Griezmann (60e), Frenkie de Jong (63e) et Lionel Messi (68e, 72e) ont fait le spectacle. Avec cette 31e Coupe du Roi, le Barça va certainement être davantage libéré dans la course au titre en Liga.
En douze minutes, l'affaire était pliée. Passée l'heure de jeu, le FC Barcelone a fini par accélérer. Antoine Griezmann, idéalement trouvé par Frenkie de Jong aux six mètres, est parvenu à lancer les festivités, du gauche (60e, 1-0). Le Français a marqué six buts lors de ses cinq dernières finales, clubs et sélection compris : Ligue Europa (2), Coupe du monde (1), Supercoupe (2) et Coupe du Roi (1).
Liga
Un dîner chez Messi et une infraction au protocole Covid-19 ? La Liga enquête
04/05/2021 À 14:31

Un but et deux passes décisives pour de Jong

De son côté, passeur décisif, de Jong s'est ensuite mué en buteur, à bout portant, en smashant, de la tête, un centre de Jordi Alba (63e, 2-0). Décidément omniprésent, l'ancien pensionnaire de l'Ajax Amsterdam a ensuite parfaitement combiné avec Lionel Messi, qui a trouvé la faille, d'un frappe croisée du gauche (68e, 3-0). Avec un but et deux passes décisives contre l'Athletic Bilbao, Frenkie de Jong est le deuxième joueur à être directement impliqué dans trois buts en finale de la Coupe du Roi au 21e siècle, après Lionel Messi contre Séville en 2018 (un but, deux passes décisives).

Lionel Messi

Crédit: Getty Images

Le capitaine blaugrana, justement, a donc ensuite conclu ce festival, profitant d'un nouveau bon centre d'Alba, double passeur décisif (72e, 4-0). Messi a marqué neuf buts en dix finales de Coupe du Roi avec le FC Barcelone. Un autre Blaugrana, à savoir Antoine Griezmann, a bien failli y aller également de son doublé, mais le VAR a finalement signalé une position de hors-jeu à son encontre (86e).

Simon avait longtemps retardé l'échéance

La différence, au niveau du tableau d'affichage, était déjà largement faite. Pourtant, Unai Simon avait longtemps retardé l'échéance et notamment après la pause. L'international espagnol s'est véritablement montré héroïque devant Griezmann (48e), Messi (50e), Pedri (52e) ainsi que Sergio Busquets (53e).
La domination totale des hommes de Ronald Koeman a été telle qu'en première période, la possession du ballon a été de 84% en leur faveur (77% sur l'ensemble de la rencontre). Contrairement à la seconde période, les Catalans ont alors eu davantage de difficultés dans le dernier geste, même si Messi a sollicité le portier adverse (21e) alors que de Jong a trouvé le poteau (5e).

Lionel Messi

Crédit: Getty Images

Du côté de l'Athletic Bilbao, seul Raul Garcia est parvenu à mettre à contribution Marc-André ter Stegen (68e). Mais cette prestation bien compliquée des hommes de Marcelino n'a donc évidemment pas suffi, eux qui perdent une deuxième finale de Coupe du Roi, en deux semaines.
Ronald Koeman (2008 pour Valence et 2021 pour le Barça) est le deuxième entraîneur à remporter ses deux premières finales de la Coupe du Roi au 21e siècle, après Luis Enrique (2015, 2016 et 2017). A deux points de l'Atletico de Madrid au classement de la Liga, le FC Barcelone peut désormais voir venir et pourquoi pas viser un doublé.
Liga
Séville, un faux pas lourd de conséquences dans la course au titre
03/05/2021 À 20:54
Liga
Le Barça tient le rythme et recolle au Real
02/05/2021 À 20:51