AFP

Coupe d'Italie : Naples s'offre le trophée au terme d'une soirée dramatique

Naples, la fête et la tristesse

Le 03/05/2014 à 23:30Mis à jour Le 04/05/2014 à 00:29

Retardée après de graves incidents dans Rome, la finale de la Coupe d'Italie a vu la victoire du Napoli face à la Fiorentina (2-1) samedi soir.

Cette finale, c'était un duel d'outsiders : le Naples de Rafael Benitez contre la Fiorentina de Vincenzo Montella, qui vivait samedi sa première finale. Le contexte n’a pas aidé le bizuth. Les supporters napolitains ont fait pression pour ne pas jouer la rencontre. Une fois le calme revenu dans le Stadio Olimpico, Naples a enflammé le début du match. Par deux fois, Insigne, préféré à Mertens, a trompé Neto sur les deux premières occasions des troisièmes de Serie A (11e, 17e). Après ces deux buts, le rythme n'a pas baissé pas d'un cran et, sur une belle action, c’est Vargas qui a trouvé la faille sur la première frappe cadrée des Florentins (2-1, 28e).

La seconde période sera plus calme. Naples contient une Fiorentina bien moins inspirée. L’expulsion d’Inler, après un second carton jaune (78e), n'y changera rien. Sinon que Naples qui marquera un troisième but à la 92e minute, grâce à Driss Mertens. Dans le duel entre Rafael Benitez et Vincenzo Montella, c’est donc le tacticien espagnol qui a remporté le duel des ambitieux outsiders. Mais dans un contexte tel que celui-ci, l’importance du résultat semble quelque peu dérisoire.

0
0