Getty Images

13 ans après, le Sénégal retrouve le dernier carré

13 ans après, le Sénégal retrouve le dernier carré

Le 10/07/2019 à 19:46Mis à jour Le 10/07/2019 à 20:39

CAN 2019 - Le Sénégal a souffert face au Bénin mais retrouve le chemin d'une demi-finale continentale pour la première fois depuis 2006. Les Lions de la Teranga ont difficilement battu les Écureuils (1-0) et affronteront la Tunisie ou Madagascar pour une place en finale.

Le Sénégal a assumé son statut de favori et il s'est hissé en demi-finale de la CAN. Les Lions de la Teranga ont disposé du Bénin ce mercredi soir au Caire (1-0). Un succès acquis grâce à un but d'Idrissa Gueye (70e). Si tout n'a pas été parfait, c'est une victoire logique pour les joueurs d'Aliou Cissé, supérieurs aux Écureuils, dans tous les compartiments du jeu. Le Sénégal attend désormais le vainqueur de l'opposition entre la Tunisie et Madagascar pour connaître son futur adversaire, qu'il défiera pour une place en finale.

Pour le premier quart de finale de son histoire, la marche était peut-être un peu trop haute pour le Bénin. Le Sénégal devait tenir son rang et il la fait. Dans leur schéma préférentiel en 4-3-3, les Lions de la Teranga ont très vite imposé leur rythme aux Écureuils. Les joueurs d'Aliou Cissé ont mis beaucoup d'impact dans les duels, notamment au milieu de terrain. Sadio Mané a même failli lancer les hostilités mais il a fallu un retour express d'Emmanuel Imorou et d'Olivier Verdon pour écarter le danger (10e).

Gueye a montré la voie

Mais à force de dominer sans marquer, on peut se faire piéger. Alors que leur supériorité ne faisait pas l'ombre d'un doute, les Sénégalais ont parfois fait preuve de suffisance. Une inconstance qui aurait pu profiter aux Béninois. Les joueurs de Michel Dussuyer ont commencé à prendre confiance. À l'image de Sessi d'Almeida (48e) et Cebio Soukou (49e) qui ont créé des sueurs froides à l'arrière-garde des Lions de la Teranga, dès l'entame du second acte. Un sursaut d'orgueil qui a eu le mérite de piquer au vif, les joueurs d'Aliou Cissé. Le Sénégal a par la suite repris le contrôle des débats. L'entrée en jeu de Krépin Diatta en lieu et place de Keita Baldé (65), a redonné du lien au collectif sénégalais.

Grâce à un collectif et une organisation de jeu retrouvée, les Lions de la Teranga ont affirmé leur supériorité technique. Sadio Mané a même cru ouvrir le score suite à un contre- éclair, avant que l'arbitre, aidé par le VAR ne décide de le refuser logiquement, pour une position de hors-jeu du principal intéressé. Mais ce n'était que partie remise. Plutôt à son avantage durant la rencontre, Idrissa Gueye a été récompensé de tous ses efforts. Lancé dans la profondeur par Sadio Mané, le milieu de terrain a pris de vitesse la défense béninoise et a placé un plat du pied, imparable (70e). Malgré une attitude plus conquérante en fin de rencontre, les Béninois ne s'en sont pas remis. Favori au sacre final, le Sénégal maintient le rêve d'un premier titre.

Senegal's coach Aliou Cisse (R) speaks to Senegal's defender Lamine Gassama during the 2019 Africa Cup of Nations (CAN) quarter final football match between Senegal and Benin at the 30 June stadium in Cairo on July 9, 2019.

Senegal's coach Aliou Cisse (R) speaks to Senegal's defender Lamine Gassama during the 2019 Africa Cup of Nations (CAN) quarter final football match between Senegal and Benin at the 30 June stadium in Cairo on July 9, 2019.Getty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0